Arrestation du conducteur de Lorient : la durée présumée de la peine est connue

Après plus d’une semaine de cavale, le conducteur du véhicule qui a percuté les deux garçons de Lorient, occasionnant le décès de l’un, a été interpellé.

Suite à l’appel aux témoins lancé par les autorités pour trouver le fuyard, une personne a pu reconnaître le jeune homme.

Killian L-R, âgé de 20 ans, a été arrêté dans un hôtel de Cauda selon une source proche de l’enquête,  et de Lanester d’après une source policière, le mardi 18 juin 2019 vers 11 heures.

"soulagé que la police ait pu intercepter l'individu". "Ils (les parents) veulent que justice soit faite. Maintenant on attend juste une chose, c'est qu'une justice exemplaire se fasse et que cette personne là paye ce qu'il a fait. Il a quand même enlevé la vie à un enfant",

a exprimé un proche des familles des victimes à BFMTV.

Lors de son interpellation, le jeune chauffard n’a montré aucune geste de résistance. Les forces de l’ordre ont ensuite procédé à sa mise en garde à vue sans le laisser longtemps dans les locaux.

On l’a vite fait sortir des locaux de la sûreté départementale de Lorient pour le déférer, dans la même journée, devant le juge d’instruction.

“Il est abattu, pas très causant. Comme Gaëlle, sa passagère, il reste sur la réserve et ne semble pas dans l’idée de parler tout de suite. Il semble dépassé par les événements",

explique maître Aurélie Le Goff, avocate de Killian.

Killian a vite reconnu d’avoir été sur le volant de la voiture qui a fauché les deux enfants le dimanche 9 juin. Il est d’ailleurs déjà connu de la police pour des conduites sans permis et des infractions liées à des stupéfiants.

Après son arrestation, il a été mis en examen pour “homicide et blessures involontaires aggravées”, “refus d’obtempérer”, “délit de fuite” et “conduite sans assurance et sans permis de conduite”.

Il a tout de suite été placé en détention provisoire, et risquerait une peine maximale de 10 ans d’emprisonnement.

"Il convient désormais de faire la lumière sur les conditions dans lesquelles il a vécu durant ces neuf jours et s'il a bénéficié de l'aide de complices",

a déclaré Laureline Peyrefitte, procureure de la République de Lorient, lors d’une conférence de presse.

RÉACTIONS DES AVOCATS DE LA PARTIE CIVILE 

Suite à l’interpellation du chauffard présumé du véhicule qui a percuté deux enfant à Lorient, les avocats des familles des victimes se sont exprimés.

“Il a dû avoir de l’aide de quelques copains ou de sa famille, l’enquête nous le dira. On verra s’il y a lieu d’évoquer des recels de malfaiteurs.

Mais en tout cas, il était inexorable qu’il soit arrêté, je ne pense pas qu’il avait les moyens financiers de rester en cavale très longtemps",

dit l’un des avocats.