Un couple prend en charge la nouveau-née de la mère biologique de leur fils adoptif

Bien qu'ils n'aient pas été préparés financièrement, le couple a décidé qu'ils recevraient la petite en voyant l'enthousiasme de leur fils adoptif en apprenant la nouvelle.

Un couple de l'Utah (USA) a eu une énorme surprise lorsqu'ils ont découvert que la mère biologique de leur fils adoptif, Milo, les avait également choisis pour adopter sa nouvelle fille Onni.

Cinq ans plus tôt, ce beau couple avait adopté le premier enfant de la jeune fille (5) par l'intermédiaire d'une agence, car elle ne se sentait pas prête à être mère car elle n'avait que 18 ans.

View this post on Instagram

I focus a lot on my kids, but I was reminded this week that there is another relationship I should be nurturing- my marriage. Joe and I have been married almost 15 years and it feels like we have never been able to line up our schedules. We trade off parenting- he comes home and I leave. I’ve become frustrated by this and it just recently occurred to me that if I want time with my husband, I need to make time. I make time for my kids, I make time for my yoga practice, I can make time for Joe. I want this relationship to last and so I need to put in the work and time. I have re-evaluated my life and have decided to step down from somethings in order to simply. So, as crazy as it seems right now with just adopting a baby, needing to sell our house (and not having it sell) and being in a financial grey area, I have decided to leave my dance career and solely focus on teaching yoga classes from home. In three weeks my “official” jobs will come to an end. I have been working multiple jobs (sometimes as many as 4) for over a decade. While financially it terrifies me to not have a known paycheck every month, ultimately I know this is what’s best for me and my family. I will be able to put my focus on my family and finally have time to reconnect with my best friend. Joe, I’m coming for ya. 😘 #theyogaventure #herestonewadventures #lifeshift #wife #wifeandmother #spouse #yogawife #yogamoms #familytime #familymatters #maketimeforyourspouse #husbandandwife #timeforachange #followyourheart #takearisk #intotheunknown

A post shared by Shanna Blackburn-Weight (@shanna_yogagal) on

"Je me concentre beaucoup sur mes enfants, mais on m'a rappelé cette semaine qu'il y a une autre relation que je devrais entretenir : mon mariage. Joe et moi sommes mariés depuis presque 15 ans et j'ai l'impression que nous n'avons jamais été capables de respecter nos horaires. On troque nos responsabilités parentales, il rentre à la maison et je m'en vais. J'en suis frustrée et il m'est récemment venu à l'esprit que si je veux passer du temps avec mon mari, il faut que je trouve du temps. Je prends du temps pour mes enfants, je prends du temps pour ma pratique de yoga, je peux prendre du temps pour Joe. Je veux que cette relation dure et j'ai donc besoin d'y mettre du temps et du travail. J'ai réévalué ma vie et j'ai décidé de me retirer de quelque chose pour simplement. Aussi fou que cela puisse paraître en ce moment d'adopter un bébé, d'avoir besoin de vendre notre maison (et de ne pas la faire vendre) et d'être dans une zone grise financière, j'ai décidé de quitter ma carrière de danse et de me concentrer uniquement sur l'enseignement du yoga à domicile. Dans trois semaines, mes emplois "officiels" prendront fin. J'ai occupé plusieurs emplois (parfois jusqu'à 4) pendant plus d'une décennie. Bien que cela me terrifie financièrement de ne pas avoir un chèque de paie chaque mois, je sais en fin de compte que c'est ce qu'il y a de mieux pour moi et ma famille. Je pourrai me concentrer sur ma famille et enfin avoir le temps de renouer avec ma meilleure amie. Joe, je viens te chercher." - shanna_yogagal | Instagram

"Nous lui avons envoyé des lettres et des photos tous les deux mois et elle nous a répondu. Nous avons eu de bonnes relations avec elle et nous pensions qu'elle pouvait être aussi désintéressée et nous permettre d'être parents", dit Shanna.

