ActualitésActu France

26 novembre 2019

Affaire Vincent Lambert : le médecin qui a arrêté le traitement va se retrouver devant un tribunal

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Annonces

Il y a du nouveau dans le cas de Vincent Lambert. Le médecin ainsi que l'hôpital sont poursuivis par les parents du défunt pour non-assistance à personne en danger. Selon l’AFP, Vincent Sanchez, le médecin du CHU de Reims, comparait au tribunal correctionnel de Reims le 26 novembre 2019.

La bataille judiciaire continue pour les parents de Vincent Lambert qui sont décidés à rendre justice à leur fils. Pour rappel, leur regretté fils a été victime d’un accident de voiture en 2008 et s’est retrouvé par la suite dans un état végétatif.

Le corps médical de l'hôpital où il a été admis a ensuite voulu arrêter son traitement et depuis les parents du patient se sont référés à la justice pour empêcher l’arrêt de son traitement.

Annonces

Annonces

DÉCÉDÉ QUELQUES JOURS APRÈS L’ARRÊT DES TRAITEMENTS

Au fils du temps, les deux parties ont mené une lutte acharnée chacune de leur côté pour défendre leur conviction. Finalement, Vincent Lambert est mort au CHU de Reims le 11 juillet 2019 à l’âge de 42 ans.

En outre, il est décédé huit jours et demi après le troisième arrêt de ses traitement incluant l'hydratation et l'alimentation. Les médecins avaient choisi de le mettre sous sédation profonde et continue afin qu'il ne ressente rien.

Annonces

Le corps médical n’a donc pas pris en compte les plaintes des proches du disparu à l’époque. Pourtant, une bataille judiciaire avait déjà été entamée entre les parties adverses.

Le 20 mai 2019, le tribunal avait choisi de suspendre le traitement mais ses parents ont obtenu gain de cause quelques jours plus tard pour le poursuivre.

Annonces

UNE ENQUÊTE EN COURS POUR DÉTERMINER LES CAUSES DE SA MORT

Les parents de la victime se sont battus jusqu’à la mort de leur fils. D’ailleurs, même après sa mort, une enquête pour déterminer la cause de celle-ci est toujours en cours.

Mes Jean Paillot et Jérôme Triomphe, les avocats des parents de Vincent Lambert avaient déclaré :

“Vincent est mort, tué par raison d’État et par un médecin qui a renoncé à son serment d’Hippocrate.”

Annonces

VOL DES POTS DE FLEURS PLACÉS SUR LA TOMBE DE MAËLYS

S’il y a des parents qui peuvent comprendre les Lambert ce sont bien les parents de la petite Maëlys. La petite fille a été assassinée et depuis ses parents livrent une véritable bataille judiciaire pour faire payer son assassin.

Outre le fait qu’ils soient tourmentés, les fleurs placées sur la tombe de la fillette se sont aussi fait voler.

Annonces