USA : des enfants menacés d’être séparé de leurs parents à cause d’une cantine non payé

Le district scolaire de Wyoming Valley West, en Pennsylvanie, a adressé une centaine de lettres ce mois de juillet 2019, pour informer les parents d’élèves qui n’ont pas payé la cantine. L’institution menait de mettre les enfants en foyer d'accueil si leurs parents ne payaient pas leurs dettes. 

L'un des districts scolaires les plus défavorisés de Pennsylvanie a adressé des lettres à des parents d’élèves qui, ensemble, avaient des arriérés qui culminent à presque 20 000 euros envers la cantine de l'école. La lettre indiquait notamment :

“Votre enfant est envoyé à l'école tous les jours sans argent, sans petit-déjeuner/déjeuner. Il s’agit d’une négligence, vous devez fournir à votre enfant la nourriture qui convient et vous pouvez être poursuivi par le tribunal de la famille pour ne pas l'avoir nourri.”

Cette menace évidente était accompagnée de l’indication suivante :

“Si vous allez au tribunal de la famille, vous risquez de voir votre enfant emmené et placé dans une famille d’accueil.“

Une polémique s’en est suivi, interrogé, le président du district, Joseph Mazur, a reconnu que les menaces était bien évidemment exagéré, mais l’école avait tout essayé pour tenter de récupérer son dû : “courrier, e-mail, appels téléphoniques et lettres remis par les enfants” mais rien a marché. Selon lui, cet avertissement était le seul moyen efficace car : “cela avait fonctionné parce qu'ils avaient payé”.

Joseph Mazur a aussi raconté qu’il avait été envisagé d’offrir des sandwichs au beurre de cacahuète et à la confiture aux enfants dont les parents étaient endettés mais des problèmes d’ordre juridiques se seraient posés dans ce cas.

Joanne Van Saun, la dirigeante locale de l'agence des services d'accueil pour enfants et adolescents du comté de Luzerne, a manifesté sa surprise sur CNN :

“La façon dont ils ont traité cette question était complètement inappropriée, inutile et aurait pu être résolue par tant d'autres moyens.”

Bob Casey, le sénateur de Pennsylvanie, a fustigé ces lettres dans un tweet : 

“Aucun enfant ne devrait avoir à imaginer l'horreur d'être arraché à ses parents parce que sa famille est en difficulté économique. Ces lettres étaient sans cœur et n'auraient jamais dû arriver.”

D’après Joseph Mazur, le district scolaire dispose de plus de 70 millions d'euros, mais les budgets de l’école étant trop serré, des licenciements ont dû être effectué et le programme scolaire a aussi été allégé.

Pour sa défense, il a ajouté que : “Chaque enfant pauvre reçoit un repas” avant de préciser qu’il ne compte plus envoyer des lettres de ce genre à l’avenir.

Le personnel d'une cantine à Bézier aurait attaché des enfants un peu turbulents à leurs chaises. Ce sont une ATSEM et des enfants qui ont dénoncé ces agissements. Découvrez le témoignage d’une mère dont la fille a été maltraitée dans la cantine

Les postes connexes
shutterstock.com
Histoires virales May 26, 2019
Une employée est virée pour avoir donné à manger un enfant sans argent
Facebook/BonnieKimball72
People May 20, 2019
Cette femme est renvoyée pour avoir servi de la nourriture à un enfant sans argent
flickr.com/Patrice CALATAYU
Actu France Jun 25, 2019
Cette enfant sort du bus scolaire par la fenêtre
Actu France Jul 04, 2019
Une mère qui a perdu sa fille à cause du harcèlement scolaire réagit à la mort d'Evaëlle