Les parents refusent la libération de la passagère

Jacques Ronny
05 juil. 2019
09:03
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Les suspect dans le terrible accident qui s’est déroulé à Lorient sont en garde à vue. La passagère pourrait être relâchée très bientôt. La famille des victimes s’oppose à cette éventuelle décision.

Annonces

Le dimanche 9 juin 2019 a été surement une date très sombre en Lorient. Un jour où un automobiliste et sa passagère renverse deux petits garçons qui venaient tout juste de prendre leurs goûter dans un fast-food.

Juste après le choc, un des enfants meurt sur le coup alors que l’autre s’est retrouvé dans un état critique et a été évacué d’urgence à l’hôpital. Le conducteur et la passagère quant à eux ont abandonné leur véhicule et ont pris la fuite.

Le chauffard se nomme Killian, il a 20 ans, n’a pas son permis de conduire et même la voiture dont il était au volant n’était pas la sienne.

Annonces

La passagère qui était à ses côtés s’appelle Gaëlle, a 21 ans et pourrait-être la petite amie du principal suspect même si ses amies affirment le contraire. 

Après trois jours de caval, Gaëlle est appréhendée par la police et se retrouve en garde à vue. Killian quant à lui est arrêté le 18 juin, dans le  Morbihan.

Annonces

Le 4 juillet, le père de l’enfant qui a été blessé dans l’accident s’est exprimé devant de nombreux journalistes. Avec l’avocat de la famille, ils ont expliqué que le fils qui a été transféré à l’hôpital n’est plus dans le coma mais qu’il “souffre beaucoup”.

Pendant le temps que le jeune garçon doit rester à l’hôpital, ses parents doivent assurer sa garde en alternance. Le message qu’ils ont fait passer était clair :

“Je veux que le coupable soit puni”,

a-t-on entendu durant la conférence de presse. 

Annonces

Jusqu’au jour de la prise de parole des parents des victimes, Killian et Gaëlle ont toujours reniés les faits qui lui sont reprochés.

Pour l’avocat de la famille des victimes, le comportement est surprenant. La passagère, elle, pourrait être relâchée trè bientôt. Pour Me Philippe Courtois, c’est juste impensable et exprime son refus :

"la remise en liberté n'est pas à l'ordre du jour, elle ne se justifie pas (...) On a besoin de l'auditionner. Si on doit la faire venir de plusieurs centaines de kilomètres à chaque fois, ce ne sera pas possible",

a-t-il déclaré.

Annonces
Annonces

En garde à vue depuis le mercredi 12 juin 2019, Gäelle, 21 ans, passagère du chauffeur qui a fait 1 mort et un blessé grave, a expliqué ne pas avoir vu la trace de ce dernier. La police n’est pas en accord avec ses dires, et décide de prolonger sa garde à vue.

 

Annonces