Maïwenn a 44 ans : ses origines, son enfance difficile, la dépression, la boulimie

Maïwenn est une comédienne et une réalisatrice talentueuse qui a réussi à se faire un nom dans ce milieu difficile et tout cela sans utiliser son nom de famille.

Derrière ce charisme et cette capacité à créer de la magie à l'écran se cachent des blessures et des failles avec lesquelles elle a été obligé d'apprendre à vivre et qui l'ont rendue encore plus forte.

UNE ENFANCE DIFFICILE

Maïwenn est née de l'histoire d'amour entre la comédienne Catherine Belkhodja et d'un père breton d'origine vietnamienne. Elle a grandi au milieu d'une grande fratrie avec sa petite sœur Isild Le Besco, son petit frère Jowan Le Besco ainsi qu'une demi-sœur et un demi-frère.

La carrière d'actrice de sa mère n'a jamais vraiment décollé et elle a cherché à rattraper ces années perdues et ce rêve non réalisé à travers sa fille. Dès l'âge de trois ans, Maïwenn va donc suivre sa mère sur d'innombrables castings sans jamais se demander ce dont elle a véritablement envie. 

Cela a pour effet de créer une relation très compliquée entre elles, Maïwenn ne se sentant reconnue et appréciée par sa mère que lorsqu'elle décroche des rôles. Les gens du milieu n'ont pas manqué de réaliser ce qui se passait comme par exemple Myriam Bru qui travaille en tant qu'agent auprès de comédiens et qui à l'époque a refusé de représenter Maïwenn. Elle raconte :

"J'ai refusé d'être son agent. Je sentais trop le désir de la mère et pas assez celui de l'enfant."

Les particularités de son enfance ne s'arrêtent pas là, puisqu'elle a arrêté l'école à l'âge de onze ans. Sa mère avait en effet refusé de la faire redoubler comme le proposaient ses professeurs et pris la décision de la faire travailler par correspondance mais elle n'a jamais rendu aucun devoir.

UNE ADOLESCENCE TOUTE AUSSI DURE

Les effets de toutes ces attentes et de tout ce stress accumulé se sont fait sentir au début de son adolescence. Alors qu'elle n'avait que douze ans, elle dansait dans le club des "Bains Douches", participait à des concours de mannequin et joue dans "La Gamine" au côté de Johnny Hallyday, une expérience qui ne lui a pas laissé un très grand souvenir.

Trois ans plus tard, alors qu'elle n'a que quinze ans, elle croise la route de Luc Besson qui tombe fou amoureux d'elle. Ensemble, ils partent pour Los Angeles et partagent quelques années de vie commune.

En 1992 ils deviennent mari et femme et de leur relation naît une fille, Shanna. Si la maternité rend Maïwenn très heureuse, sa relation avec le réalisateur ne la comble pas et quelque temps plus tard ce dernier la quitte pour vivre une histoire d'amour avec Milla Jovovich.

Cette séparation est très dure à vivre pour la comédienne qui fait une dépression et comble ce vide via la nourriture. Boulimique pendant un certain temps, elle finit par reprendre le contrôle de sa vie avec l'aide de sa coach, Corine Blue.

LA RECONNAISSANCE DE SON TALENT

Toutes ces épreuves et tous ces événements traumatisants auraient pu briser Maïwenn mais ils font au contraire sa force. Elle s'en sert comme source d'inspiration et écrit sa première pièce "Le Pois chiche" en 2003. Elle monte sur scène et joue le rôle de ses deux parents afin de faire découvrir au public son enfance atypique et exorciser ses démons.

Depuis, elle ne s'est pas arrêté et a révélé tout son talent de scénariste et réalisatrice même s'il lui arrive parfois de se montrer dure avec les comédiens qui officient pour elle. 

Talentueuse et charismatique, Maïwenn est une personne unique qui a réussi à trouver sa voie à sa manière.

Les postes connexes
Getty Images
Parentalité Mar 11, 2020
Alexandra Lamy: Rencontrez sa fille de 22 ans, Chloé Jouannet
Getty Images
Parentalité Feb 01, 2020
Michael Landon : Un comédien et un père hors du commun au passé difficile
Getty Images
Relation Jan 20, 2020
Catherine Frot : Voici son mari Michel Couvelard
twitter.com/TPMP
Parentalité Mar 20, 2020
Mallaury Nataf célèbre son 48ème anniversaire : Ses enfants, sa maladie, sa vie privée