Coronavirus : le premier enfant atteint d'un syndrome inflammatoire meurt en France

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Annonces

Un premier enfant présentant les symptômes d’une forme proche de la maladie de Kawasaki est décédé en France. Âgé de 9 ans, le jeune patient a été en contact avec le coronavirus.

Un enfant de 9 ans atteint d’un syndrome inflammatoire similaire à la maladie de Kawasaki, est mort d’une "atteinte neurologique liée à un arrêt cardiaque". Comme l’a annoncé La Provence, il s’agit du premier décès de ce type dans l’Hexagone.

La jeune victime a été hospitalisée dans le service de réanimation pédiatrique de La Timone à Marseille. Sa mort a été annoncée par Fabrice Michel, le médecin du petit garçon. Ce dernier avait été en contact avec le Covid-19, même s’il ne présentait aucun signe de la maladie.

Annonces

DE NOMBREUX CAS DÉNOMBRÉS

Actuellement, 125 enfants et adolescents ont contracté le "nouveau syndrome de Kawasaki" depuis le 1er mars 2020. Si les victimes sont âgées de 8 ans en moyenne, la moitié d’entre elles présente une affection du myocarde.

Annonces

Par ailleurs, selon les déclarations du professeur Alexandre Belot dans le quotidien Le Monde, "le lien entre ces syndromes hyperinflammatoires et le Covid-19 a été établi".

Si tous les enfants ont des symptômes proches de la maladie de Kawasaki, certains montrent une inflammation plus prononcée, avec des formes atypiques de l’inflammation.

Annonces

Près de 60 % des cas recensés actuellement se trouvent en Île-de-France. Les symptômes du syndrome inflammatoire infantile sont similaires entre les victimes. Cependant, d'autres enfants présentent des symptômes plus graves.

UN PREMIER DÉCÈS DES SUITES DU SYNDROME INFLAMMATOIRE

Forte fièvre prolongée, grande fatigue, ganglions, voire de douleurs abdominales, pouvant entraîner une défaillance du cœur.

A little boy wearing a mask | Photo: Pixabay.

Annonces

Depuis le mois d’avril 2020, une centaine d’enfants montrant des formes de syndromes de Kawasaki ont été signalés dans toute la France. À Marseille, le nombre de cas annuels ne dépassent jamais trois.

Mais cette fois-ci, en à peine deux mois, cinq patients ont été hospitalisés. Parmi eux, certains ont même été placés en réanimation depuis quelques semaines, dont un petit garçon de neuf ans.

Annonces

Ce dernier a développé une "myocardite", c’est-à-dire, une défaillance du myocarde qui a entraîné son décès. Sa sérologie a révélé qu’il a été en contact avec le coronavirus, même s’il était asymptomatique.

LE DÉCÈS D'UNE ADOLESCENTE DES SUITES DU CORONAVIRUS

Julie, une adolescente de 16 ans est décédée des suites du coronavirus à l'hôpital Necker de Paris. Elle ne présentait aucun symptôme de maladie préexistante et ne souffrait que d’une légère toux. Selon les experts de BFM TV, il s'agit d'un décès exceptionnel.

Annonces

Chez AmoMama.fr, nous faisons de notre mieux pour vous donner les dernières nouvelles concernant la pandémie COVID-19, mais la situation est en constante évolution. Nous encourageons les lecteurs à se référer aux mises à jour en ligne du Ministère des Solidarités et de la Santé, de l'OMS ou des départements de santé locaux pour rester informés.Prenez soin de vous!