Lorie Pester souffre de maladie gynécologique depuis des années

L'émission “Sept à Huit” sur TF1 a reçu Lorie comme invitée le dimanche 24 mars 2019. La star et comédienne a parlé de l’endométriose, une maladie auquelle elle a dû faire face pendant des années et de sa lutte contre cette maladie gynécologique.

Tentant toujours d’aider les femmes victimes de l’endométriose, Lorie Pester a encore abordé ce sujet dans l’émission “Sept à Huit” le 24 mars 2019 sur TF1.

Âgée de 36 ans, elle a encore une fois eu l’opportunité d’informer le monde sur les symptômes inquiétants de l’endométriose qu'elle a dû prendre sur elle avant d’avoir été examinée.

Sur un réseau social, elle a dévoilé :

“Les premiers signes de la maladie ont été les douleurs. Des douleurs, mais atroces. Vraiment. C'était au moment de mes règles. Pendant deux jours j'étais coincée, j'étais obligée de rester au lit avec des anti-douleurs et une bouillotte sur le ventre.

Je ne pouvais pas sortir du lit. J'avais l'impression qu'on me tordait le ventre avec des coups de couteau dedans et la douleur se propage vraiment partout."

L’ancienne star de “Demain nous appartient” a continué son partage avec :

"On m'avait toujours dit que c'était normal (...) Et à un moment donné j'ai fait une grossesse extra-utérine. C'est là que j'ai appris que j'avais l'endométriose."

Lorie a poursuivi un traitement stoppant la propagation de la maladie à partir de ce moment. Hélas, la maladie persistait encore.

De plus, elle s'inquiétait beaucoup car la maladie pouvait alors atteindre sur sa fertilité. Cela l’ayant encore plus affectée, elle a décidé de faire le trajet afin de pouvoir congeler ses ovocytes en Espagne.

Ce choix était réellement dur à admettre, selon elle, puisqu'elle venait tout juste de rencontrer sa moitié. Cependant, c’était la seule possibilité pour Lorie de pouvoir, un jour, fonder une famille.

Par la suite, elle est devenue l’ambassadrice de l’endométriose et a été convoquée à l'Élysée au début du mois de mars.

Elle a été reçue par la ministre de la Santé, Agnès Buyzn, et Marie Fontanel, la conseillère des Solidarités et Santé d’Emmanuel Macron. Et durant leur échange, Lorie a fait part du :

“lancement des travaux sur une meilleure prise en compte de l’endométriose au niveau de la ministère et aussi sur l’amélioration de la loi qui mettra en valeur la conservation des ovocytes”

Atteinte de l’endométriose qui est une maladie gynécologique, Lorie Perest, étant enceinte a failli perdre sa vie. Elle raconte qu’elle ressentait des douleurs atroces et insupportables.

Décidée de devenir maman, elle insiste maintenant sur la législation de la congélation d’ovocytes afin d’aider les autres femmes atteintes de cette même maladie.

Les postes connexes
Shutterstock.com
Actu France Jun 25, 2019
À Grenoble, des femmes ont protesté pour leur liberté dans une piscine
Getty images
Célébrités Jun 25, 2019
Confidences de Pamela Anderson sur sa rupture avec Adil Rami
Twitter/RTLFrance
Célébrités Jun 25, 2019
Malade, Françoise Hardy est totalement dépendante de son fils et son mari
Getty images
Célébrités Jun 25, 2019
Qui sont les 5 enfants de Dany Boon avec trois femmes différentes ?