Célébrités

14 février 2020

Émilie Jarre : la fille aînée de Jean-Michel Jarre revient sur son enfance auprès de Charlotte Rampling

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Annonces

Émilie Jarre est la fille aînée du célèbre compositeur Jean-Michel Jarre. Ce que peu de gens savent cependant c'est que sa mère n'est pas la toute aussi célèbre Charlotte Rampling, seconde compagne du musicien.

Émilie est en effet le fruit de l'histoire d'amour entre son père et Flore Guillard avec laquelle il est resté marié deux ans,  de 1975 à 1977. Sa route va cependant croiser celle de la comédienne anglaise Charlotte Rampling et cela va tout bouleverser.

Annonces

Au cours d'un entretien accordé au magazine Gala et publié le 24 janvier 2019, le père et sa fille ont accepté de se confier avec honnêteté sur cette période de leur vie, Jean-Michel Jarre revenant sur cette période de sa vie pleine d'énormes changements et Émilie évoquant son enfance auprès de deux grandes célébrités.

UNE ENFANCE "ASSEZ ORDINAIRE"

Émilie est aujourd'hui une femme épanouie et elle ne se plaint pas de son enfance auprès des deux stars qui l'ont élevée. Mais comme elle l'explique au cours de l'interview, elle ne se rendait pas vraiment compte de la notoriété de son père et de sa belle-mère et cela n'a pas eu un grand impact sur leurs relations. Elle déclare ainsi :

Annonces

"On m’a posé la question un million de fois: “Jean-Michel Jarre et Charlotte Rampling? Wow! Comment c’était?” C’était merveilleux, certes, mais assez ordinaire finalement...”

Charlotte Rampling au côté d'Émilie Jarre lors du cérémonie à l'Élysée le 14 mars 2012. l Source : Getty Images

Annonces

 

Elle a ainsi grandit auprès de Jean-Michel Jarre et de Charlotte Rampling, une situation inhabituelle que le musicien n'avait absolument pas prévue. En effet, lorsque sa route croise celle de la comédienne  en 1976, il est absolument subjugué et tombe follement amoureux de la belle britannique. Alors encore marié à Flore Guillard, la mère de sa fille, il décide de tout plaquer et de partir s'installer avec Charlotte mais cela n'a pas été facile comme il l'explique dans l'entretien :

"Me séparer de la maman d’Emilie si tôt (après deux ans de mariagendlr) ne faisait pas partie du plan. Pour moi déjà, jeune homme, ce n'était pas évident, alors pour elle, qui n’était qu’un bébé, j’imagine que ça a dû être très dur.”

Annonces

Annonces

UNE BELLE RELATION 

Heureusement même si grandir loin de sa mère n'a pas forcément été facile pour Émilie, sa belle-mère a réussi à créer un véritable lien avec elle et a eu une place très importante dans sa vie bien qu'elle aurait aimé qu'il lui arrive d'être un peu plus tendre comme elle le révèle :

"J’avais du mal à exprimer mes émotions, mais elle était là pour moi. Elevée elle-même à la dure, par un père soldat, elle me disait “tu ne dois pas pleurer, tu dois être forte." Moi j’étais sans doute trop sensible [...] je dis ça sans jugement, Charlotte est encore aujourd’hui ma meilleure amie.”

Et si Charlotte Rampling a réussi à établir une belle relation avec la fille de son compagnon qui est aujourd'hui maman et graphiste, Jean-Michel Jarre s'est lui aussi occupé de ses beaux-enfants. Le musicien revient ainsi sur le début de son histoire avec l'actrice en disant :

Annonces

"Elle était également divorcée, et avait un fils, Barnaby. Je suis devenu le papa de Barnaby et Charlotte est devenue la maman d’Emilie.”

Jean-Michel Jarre et Charlotte Rampling le 9 novembre 1986. l Source : Getty Images

Annonces

Une famille recomposée et heureuse qui va partager vingt ans de bonheur et qui va s'agrandir avec l'arrivée de David en 1977. Il est le seul enfant issu de l'histoire d'amour entre Jean-Michel Jarre et Charlotte Rampling.

Une grande histoire d'amour qui a malheureusement fini par prendre fin ce qui a été difficile à vivre pour Émilie bien qu'elle ait fait preuve de maturité. Elle raconte comment elle a découvert que son père et sa belle-mère n'étaient plus ensemble :

"Je faisais mes études loin de la maison et je l’ai appris en voyant la couverture d’un magazine. Mais je me suis consolée assez vite parce qu’ils ont géré ça intelligemment.”

Annonces