Un kamikaze fait au moins 68 morts et 182 blessés lors d’un mariage en Afghanistan

Alors que l'Afghanistan est en attente d’un accord de paix entre les talibans et les États-Unis, un attentat a secoué l’ouest de la Capitale.

Une festivité de mariage a été la cible d’un kamikaze qui a détonné sa ceinture dans la soirée du samedi 17 août 2019, à Kaboul. Selon les informations publiées par l’AFP, le porte-parole du ministère de l’Intérieur Nasrat Rahimi a annoncé un bilan provisoire de 63 décès et 182 blessés. 

“À 22H40 (18H10 GMT) une explosion est survenue dans la salle de mariage Shar Dubai dans l'ouest de Kaboul”,

a tristement déclaré le porte-parole du ministère de l’Intérieur. 

Selon Nasrat Rahimi, c’est l’un des attentats les plus meurtriers visant des civils depuis le début de l’année dans le pays. Il y avait même des enfants et des femmes parmi les victimes. 

“Kaboul saigne. Il faut que ça s'arrête. S'il vous plaît aidez-nous si vous le pouvez”, 

a écrit Lotfullah Najafizada, un chef de la télévision phare du pays. 

Plus de mille personnes ont assisté aux célébrations. Un nombre habituel lors d’un mariage en Afghanistan car c’est le genre de festivité réunissant des centaines d’invités. 

Un témoin du drame a raconté : “J'étais dans la partie réservée aux femmes quand j'ai entendu une énorme explosion dans la partie réservée aux hommes. Tout le monde est sorti en courant, en criant et en pleurant. La salle était pleine de fumée. Presque tous ceux dans la partie réservée aux hommes sont morts ou blessés.”

RÉACTION DES TALIBANS

L’attentat mortel a eu lieu alors que la population afghane est attente d’un accord entre les talibans et les États-Unis. L’accord de paix conduirait au retrait de 14.000 soldats américains en Afghanistan en échange des engagements pour assurer la sécurité dans le pays. Le dimanche, les talibans ont nié leur implication dans cet attentat. 

“L'Émirat islamique condamne fermement l'attentat contre des civils à Kaboul. Commettre de tels assassinats délibérés et brutaux et prendre pour cible des femmes et des enfants n'ont aucune justification”, 

ont écrit les portes-paroles des talibans. 

Notons que L'Émirat islamique (une appellation que se donnent les talibans) est en guerre d'insurrection depuis leur exclusion du pouvoir en 2001 après une coalition avec les États-Unis. Il nie avoir revendiqué l’attentat. Cependant, l’autre groupe terroriste, l'État islamique, ne s’est pas encore manifesté jusqu’à l’heure. 

ATTENTAT AU SRI LANKA 

Lors des attentats qui ont eu lieu au Sri Lanka le 21 avril 2019, une vidéo de surveillance a montré un suspect de l’un des attaques dans une église.

Le bombardier présumé de l'attentat touche la tête d'une petite fille devant le temple de San Sebastian à Negombo, au Sri Lanka | Photo : Hindustan Times/YouTube

Le bombardier présumé de l'attentat touche la tête d'une petite fille devant le temple de San Sebastian à Negombo, au Sri Lanka | Photo : Hindustan Times/YouTube

Les images montrent un présumé terroriste montrent un homme avec un sac à dos pendant un service de Pâques avant l’explosion. Avant de faire exploser la bombe, le kamikaze s’est arrêté pour caresser une petite fille.

Les postes connexes
International Apr 27, 2019
Un assaut contre Daesh a fait au moins 15 morts au Sri Lanka
International Apr 26, 2019
Une petite fille, touchée par un kamikaze avant d'entrer dans l'église au Sri Lanka
International Apr 24, 2019
Un père de deux enfants a été forcé de faire un choix, mais il a perdu ses deux enfants
Actu France Apr 22, 2019
La tour Eiffel a éteint ses lumières en hommages aux victimes de l'attentat au Sri Lanka