Déconfinement : Les Français, bloqués à plus de 100 km de leur résidence principale, pourront revenir

À l'approche du déconfinement, beaucoup de Français se posent des questions. Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur a d’ailleurs évoqué le cas des Français bloqués à plus de 100 km de leur résidence principale.

Depuis l'allocution du président annonçant un déconfinement à compter du 11 mai, les Français s'interrogent sur les conditions de ce déconfinement.

Pour des raisons de sécurité évidente, ce déconfinement se fera de manière progressive. Si beaucoup ont décidé de partir à la campagne, dans leur résidence secondaire, tout le temps que durera le confinement, ils se demandent tous s’ils pourront revenir dans leur résidence principale dès le 11 mai. C’est justement ce à quoi Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, a répondu, comme en témoigne la publication d’LCI sur Twitter.

La France traverse actuellement une période des plus délicates. Si une date a d'ores et déjà été établie pour le déconfinement, la crainte d’une éventuelle deuxième vague subsiste. Et à juste titre d’ailleurs, quelques professionnelles de la santé ont d’ailleurs publiquement exprimé leur crainte à ce sujet.

Prenant cela en considération, le gouvernement a notamment décidé de proroger l’état d’urgence sanitaire au 24 juillet. Si cette date était initialement établie pour le 23 mai, elle a finalement été jugée prématurée, tant les enjeux de ce déconfinement progressif sont considérables.

Bien que l’état d’urgence sanitaire ait été prorogé au 24 juillet, la date de déconfinement a pour l’heure été maintenue au 11 mai.

LES DÉCLARATIONS DE CHRISTOPHE CASTANER

Étant donné que le port de masques et de nombreux autres mesures sanitaires restent valables au-delà du 11 mai, les Français ont de nombreuses questions liées au déconfinement. Pour ce faire, Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, a répondu à ces interrogations, le dimanche 3 mai. Non seulement dans le “Grand jury RTL” mais aussi dans “Le Figaro” ainsi que sur LCI.

Parmi ces nombreuses interrogations, la question liée au retour de ceux qui se sont exilés à plus de 100 kilomètres de leur résidence principale, est revenue sur le tapis.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la réponse du ministre d'Intérieur à ce sujet a été extrêmement explicite

"Ils pourront revenir pour une raison simple : quand ils sont partis, ils avaient le droit de partir. Il n'y avait pas la règle des 100 kilomètres.”

Christophe Castaner a volontiers admis que les Français se trouvant dans ce cas, avaient légitimement le droit de reprendre leur activité professionnelle ou la scolarisation de leurs enfants, dans la ville où ils sont résidents permanents. De ce fait, le quinquagénaire a cité mot pour mot qu’ “ils ont la possibilité de rentrer à leur domicile principal”.

Ceci dit, ils devront tout de même remplir une attestation afin de justifier leur retour et ce, avant le 11 mai.

Prônant la liberté de déplacement, il a notamment affirmé que ce process sera inversé au-delà du 11 mai puisque qu’une attestation ne sera plus nécessaire. Ceci étant, il y aura tout de même quelques mesures de sécurité à respecter

“Nous faisons en sorte que nous limitons les grands déplacements qui peuvent faire courir un risque de propagation du virus. Les 100 kilomètres répondent à cette demande-là."

LA PRUDENCE EST DE MISE

Le gouvernement reste extrêmement prudent bien que la date de déconfinement ait été établie. Concrètement, Christophe Castaner affirme que ce ne sont pas les Français que le gouvernement interdit de se déplacer mais la propagation du virus.

Outre la question liée à la règle des 100 kilomètres, les Français s’interrogent également sur une éventuelle pénurie de masques. À leur décharge, ces interrogations sont légitimes puisque le port de masques sera obligation et notamment dans les transports en commun à partir de la date officielle de déconfinement.

À ce sujet, le ministre de l'Intérieur a reconnu un manque de clarté sur les masques, expliquant ainsi : 

“Il y a une pénurie mondiale de masques. Tous les pays du monde ont été confrontés à cela (...) ce n’est plus le cas de la France aujourd’hui.”

LES CONSEILS DE CHRISTOPHE CASTANER

En sa qualité de ministre d'Intérieur, Christophe Castaner émet des déclarations sur des questions liées au coronavirus. Ceci dit, il lui arrive de conseiller sa famille à titre personnelle. Il leur avait notamment conseillé de ne pas se précipiter dans les réservations en ce qui concerne les vacances d’été.

Les postes connexes
Getty images
Macron Apr 22, 2020
Déconfinement : une possible interdiction de changer de région à partir du 11 mai
youtube.com/BFMTV
Actu France Apr 28, 2020
Déconfinement : les mesures sur les transports annoncées par Edouard Philippe
Getty Images
Santé May 02, 2020
Coronavirus : L'état d’urgence sanitaire prolongée jusqu'au 24 juillet
Youtube/meteo les miss tv
People Apr 29, 2020
Déconfinement : Découvrez Lucie Chaumette, qui présente l'édition spéciale sur France 2