Le Président Macron taclé par Deschamps en plein Elysée

Dans la date du mardi 4 juin, l'équipe des bleus a été conviée à l’Élysée par le président de la république,  Emmanuel Macron ; non pour une visite de courtoisie mais pour recevoir la légion d’honneur lors d'une cérémonie officielle.

Toute l'équipe était au complet, présidée par son entraîneur mythique, Didier Deschamps, dans leurs costumes d'apparats.

Dans un discours de 45 min, Emmanuel Macron a énuméré les prodiges accomplis par les Bleus notamment leur victoire en RUSSIE. Il ne s’est pas tari d'éloges sur leurs performances.

Le président, avec humour et enthousiasme, a salué chaque victoire, à commencer par le match d’ouverture contre l’Australie (2-1), l’inoubliable défi contre l’Argentine (4-3) et enfin l'éclatante victoire contre la Croatie (4-2).

Il a aussi spécifié l'âge moyenne des Bleus qui s'élevait à 25 ans et 10 mois ; et précise qu'une seule équipe les dépasse sur ce plan : celle de Pelé en 1970.

En bon hôte, le président a eu le mot juste pour chacun, commençant par Kylian Mbappe qu'il qualifie de génie et de diamant brut en précisant l’exploit de celui-ci.

Il cite notamment :

“l’accélération sidérante de Kylian Mbappé sur près de 70m, avec une pointe enregistrée à 37 km/h – je n’ai pour ma part jamais essayé”.

Il a mentionné, en passant, Sidibé et Lemar, les qualifiant de “fin observateur “.

Il a continué sa lancée sur le bienfait qu'apportait Mendy et Kimpembe au niveau de l'équipe spécifiant que même leur indiscipline permettait à l'équipe de respirer.

Macron a complimenté Adil Rami sur son attitude protectrice et rassurante le comparant à un grand frère pour toute l'équipe.

Quant à Pogba, le président l'a félicité de son caractère calme et posé qui est surement un plus pour l'équipe et enfin, il n'a pas oublié Samuel Umtiti qui, selon lui, possède la manière la plus iconique de célébrer un but en faisant notamment référence à sa démarche lors du match contre la Belgique.

Sur Antoine Griezmann, le chef d'Etat français a singulièrement tenu à le remercier sur ses propos lors de la victoire :

“Vive la république et vive la France !”

Des mots qui, selon lui; l’ont vraiment ému et qui sont restés ancrés dans ses souvenirs.

Il a terminé son speech par ces mots :

"Vous avez gagné, parce que vous avez su faire équipe. Un peu comme le condensé de nos idéaux de société.

Vous n’avez pas seulement joué au football. Moi, vous m’avez rendu très fier, parce que ce sont les valeurs qu’on vous a inculquées.

Vous avez fait de notre hymne votre hymne. Vous avez été absolument la France dans ses valeurs, dans la fierté du drapeau et de la République. C’est la plus belle leçon d’éducation civique qu’on peut donner à la jeunesse.”

Le président a ensuite enchaîné par la remise des médailles, en commençant par Didier Deschamps qui n'a pas manqué de le taquiner sur la longueur de son discours.

Chose que le président a pris avec humour.

Il s'est exclamé :

“Je viens de me prendre un tacle du coach. Il m’a dit qu’il faisait des causeries plus courtes.”

Les bleus sont aux anges; ils ont reçu leur légion d’honneur directement des mains du président à l'Élysée lors d'une cérémonie officielle.

Mais tout le monde n'est pas content de ce geste. Certains estiment qu'ils ne méritaient pas cette haute distinction. Découvrez qui et pourquoi.

Les postes connexes
Getty images
TV Aug 22, 2019
Cauchemar en cuisine: Philippe Etchebest a échoué dans sa tentative de sauver le restaurant
Getty images
Popularité Aug 22, 2019
La nouvelle vie royale de Meghan Markle fait l'objet d'une blague coquine dans "Suits"
instagram.com | lolobocco
TV Aug 22, 2019
Laurence Boccolini évoque avec émotion son voyage en Afrique : " Toujours dans mon cœur "
Getty images
People Aug 22, 2019
Alyssa Milano a fait une révélation concernant deux avortements qu'elle a subis