View this post on Instagram

I read this blog post today by Karin Cyprinao entitled, “I hate accepting help but I need it.” And I can totally relate! Since we adopted Onni I have had to have more help than at any other time in my life and I keep feeling like that is somehow making me a less worthy mom. I am very grateful for the help and have had to really work on letting go of my pride and accept it graciously when it’s offered to me. Here are some of my favorite parts from the article, “I hate accepting help. Note that I didn’t say I don’t need help. I need help all day every day...But accepting it is incredibly hard for me. I feel a strong need to be this fictional supermom people talk about. When the cashier at the grocery store asks me if I need help out to my car I’m all 'Help? No, why would you even ask such a thing!'- as my 5-year-old is attempting to steal candy bars, my baby is vomiting down the back of my shirt, and I pretend like I'm keeping it all together. Because the simple truth is that no one has it all together. We assume that accepting assistance somehow subtracts from our 'momness'. I’m slowly and painfully learning that is anything but the truth-that needing other people is human. No one is meant to do this parenting thing alone. Reaching out to your spouse or family or church or neighbors is how we are meant to do life. I’m retiring from my “mom island” and refusing to pretend I am a one woman birthing, nursing, working, cleaning, cooking, butt wiping superpower. I will make my mantra, “I am not wonder woman, but I can do the important things.” I will bring store-bought cookies to the party and not feel bad about it. I will accept the help that is offered to me instead of egotistically pushing it away. I will offer whatever I can, even if that is just a text of encouragement to my other exhausted mommy friends. Just because we are capable of doing this alone does not mean that we are supposed to. Mom on, y’all.” #theyogaventure #accepthelp #begracious #dogood #loveyourchildren #begrateful #behumble #yogamom #momof3 #service

A post shared by Shanna Blackburn-Weight (@shanna_yogagal) on

"J'ai lu ce billet de Karin Cyprinao intitulé "Je déteste accepter de l'aide mais j'en ai besoin." Et je peux tout à fait comprendre ! Depuis que nous avons adopté Onni, j'ai eu besoin de plus d'aide qu'à tout autre moment de ma vie et j'ai l'impression que cela fait de moi une mère moins digne. Je suis très reconnaissante de l'aide que j'ai reçue et j'ai dû vraiment travailler pour me débarrasser de ma fierté et l'accepter gracieusement quand on me l'offre. Voici quelques-unes de mes parties préférées de l'article, "Je déteste accepter de l'aide. Notez que je n'ai pas dit que je n'avais pas besoin d'aide. J'ai besoin d'aide toute la journée tous les jours... Mais l'accepter est incroyablement difficile pour moi. Je ressens un fort besoin d'être cette super maman fictive dont les gens parlent.

Quand le caissier de l'épicerie me demande si j'ai besoin d'aide pour ma voiture, je réponds " Au secours ! Non, pourquoi tu me demandes une chose pareille ? alors que mon enfant de 5 ans essaie de voler des barres chocolatées, que mon bébé vomit à l'arrière de ma chemise et que je fais semblant de tout garder en place.Parce que la vérité, c'est que personne n'a tout en main. Nous supposons que le fait d'accepter de l'aide soustrait d'une certaine façon de notre " maman ". J'apprends lentement et douloureusement que c'est tout sauf la vérité - que le besoin des autres est humain. Personne n'est censé faire ce truc d'éducation tout seul. Tendre la main à votre conjoint, à votre famille, à votre église ou à vos voisins, c'est ainsi que nous sommes censés mener notre vie.

Je me retire de mon "île mère" et refuse de faire semblant d'être une femme seule, accouchant, allaitant, travaillant, nettoyant, cuisinant, essuyant les fesses de superpuissance.

Je ferai mon mantra : "Je ne suis pas une femme merveilleuse, mais je peux faire les choses importantes." J'apporterai des biscuits du commerce à la fête et je ne me sentirai pas mal à l'aise à ce sujet.

J'accepterai l'aide qui m'est offerte au lieu de la repousser égoïstement.

J'offrirai tout ce que je peux, même si ce n'est qu'un texte d'encouragement à mes autres amies mamans épuisées.

Ce n'est pas parce que nous sommes capables de le faire seuls que nous sommes censés le faire. Maman à l'appareil, tout le monde." - shanna_yogagal | Instagram

Deux ans plus tard, Shanna est tombée enceinte de son premier enfant biologique, qu'elle a appelé Nash, et seulement 20 mois après avoir eu ce petit garçon, ils ont eu la grande surprise.

