Les combats de la vie de Delphine Seyrig, célèbre actrice française décédée en 1990

Pauline
16 févr. 2020
20:40
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Militante féministe, Delphine Seyrig aura été l’une des grandes voix du théâtre. Elle incarnait par ailleurs une élégance morale sans égale. Evocation de cette icône au Musée de Lam.

Annonces

Trente ans après son décès, on se souvient encore de Delphine Seyrig. En effet, avant son départ pour les cieux, elle a marqué son temps par ses multiples talents et sa bonne moralité.

UNE COMÉDIENNE À LA VOIX D’OR

Dans sa carrière, la féministe a su user de son talent d’actrice à la perfection. Dans son actif, on compte plusieurs œuvres dans lesquelles elle est apparue. De "L'année dernière" à "Marienbad", en passant par "Les bourgeoises foldingues" chez Luis Buñuel, sans oublier la fée des Lilas dans "Peau d'âne" de Jacques Demy.

Annonces

Au-delà de son talent artistique, la nature lui a fait don d’une magnifique voix. Elle l’utilisait à bon escient dans les rôles qu’elle jouait. Et c’est d’ailleurs ce qui a fait d’elle la femme aimée des spectateurs et téléspectateurs de cette époque.

Delphine Seyrig à La Nuit des Molières | Source : Getty Images

Annonces

ELLE DÉTESTAIT LES CRITIQUES, MAIS SOUTENAIT LES ARTISTES

Dame au grand cœur, Delphine avait horreur des critiques. Elle préférait encourager ses semblables. Dans ce sens, elle joignait ses pensées, ses paroles à ses actes.

D’après le document retraçant la biographie de Mireille Brangé, Delphine aurait financé une pièce de Beckett. Dans le même sens, apprend-on l’actrice aurait également pris part au premier film de son grand ami Robert, avec la bande à Jack Kerouac et Allen Ginsberg à New York.

Annonces

ELLE A LONGTEMPS MILITÉ POUR LES DROITS DES FEMMES

On lui connaissait ses talents de comédiennes. Mais en matière de défense des droits de la femme, la française ne badinait pas. Elle disait uniquement ce qu’elle pensait. Et elle pensait surtout que les femmes ont des droits qu’il faut défendre becs et ongles.

C’est d’ailleurs pour cette lutte acharnée qu’elle a dû mener au cours de sa vie qui lui vaut d’être célébré aujourd’hui. Le musée de Lam lui fait une part belle à travers au travers de l’exposition "Seyrig, les muses insoumises".

SA MORT TRAGIQUE

Delphine Seyrig est décédée tragiquement en 1990 laissant derrière elle ses oeuvres inoubliables. L'actrice a marqué l'histoire du cinéma français comme Christiane Judith Yvette Minazzoli. Cette dernière a marqué de sa présence le monde de la télévision et celui du cinéma français.

Annonces