Françoise Sagan : son fils se rappelle la mort "amère et très déçue" de sa mère

Le 24 septembre 2004 disparaissait à Honfleur, Françoise Sagan l’une des figures de proue de la littérature française. Celle-ci a laissé derrière elle un patrimoine littéraire, notamment son roman inachevé qui désormais prend vie grâce à son fils qui a souhaité le compléter et le rendre public.

En effet, Denis Westhoff, le fils de Françoise Sagan a publié un roman inédit de sa mère intitulé "Les quatre coins du cœur", un manuscrit qu’il a complété et préfacé afin de commémorer la mémoire de la disparue.

IL TERMINE L’ŒUVRE INACHEVÉE DE SA MÈRE

Quoiqu’elle soit décédée le 24 septembre 2004, l’auteure de "Bonjour Tristesse" revit à travers son roman inachevé intitulé "Les quatre coins du cœur".

Son fils, Denis Wethoff, qui suppose que ce manuscrit a été écrit en deux temps, au début des années 80 et des années 90 l’a complété et préfacé afin de pérenniser l’œuvre de sa mère.  

En effet, après la succession, Denis Westhoff décide de s’occuper du patrimoine littéraire de Françoise Sagan. Alors, parmi  la paperasse qui lui a été léguée, se trouvait ce livre qui était en deux parties.

D’ailleurs, le fils de Françoise Sagan explique qu’au bout de quelque temps, il a lu le texte et l’a trouvé inachevé.

Aussitôt, Denis Westhoff l’a corrigé et complété sans toutefois modifier le style et l’écriture afin de ne pas dénaturer l’œuvre de sa mère.  

L’HISTOIRE DU ROMAN

Dans ce genre littéraire, le lecteur suit les pérégrinations amoureuses dans une famille bourgeoise de Touraine.

Fils d’un riche industriel ayant fait fortune dans les légumes, Ludovic Cresson est victime d’un terrible accident de voiture, ce qui fait penser à celui qui a failli coûter la vie à Françoise Sagan en avril 1957.

Marie-Laure, l’épouse de Ludovic Cresson dédaigne cet homme diminué. En revanche, Fanny, la mère de celle-ci n’est pas insensible au charme de son gendre.

Dans la préface du roman, Denis Westhoff le qualifie de violemment saganesque car dit-il, il concentre en lui toute l’écriture de sa mère, son humour, son talent et sa liberté.

Toutefois, outre que ses œuvres littéraires, Françoise Sagan aimait dire que son manoir, à Équemauville près de Honfleur était son seul bien sur la terre. Leur histoire sera d’ailleurs épique et commence par un coup de chance.  

En effet, c’est après avoir empoché une grosse somme d’argent au casino que Françoise Sagan propose au propriétaire du manoir le 8 août 1958, qu’elle le loue pour l’été, avant de l’acheter quelque temps après.  

Ce manoir devient alors son refuge. Elle y consacre tout son temps à son fils en ces lieux. Toutefois en voulant le restaurer elle eut la malchance de tout perdre.

Heureusement pour Françoise Sagan, elle a pu compter sur une proche amie qui réussit à racheter le manoir. La romancière pourra en profiter les dernières années de sa vie, avant de rendre l’âme des suites d’une embolie pulmonaire à l’âge de 69 ans.  

LA BRÈVE HISTOIRE D’AMOUR DE NICOLAS REY

À l’occasion du 47ème anniversaire de l’auteur du roman "L’amour est déclaré" le 8 mai 2020, Nicolas Rey qui d’habitude est discret concernant sa vie privée, a fait un break à ses principes pour cette journée exceptionnelle en dévoilant notamment son histoire d’amour avec Emma Luchini, qui s’est terminée par une rupture.

Le journaliste Nicolas Rey pose lors d'une séance de photos à Paris, France le 15/11/2017.| Sources : Getty Images

Le journaliste Nicolas Rey pose lors d'une séance de photos à Paris, France le 15/11/2017.| Sources : Getty Images

Les postes connexes
Getty Images
Relation May 08, 2020
Nicolas Rey a 47 ans : son histoire d'amour avec Emma, qui s'est terminée par une rupture
Getty Images
Célébrités May 21, 2020
Catherine Deneuve rend hommage à Michel Piccoli et parle d’"un lien assez fort" entre eux
Getty Images
Célébrités May 10, 2020
Françoise Fabian a 87 ans : son étonnante histoire d'amour avec Jacques Becker
GettyImages
Célébrités Jun 16, 2020
Thomas Dutronc sur la santé de sa mère Françoise Hardy : “Elle n'a pas un grand moral”