Ma première réflexion a été :

"Nous ne pouvons pas faire cela. Mais si elle (le bébé) devait rentrer à la maison avec nous, tout le reste n'a pas d'importance et cela sera résolu", dit la femme.

View this post on Instagram

Our story is popping up all over! Inside Edition contacted me after the Good Morning America article, and asked if they too could interview me and make a short news story (link to the video interview and article in my bio) about our experience. I am happy that we get to be advocates for adoption. It is not without difficulties, and we may look different than a “typical” family, but there is no lack of love or joy in our home. How grateful I am that when creating a family, “I took the road less traveled.” @jfweight216 #theyogaventure #surprisebaby #adoptionstory #adoptivefamily #oreofamily #3kidsclub #momof3 #advocateforadoption #adoption #adoptionrocks #adoptionlove #family #utahfamily #familylove #dowhateverittakes

A post shared by Shanna Blackburn-Weight (@shanna_yogagal) on

"Notre histoire apparaît partout ! Inside Edition m'a contacté après l'article de Good Morning America, et m'a demandé si eux aussi pouvaient m'interviewer et faire un petit reportage (lien vers l'interview vidéo et article dans ma bio) sur notre expérience. Je suis heureux que nous soyons des défenseurs de l'adoption. Ce n'est pas sans difficultés, et nous pouvons paraître différents d'une famille "typique", mais l'amour et la joie ne manquent pas dans notre maison. Comme je suis reconnaissant qu'en créant une famille, "j'ai pris le chemin le moins parcouru." - shanna_yogagal | Instagram

Mais même s'ils n'étaient pas préparés financièrement, ils ont reconsidéré leur décision après avoir vu la réaction de leur fils. Milo avait écouté la conversation téléphonique de l'agence d'adoption avec son père et était si heureux qu'il a commencé à sauter partout dans la maison.

"Il était déterminé dès le début que nous allions les ramener à la maison. Il n'y avait aucun doute dans son esprit quant à l'endroit où elle devrait être ", a expliqué la mère adoptive.

"J'allais poster une vidéo de mon entraînement aujourd'hui, mais j'ai pris ces photos d'Onni et elles sont bien meilleures ! Elle doit être la plus jolie chose que j'aie jamais vue et je ne suis que légèrement obsédée." - shanna_yogagal | Instagram

Shanna et son mari y ont pensé et quelques jours plus tard, ils ont décidé de réorganiser leur vie pour accueillir un autre bébé dans leur famille.

"Milo et Onni se ressemblent tellement, ils ont tellement de similitudes, et Nash me ressemble tellement et a tellement de ma personnalité... Je sais qu'en grandissant et en devenant adolescents, les choses vont probablement changer et nous allons devoir faire face à certains des problèmes d'être une famille métisse, mais jusqu'ici, c'était merveilleux," dit la femme.

Dans une histoire similaire, un couple du Texas, marqué par une triste histoire de séparation et d'orphelinats, a décidé d'adopter cinq frères et sœurs sans abri.

La famille texane a adopté cinq frères abandonnés dans un orphelinat. | Photo: YouTube / Vicky Reyes

La famille texane a adopté cinq frères abandonnés dans un orphelinat. | Photo: YouTube / Vicky Reyes

Le père de famille, inspiré par l'histoire de son grand-père séparé de ses petits-enfants, avait convenu avec sa femme que lorsqu'il s'agirait d'élargir leur famille, ils le feraient par adoption.

Et bien qu'ils aient fixé une limite de quatre enfants, quand ils ont vu les cinq frères et sœurs, ils n'ont pas pu s'empêcher de tomber amoureux d'eux, alors ils ont ouvert les portes de leur maison et de leur cœur.

Les postes connexes
Relation Apr 22, 2019
Lettre d'une femme qui a grandi avec sa belle-mère : "Elle me montre comment aimer ma fille"
Parentalité Apr 12, 2019
Un moment déchirant lorsqu'une adolescente observe comment sa mère biologique l'a abandonnée quelques heures après sa naissance
Shutterstock.com
Conseils Jul 22, 2019
Une fille voudrait poursuivre sa mère en justice et son père demande des avis sur le net
People Apr 06, 2019
Cette mère a immortalisé deux jeunes fils qui sont morts dans un accident de voiture en nommant des jumelles en leur honneur