Séparation difficile avec Gisèle, remariage : Retour sur la vie de Bernard Blier

Bernard Blier est un grand acteur mais aussi reconnu dans le monde du spectacle notamment dans le Théâtre. On l’a vu dans le film “Quai des Orfèvres” le jeudi 30 novembre 2017 sur Arte.

La dernière image que l’on a de Bernard Blier, c’était quand il se rendit au théâtre de l'Empire afin d’être gratifié d'un César d’honneur à la cérémonie des Césars en 1989. Malheureusement, ce jour-là, il ne lui restait plus que trois semaines à vivre. Malgré le cancer qui le rongeait, ce monument de la comédie française nous a encore fait sourire. Nous vous invitons donc à découvrir sa vie.

SON ENFANCE 

Bernard Blier est né le 11 janvier 1916 à Buenos Aires, d’une mère dont le premier mari s’est ôté la vie après lui avoir donné naissance à deux enfants.

Bernard Blier dans "Le Président" 1961 (Photo par RDB/ullstein bild via Getty Images)

Bernard Blier dans "Le Président" 1961 (Photo par RDB/ullstein bild via Getty Images)

Une fois remarié à Jules Blier, sa famille revient en France dans un bateau frigorifique, mais en chemin, leur embarcation fut attaquée par un sous-marin allemand. Pendant son enfance, il était réfractaire à toute forme d’autorité, ce farceur-né était un habitué des difficultés scolaires.

"À 12 ans, je savais que je ferais du théâtre"

Il a trouvé sa voie dès l'âge de douze ans : "À 12 ans, je savais que je ferais du théâtre", disait-il. Son père l’a présenté à un ami qui était sociétaire au “Français”. Il commençait alors à suivre des cours d'art dramatique après le lycée. 

"Bernard, observera son condisciple Gérard Oury, jouait la comédie d'une façon dérangeante. Il décapait ses répliques à l'acide, prenant le public à contre-pied, larmes d'émotion, larmes de rire." Ses pairs se rendaient vite compte qu’il faisait face à un surdoué.

Bernard Blier, ancien chef militaire, parle au téléphone dans une scène du film "Pour commettre un meurtre" vers 1967. | Photo : Getty Images

Bernard Blier, ancien chef militaire, parle au téléphone dans une scène du film "Pour commettre un meurtre" vers 1967. | Photo : Getty Images

"Très drôle, très méchant, très intelligent”, il débute véritablement au cinéma en 1937. À son arrivée au conservatoire, il impressionne Louis Jouvet par ses talents. Ce qui lui permet de décrocher le rôle de l'élève préféré du film “Entrée des artistes” en 1938. C’était aussi l’année où il s’est marié avec son premier amour, Gisèle. Tout lui réussissait sauf le concours de sortie du Conservatoire. 

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Blier fut emprisonné. Mais il en sortira plus fort que jamais. Le jour, il travaillait sur les plateaux de tournage, le soir, il se présentait sur scène. Il rencontra par la suite Sophie Desmarets qui le trouvait "très drôle, très méchant, très intelligent, mais sensible aussi, et pudique."

Malgré son caractère de sale gosse du cinéma, Blier savait se montrer sérieux et responsable quand il s’agissait de former les jeunes ou quand il œuvrait pour le syndicat des acteurs.

LES ANNÉES 60

Amateur de ski et de lecture, Blier s’est aussi investi en tant qu’interprète. Un changement a eu lieu au début des années 60, quand Michel Audiard lui écrit “Les Tontons flingueurs” et “Les Barbouzes”. En suite, il y a fait la rencontre de Mario Monicelli, qui lui offre l’opportunité de travailler pour le cinéma italien.

Bernard Blier manipule le bras de Louis Jourdan dans une scène du film "Pour commettre un meurtre", 1967. | Photo : Getty Image

Bernard Blier manipule le bras de Louis Jourdan dans une scène du film "Pour commettre un meurtre", 1967. | Photo : Getty Image

SES LIMITES 

Malheureusement, Blier n’arrivait jamais à briller dans un premier rôle. D’après son fils :

"Il n'a pas toujours été très bien utilisé. Ce qui lui a manqué, c'est un rôle sympathique, sans être veule, et ayant de l'autorité, sans être un caïd."

Néanmoins, Alain Corneau estime qu’il a montré tout son talent du “Septième Juré” à “Série noire”.

"Sa puissance était fantastique. Il demandait juste du respect et qu'on n'essaie pas de le manipuler",

expliquait Alain Corneau.

SES BLESSURES

Blier était en réalité un homme anxieux et insatisfait. Sa séparation avec Gisèle et les problèmes familiaux qu’il a eu lors de son mariage avec Annette l’a profondément marqué.

Bernard Blier tenant deux masques pendant l'émission "Close-up". (Photo par Philippe Bataillon\INA via Getty Images)

Bernard Blier tenant deux masques pendant l'émission "Close-up". (Photo par Philippe Bataillon\INA via Getty Images)

Le manque de reconnaissance de la part de ses pairs l’a également blessé, et le César, était arrivé un peu trop tard. Peut-être qu’il se serait mieux senti s’il avait su que le public l'appréciera encore longtemps après sa mort...

DANIÈLE DELORME

Danièle Delorme est aussi une actrice talentueuse. Cette grande comédienne a joué avec Blier dans le film intitulé : “Le Septième Juré” de Georges Lautner sorti en 1961. Nous vous invitons à découvrir la carrière de cette étoile qui s’est éteinte le 17 octobre 2015 à l'âge de 89 ans.

Les postes connexes
twitter.com/GarconsOfficiel
People Oct 21, 2019
Danielle Darrieux a été mariée trois fois : Découvrez les hommes de sa vie
Getty Images
Relation Nov 14, 2019
La vie de famille bien remplie de Michel Sardou : les trois femmes de sa vie et ses quatre enfants bien-aimés
Getty Images
Célébrités Oct 14, 2019
Bernard Montiel : d'animateur à chroniqueur, retour sur son parcours
youtube.com/Queen Latifah | youtube.com/Ina Culture
Célébrités Nov 04, 2019
Bernard-Pierre Donnadieu : l’acteur qui était la "voix française" d’Harvey Keitel