L'appel à l'aide d'un patient, risquant de perdre un rein sous faute de médicaments

Un homme appelé Jean-Michel Lallement, vivant au Montferrand-le-Château, dans le Doubs, lance un appel au secours pour une raison de santé.

Jean-Michel Lallement, habitant de Montferrand-le-Château, près de Besançon, se trouve dans une inquiétude profonde pour son soins médical.

En 1980, l’homme qui est maintenant âgé de 62 ans, a subi une opération pour une greffe rénale. Malheureusement, son corps a rejeté le nouveau rein.

Ainsi, quatre années plus tard, il a été de nouveau greffé. Depuis ces interventions médicales, il devait prendre un médicament, chaque jour, pour éviter de perdre la nouvelle greffe.

Mais aujourd’hui, Jean-Michel a un pied dans la tombe à cause d’un problème d’approvisionnement.

“Je recherche du Solupred 5 mg. Dans les pharmacies on n'en trouve plus déjà depuis des mois. Si je n'ai plus ce médicament-là, automatiquement il y aura un rejet au niveau de mon rein",

s’est-il plaint auprès de France Bleu.

En effet, depuis trois mois, le Solupred en 5 mg est introuvable, tout comme ses génériques.

"C'est quand même une aberration. J'ai été greffé il y a trente-cinq ans. Et à cause d'un médicament, je risque de perdre ce qu'un donneur m'a donné, c'est-à-dire son rein. Pour moi c'est primordial de vivre avec mon rein greffé",

a ajouté Jean-Michel.

Le 24 mai 2019, l'agence nationale de sécurité du médicament a fait part d’un communiqué pour faire un point d’information sur la disponibilité des corticoïdes en France.

Selon l’agence, l’origine de ces difficultés d’approvisionnement proviennent des industries fabriquantes. En effet, il y avait des retards de production des spécialités.

L’absence de ce médicament est une question primordiale pour Jean-Michel Lallement. Il s’inquiète également des autres patients qui se trouvent dans le même cas que lui.

Des médicaments | Photo : Pixabay

Des médicaments | Photo : Pixabay

"A cause de ce médicament, ils risquent eux-aussi de perdre leur rein" confie Jean-Michel, écœuré”,

dit-il avant d’ajouter :

“On se demande ce qui se passe en France. On ne peut pas enlever les médicaments aux malades. On en a besoin. On essaie déjà de vivre avec tous nos problèmes, là on se retrouve coincé ! C'est de la colère. On se demande où on est.”

De son côté, l’Agence nationale de sécurité du médicament tient rassurer ceux dépendent du médicament. Elle affirme dans son communiqué que le risque de pénurie des corticoïdes en France n’est plus à craindre.

Des médicament | Photo : Pixabay

Des médicament | Photo : Pixabay

“Le retour à une disponibilité normale de ces médicaments dans les pharmacies d’officine ou hospitalières est attendu d’ici la fin du mois de juin 2019",

peut-on lire dans le communiqué de l’ANSM.

INCAPABLE DE SE PROCURER SES MÉDICAMENTS

En juin 2017, Alec Smith venait de fêter ses 26 ans. Malheureusement, cela signifiait qu'il ne pouvait plus rester sous les soins de sa mère.

Seulement 27 jours plus tard, il a été retrouvé mort dans son appartement avec une grave déficience en insuline.

Le drame est survenu parce que le jeune homme était dans l’incapacité de payer ses médicaments. 

Les postes connexes
Getty images
TV Aug 25, 2019
Elton John défend l’utilisation d’un jet privé par Meghan Markle & le Prince Harry
youtube.com/CBS News
People Aug 25, 2019
USA : une mère affirme que de faux agents des Services de Protection de l’Enfance ont tenté de kidnapper son fils
GettyImages // facebook.com/Nicolas Sled
Célébrités Aug 25, 2019
Sophie Davant : qui est Nicolas Sled, son fils qui a également tenté de devenir célèbre
GettyImages
People Aug 25, 2019
Alain-Fabien Delon, à l'intérieur de son clan : "J'étais le vilain petit canard de la famille"