"Les gens meurent seuls" : Pessimiste, Michel Houellebecq s'extasie sur l'après-confinement

Le déconfinement, qui a été annoncé pour le 11 mai 2020, est très attendu par les Français. Michel Houellebecq s’est exprimé sur cet événement à venir. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne semble pas très enthousiaste.

L'auteur de l’ouvrage "Soumission" a donné un avis tranché sur la situation sanitaire actuelle et voit un avenir morose après le confinement.

Alors que tous les Français attendent avec impatience la fin du confinement, certains experts ont donné leurs avis sur ce qui devrait se passer une fois que le déconfinement sera mis en marche. Parmi eux, Michel Houellebecq qui a souvent été reconnu pour ses capacités à prévoir les différents événements sociaux qui agissent sur la société.

MICHEL HOUELLEBECQ EST PESSIMISTE POUR LE DÉCONFINEMENT

Pour cette fois, l’auteur est pessimiste quant à la situation après le confinement. L’avis dévoilé par France Inter le 4 mai 2020 fait état de ce que la situation sera pire après le confinement.

Augustin Trapenard qui dévoilait le message de l’auteur a révélé que le monde ne sera pas nouveau à partir du 11 mai. Il sera le même avec les mêmes vices et le même mal qui nous guette.

Michel Houellebecq donne une interview lors des Francofolies. | source : Getty Images

Michel Houellebecq donne une interview lors des Francofolies. | source : Getty Images

LA MORT EST DEVENUE ABSTRAITE

Les choses ne seront pas très différentes selon Michel Houellebecq. Avec déjà plus de 25 000 décès en France, l’auteur trouve que la mort n’aura jamais été aussi discrète.

En effet, plusieurs patients “meurent seuls dans leurs chambres d’hôpital ou d’EHPAD, on les enterre aussitôt [...], sans convier person­ne, en secret." Selon l’auteur, la crise sanitaire n’aura aucune bonne conséquence. Si la peste avait fait naître de nombreux écrivains.

En revanche, il est pessimiste sur ce point-là aussi avec le Covid-19. Il ne pense pas que la littérature ressortira de la crise sanitaire avec des avancées.

Michel Houellebecq, auteur français. | Source : Getty Images

Michel Houellebecq, auteur français. | Source : Getty Images

LE DÉCONFINEMENT POUR RELANCER L’ÉCONOMIE

Le déconfinement est au centre de tous les débats. Le gouvernement a prévu que les cours reprennent progressivement dans les établissements scolaires ainsi qu’une reprise progressive des activités pour faire décoller l’économie.

Si la mesure est une bonne initiative pour relancer l’économie du pays, les parents sont un peu réticents à l’idée de laisser leurs enfants retourner à l’école. Ils ont peur que leurs petits se fassent contaminer par le Covid-19. Alors certains parents n’envisagent pas le retour à l’école pour leur progéniture.

UNE BAISSE DES INDEMNITÉS DE CHÔMAGE PARTIEL EST ENVISAGÉE

La ministre du Travail s’est exprimée sur la situation. Elle ne voit pas la situation de la même manière et envisage même des mesures contraignantes contre les parents qui retiendront leurs enfants à la maison.

Muriel Pénicaud a affirmé que les parents d’élèves qui ne laisseront pas leurs enfants reprendre les cours ne recevront plus la totalité de leur indemnité de chômage partiel. La ministre s’est expliquée après que la sénatrice Laurence Rossignol l’ait interpellée à ce sujet.

Selon Muriel Pénicaud, il est tout à fait normal que l’indemnité baisse à cause de la reprise progressive de l’activité économique. Elle a ajouté qu’il a été envisagé que “le remboursement à l'employeur de la totalité du chômage partiel, qui est le cas actuellement, pourrait être remboursé à une hauteur moindre". La ministre du Travail a précisé que le premier ministre Edouard Philippe serait d’accord de cette mesure.

LA MINISTRE DU TRAVAIL ENVISAGE DES SANCTIONS CONTRE LES PARENTS

Muriel Pénicaud a décrit la situation et ce qui a été prévu avec le déconfinement. À la question de savoir quelles mesures ont été prises pour les parents qui refuseraient de renvoyer leurs enfants à l’école, la ministre a rappelé ce qui a été fait jusque-là.

Elle a parlé des indemnités journalières qui étaient octroyées à cause de l’arrêt de travail, avant d’évoquer le système de chômage partiel en vigueur depuis le 1er mai 2020.

Elle a ensuite déclaré que le système de chômage partiel continuera comme prévu pendant le mois de mai. À partir du mois de juin, il est possible que des attestations délivrées par des écoles soient demandées aux parents. Affaire à suivre donc !

LA CARTE DU DÉCONFINEMENT EN FRANCE

Le premier ministre a évoqué la carte du déconfinement prévu pour le 11 mai 2020. Edouard Philippe a donné plus détails lors de son allocutions devant les élus du peuple.

ⓘ Chez AmoMama, nous faisons de notre mieux pour vous donner les dernières nouvelles concernant la pandémie COVID-19, mais la situation est en constante évolution. Nous encourageons les lecteurs à se référer aux mises à jour en ligne du Ministère des Solidarités et de la Santé, de l'OMS ou des départements de santé locaux pour rester informés. Prenez soin de vous !

Les postes connexes
Getty Images
Actu France Apr 16, 2020
Covid-19 : Jean-Michel Blanquer raconte les détails de la réouverture des écoles le 11 mai
Shutterstock.com
Actu France Apr 21, 2020
Une rentrée scolaire "progressive" le 11 mai : le calendrier prévu par Blanquer dévoilé
Getty Images
Actu France Apr 28, 2020
Déconfinement : les lycées resteront fermées au moins jusqu'en juin, selon BFMTV
Getty Images
Actu France May 04, 2020
Olivier Véran explique : la fin du confinement le 11 mai pourrait être remise en doute