Comment Ingrid Chauvin et son mari ont surmonté la mort de leur fille Jade ?

Le départ prématurée d'un être cher est toujours douloureux à vivre pour tout un chacun. Pour les parents la mort de son enfant laisse souvent une plaie indélébile dans leur cœur.

Ingrid Chauvin, l'héroïne de femme de loi, explique dans une interview du magazine Gala, comment elle et son mari Thierry Peythieu ont pu rester souder après la mort de leur fille Jade.

Jade, un nom que Ingrid Chauvin et Thierry Peythieu n'oublieront jamais, le nom de leur adorable petite fille, morte suite à une malformation cardiaque, elle n'avait que 5 mois.

Bien que la mort est le lot que doit porter tout un chacun, et que tout le monde sait qu'il faudra mourir un jour, cela ne voudrait pas dire, que la mort d'un proche n'influe en aucun cas l'existence de son entourage. La mort frappe, ensuite suit le chagrin, parfois il s'atténue mais dès fois il détruit.

Pour Ingrid Chauvin et son époux, l'heure est dans l'acceptation, leur bébé est partie et ne reviendra jamais. Pour eux ce n'est pas toujours facile au quotidien, mais ils ont pu se soutenir l'un l'autre dans cette période où tout semble se noircir dans leur vie.

Comme elle dit à nos confrères le magazine Gala :

"Aujourd'hui, on est dans une phase d'acceptation, mais ce genre de traumatisme va nous poursuivre jusqu'à notre dernier souffle... On est debout, mais on s'écroule encore, mon mari et moi...On a eu cette chance de se soutenir, de se tenir la main."

Chacun réagit de manière différent face au deuil. Thierry Peythieu s'est montré fort, tandis que Ingrid, elle voulait l'extériorité. Le chagrin, la douleur qu'elle avait en elle devait sortir. C'est pourquoi, écrire a été comme une refuge pour elle.

Petit à petit, le couple s'est reconstruite, plus soudés que jamais, la "fissure"commença à se refermer, après la naissance de leur fils Tom. "Au lieu de nous détruire, ça nous a rapproché encore plus", poursuit- elle.

LA NAISSANCE D'UN AUTRE NE COMPENSE PAS UNE PERTE

Jade restera toujours dans le cœur de ses parents et Tom, comme sa maman le dit si bien :

" Tu n'es pas là pour remplacer ta grande sœur. Tu es vraiment un petit être à part entière."

Malgré leur chagrin par la perte de leur fille, Ingrid Chauvin et son mari tente de vivre normalement et heureux, ne pas trop pleurer pour  leur fils de 3 ans.

 La perte d'un enfant n'est pas facile, il faut parfois se montrer fort pour ne pas être submergé par le chagrin. Ingrid Chauvin et son mari ont à eu le cœur brisé à la mort de leur fille.

Alors que d'autre prie pour ne jamais voir leur bébé partir, une mère et son petit ami n'ont pas hésité à battre à mort son fils pour une raison futile. Il avait 4 ans.

Les postes connexes
Shutterstock.com
Actu France Jun 07, 2019
Cette mère laisse son bébé dans la voiture sous un soleil de plomb à Sarrebourg.
// twitter.com/BFMTV_People // twitter.com/voici
N'oubliez pas les paroles! Jun 16, 2019
Les 13 choses à savoir sur Paul des 12 coups de midi, dont le lien avec Tata Vero
maxpixel.net
Histoires Jun 16, 2019
Une Italienne âgée va se confesser au prêtre
Getty images
Célébrités Jun 16, 2019
La reine Elizabeth aurait brisé le protocole royal après la mort de la princesse Diana