Affaire Estelle Mouzin : "Je vous exhorte à me considérer comme coupable", dit Fourniret

Mise en examen pour la disparition d’Estelle Mouzin, 9 ans, Michel Fourniret a demandé au juge de le “considérer comme coupable ”, car sa mémoire lui aurait fait faux-bon.

C’était le 9 janvier 2003 qu’Estelle Mouzin, 9 ans, avait disparu à Guermantes (Seine-et-Marne). Si Michel Fourniret a été mis en cause en 2017, ce tueur en série a finalement été mis en examen le 27 novembre 2019 par la juge Sabine Khéris pour “enlèvement et séquestration suivis de la mort”.

D’après les informations de 20 Minutes, Michel Fourniret aurait perdu la mémoire et exhorte le juge à le “considérer comme coupable”.

“Je vous exhorte à me considérer comme coupable.”

Selon les informations recueillies par 20 Minutes, le tueur en série Michel Fourniret aurait affirmé devant la juge Sabine Khéris qu’il ne se souvient pas de l'existence d'Estelle Mouzin.

Mais le tueur en série n’affirme pas pour autant qu’il est innocent. Il aurait même appelé à ce que l’on considère comme coupable.

“A l’âge que j’ai, je n’ai rien à craindre ni à perdre. Si cette petite avait croisé mon chemin, je vous le dirais (…) mais je n’en ai pas souvenance, Dans l’impossibilité où je suis de vous dire si je suis responsable de sa disparition (…), je vous exhorte à me considérer comme coupable, à me traiter comme coupable”,

aurait-il déclaré lors de son audition.

Fait-il “le tri dans [ses] souvenirs” ?

Michel Fourniret est actuellement âgé de 77 et il souffre d’un processus cérébral de nature dégénérative. Le doute subsiste sur les intentions réelles de “l’ogre des Ardennes”.

Il faut savoir qu’à force de rester enfermé dans une cellule, il a tout intérêt à faire durer ses rendez-vous avec le juge puisque ce sont les seules promenades qui lui restent.

Ce doute persiste d’autant plus lorsque l’on voit que Michel Fourniret a oublié où il a habité, mais qu’il se souvient parfaitement de l’institutrice de son fils, celle qu’il appelle “Cul serré”. Intriguée, la juge Sabine Khéris finit par se demander si l’accusé ne ferait pas “le tri dans [ses] souvenirs”.

“Absolument pas. Ça crache comme ça vient ! Je joue franc-jeu avec vous. (...) Je nage, je n’y crois pas… Ça ne veut pas dire que je ne suis pas coupable, mais ça ne fait pas "tilt" et il me semble que ça devrait faire "tilt"”,

répondait-il aux interrogations de la juge.

MONIQUE OLIVIER SERA RÉ-AUDITIONNÉE LE 24 JANVIER 2020

Le vendredi 24 janvier 2020, Monique Olivier son ex-femme sera ré-auditionnée dans le but de réveiller cette mémoire défaillante.

Pour rappel, Michel Fourniret avait accusé cette dernière d'être coupable de tous ses crimes.

Mais le témoignage de Monique Olivier a brisé l’alibi du tueur en série. Car jusqu’ici, les mots de Michel Fourniret parlent d’elles-mêmes :

“Je ne suis pas complètement sûr de n’y être pour rien… Dans le doute, je m’affirme comme responsable.”  

Les postes connexes
Twitter/ParisMatch
Actu France Dec 16, 2019
Affaire Daval : l'avocat des parents d'Alexia se dit "soulagé" de ne plus les défendre
twitter.com/LCI
Actu France Oct 17, 2019
La marque diététique "Comme j'aime" est condamnée pour affaires trompeuses
twitter.com/BFMTV // GettyImages
TV Nov 15, 2019
Affaire Roman Polanski : Nadine Trintignant le considère comme "une victime"
Getty Images twitter.com/BFMTV
Célébrités Nov 30, 2019
Ari Boulogne dit être le fils d’Alain Delon, l’avocat de l’acteur commente les procédures