Arrestation de deux enfants de 9 ans pour vandalisme au cimetière de Bédarieux

Les habitants d’Hérault ont tous été choqués en découvrant dans la matinée du mardi 28 mai que le cimetière de Bédarieux a été vandalisé. Plus de 80 tombes sont concernées.

Le cimetière de Bédarieux a été profané dans la nuit de lundi 27 à mardi 28 mai 2019. Des plaques commémoratives et les croix jetées dans l’allée, des pots de fleurs cassés éparpillés sur le sol… Plusieurs matériels funéraires ont été endommagés dans la nuit. 

"Je suis choqué, consterné. Pourquoi s'en prendre à des tombes? Il n'y a pas d'inscription, pas de graffiti. On ne comprend pas. C'est un geste absurde, idiot, complètement aléatoire, sans suite logique ni calcul",

a réagi Jean-Louis Fumat, responsable de la sécurité des lieux au micro de France Bleu.

Il s’agit en effet d’un deuxième acte, en seulement dix jours, selon la sécurité du cimetière. Au total, 85 tombes ont été touchées. La mairie du secteur a prévenu les familles concernées et porté plainte.

L’incident se serait produit quand les agents de sécurité intervenaient sur un accident de route aux environs de 22 heures, l’heure contrastée où la profanation a été réalisée. Après cette scène, le cimetière a été surveillé par la police. 

Deux mois après l’acte de vandalisme, deux jeunes mineurs ont été arrêtés. Selon les informations rapportées par Midi Libre, il s’agirait de deux enfants âgés à peine de 9 ans. Ils sont tous les deux du village, et seraient même des enfants de bonnes familles. 

“En raison de leur âge, aucune poursuite pénale ne peut être engagée à leur encontre. Toutefois, les mesures nécessaires sont prises pour permettre une indemnisation de toutes les victimes”,

déclare Yvon Calvet, procureur de la République de Béziers, auprès de Midi Libre. 

Ils ont pu être identifiés grâce à une veste oublié par l’un d’eux dans l'enceinte du cimetière. Le vêtement retrouvé par les agents de sécurité a vite été reconnu par les parents des deux gamins.

Les deux présumés auteurs de ce trouble ont ensuite été entendus par les fonctionnaires, et leur audition est prévue pour le mercredi 26 juin 2019. 

Selon le procureur de la République, toutes les familles victimes de profanation seront toutes indemnisées avec une promesse de mesures nécessaires par rapport à la situation. 

Voiture de police avec gyrophare allumé | Photo : Pixabay

Voiture de police avec gyrophare allumé | Photo : Pixabay

PROFANATION D’UNE ÉGLISE 

La scène qui s’est produite nous rappelle ce qui s’est passé en mars 2019 en Ardèche. Cinq adolescentes ont été identifiées après avoir profané, à plusieurs répétitions, l'église de Villeneuve-de-Berg. Elles ont été auditionnées puis libérées.

Un benitier accroché à un mur d'église | Pixabay

Un benitier accroché à un mur d'église | Pixabay

Les postes connexes
Actu France Apr 19, 2019
Deux enfants de 9 et 11 ans ont sauvé leur père
People May 08, 2019
Trois adolescentes ont été arrêtées après avoir profané plus d'une soixantaine de tombes
Twitter/LeTelegramme
Actu France Jun 13, 2019
L'arrestation de la passagère du chauffeur qui a percuté les deux enfants à Lorient
Actu France Mar 22, 2019
Danser sur l'autel, pisser dans un bénitier : les 5 jeunes filles ardéchoises ont dit que c'était un jeu