Une policière hospitalisée à cause de personnes qui n’ont pas respecté la quarantaine

Une jeune policière âgée de 21 ans, pendant l’exercice de ses fonctions, a été grièvement blessée à la tête. En effet, alors qu’elle effectuait un contrôle relatif aux mesures de confinement, elle a reçu une pierre sur la tête par des individus malveillants ayant refusé de se plier aux mesures sécuritaires.

En effet, une patrouille de police avait subi l’assaut des individus récalcitrants au confinement, le mardi 24 mars 2020 dans le quartier situé au nord de Beauvais dans l’Oise, blessant au passage une jeune policière. Malgré cet incident, les contrôles sont toujours assurés, y compris dans les quartiers sensibles.

PLUS DE PEUR QUE DE MAL

Lors de leur patrouille de routine, les policiers ont remarqué un regroupement d’une dizaine de personnes, alors que cela est proscrit suite à la crise sanitaire. Aussitôt, les policiers ont alors décidé d’effectuer un contrôle, mais malencontreusement, ils ont subi des représailles de ces individus.

Pendant cette altercation deux policiers municipaux ont été grièvement blessés dont la jeune policière de 21 ans, qui a reçu une brique en pleine tête. Souffrant d’un traumatisme crânien, la policière a dû être opérée au CHU d’Amiens.

Toutefois, elle rassure maintenant que son opération a été réalisée avec succès. Se sachant entre de bonnes mains, la jeune policière compte se remettre rapidement de ses blessures.

Quelque temps après cette agression, des mesures draconiennes ont été mises en œuvre par les autorités compétentes pour que ce type d’acte ne reste pas impuni. En effet, un certain nombre de personnes ont été interpellées dans la soirée du mardi 24 mars 2020 pour élucider cette affaire.

LE COUVRE-FEU GÉNÉRALISÉ EST ENVISAGÉ

Afin de ne plus faire face à ce type d’incident, l’option du couvre-feu généralisé a été envisagée. Selon le syndicat Alternative Police Nationale, ce drame a démontré une fois de plus que des mesures draconiennes doivent être mises en place pour faciliter et alléger le travail des policiers.

Alors, la généralisation du couvre-feu sur l’ensemble du territoire français viendra à coup sûr diminuer les patrouilles de nuits, mais aussi permettra la récupération de la capacité opérationnelle pour renforcer les effectifs.

Les policiers, en cette crise sanitaire qui sévit dans le monde, n’hésitent pas à prendre des risques sur leur vie afin de conscientiser les uns et les autres sur le danger que représente le Covid-19.

Un agent de police. | Photo : Pixabay

Un agent de police. | Photo : Pixabay

Toutefois, la police estime que le meilleur moyen d’aider le personnel soignant à ne plus accueillir les malades du coronavirus, est de faire appliquer, de gré ou de force la réglementation en vigueur.

UN POLICIER EST TUÉ LORS D’UNE INTERVENTION

Dans la nuit du 10 au 11 janvier 2020, un terrible drame s’est produit à Bron une banlieue de Lyon. Au cours d’une intervention policière, une fourgonnette a heurté de plein fouet un policier qui tentait de l’arrêter.

Les postes connexes
Getty Images
Actu France Jan 11, 2020
Rhône : Un policier entre la vie et la mort après avoir été renversé par un fourgon
Getty Images
Media Mar 22, 2020
Angela Merkel en quarantaine après un contact avec un médecin infecté, dit un porte-parole
Getty Images
Relation Mar 20, 2020
Christophe Dechavanne inquiet pour sa femme médecin à cause du coronavirus
GettyImages
Célébrités Mar 25, 2020
Zazie enfreint les règles de quarantaine : les fans outrés la qualifient d'"irresponsable"