Nino Ferrer a mis fin à sa vie il y a 22 ans : zoom sur sa dernière interview et son tube "Mirza

Nino Ferrer a marqué toute une génération dans les années 70 avec ses chansons rigolotes. Malheureusement, le 13 août 1998, le chanteur a mis fin à ses jours à l'âge de 63 ans. À l'occasion du 22ème anniversaire de sa mort, focus sur sa vie, sa dernière interview et aussi son tube "Mirza".

Nino Ferrer, de son vrai nom Agostino Ferrari, a vu le jour 15 août 1934 à Gênes en Italie. Il est issu d’une famille bourgeoise dont un père italien et une mère française. Le chanteur a connu une enfance heureuse et a grandi auprès d'une famille cultivée et passionnée d'art.

LE DÉBUT DE NINO FERRER

Depuis son arrivée dans l’hexagone en 1947, Nino s’est consacré dans des études d'ethnologie et d'archéologie préhistorique. Parallèlement à cette passion pour l'histoire, il a développé bien d'autres domaines, dont la peinture et aussi la musique

Portrait du chanteur et joueur de jazz français d'origine italienne Nino Ferrer | Photo : Getty Images

Portrait du chanteur et joueur de jazz français d'origine italienne Nino Ferrer | Photo : Getty Images

Le natif de Gênes a un talent fou pour les instruments de musique, tels que la guitare, le piano, la clarinette, le trombone ou encore la trompette. En effet, il fait de la composition musicale, écrit et est devenu par la suite un grand amateur de jazz.

Si Nino Ferrer est devenu un chanteur de renom dans les années 60 et 70, il le doit à ses accompagnateurs de musiciens de jazz.

Il s'agit de Richard Bennett et des Dixie Cats, puis du musicien noir américain Bill Coleman. Entre les années 1958 et 1960, ces derniers l'ont beaucoup aidé dans le domaine du jazz.

Le chanteur Nino Ferrer en juin 1976 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Le chanteur Nino Ferrer en juin 1976 à Paris, France. | Photo : Getty Images

SON TUBE “MIRZA” EST NÉ COMME UNE BLAGUE 

Il a fait ses débuts musicaux en 1963 en sortant ses tubes “Pour oublier qu'on s'est aimé” et “5 bougies bleues” et aussi “Souviens-toi”. Il a enchaîné les titres mais le chanteur a connu de galère dans ses œuvres musicales.

Pourtant, le déclic s'est produit de manière surprenante en 1965. Alors qu'il a fait quelques tentatives infructueuses, le directeur artistique Richard Bennett lui a donné la possibilité de faire son enregistrement à sa guise.

C'était une très bonne idée car c'est ainsi que Nino a composé son titre "Mirza", une chanson mélangeant efficacement le rythme blues avec la dérision des paroles.

Ce tube rigolo était un véritable succès immédiat et spectaculaire à l’époque. De plus, c’est également cette chanson qui l’a fait connaître dans les années 1960.

Le chanteur Nino Ferrer pose lors d'une séance de portrait à Paris, France le 18 septembre 1994 | Photo : Getty Images

Le chanteur Nino Ferrer pose lors d'une séance de portrait à Paris, France le 18 septembre 1994 | Photo : Getty Images

Pour “Mirza”, tout a commencé lors de sa production en trio au Playa. Alors que le propriétaire de l'endroit semblait très inquiet à la recherche de son chien, le chanteur a pris un micro et s'est étonné : "Z'avez pas vu Mirza ?" suivi de "La la la la la". Cette chanson est inspirée du succès du titre “Fingertips” de Little Stevie Wonder.

Quelques jours plus tard, Nino Ferrer a enregistré la chanson dans son intégralité et il a eu l'occasion de voir à quel point il a été bien accueilli par le public auquel il se produisait.

Après le succès de “Mirza”, il a par la suite sorti des titres tels que “Les cornichons” ou encore “Oh ! Hé ! Hein ! Bon !”. Pour le public, ses chansons étaient de véritables succès, mais ce n’était pas le cas pour Nino, lui qui vivait mal sa réputation.

Le chanteur Nino Ferrer pose lors d'une séance photo à Paris, France, le 03/03/1988. | Photo : Getty Images

Le chanteur Nino Ferrer pose lors d'une séance photo à Paris, France, le 03/03/1988. | Photo : Getty Images

SA DERNIÈRE INTERVIEW ÉTAIT À PARIS MATCH

En juillet 1998, lorsque Mounette, sa mère, disparaît à l'âge de 87 ans, le chanteur voit sa vie complètement bouleversée et ressent un vide dans son existence.

Très attristé, ce dernier choisit de se suicider un mois plus tard, le 13 août 1998. Dans un champ de blé à quelques kilomètres de chez lui, il s'est tiré une balle dans le cœur.  

Mais quelques semaines avant de mettre un terme à sa vie, Nino Ferrer n'a pas manqué de donner sa toute dernière interview à Paris Match. Au cours de celle-ci, il a partagé quelques confidences sur sa vie, sa carrière et aussi de sa femme.

Nino Ferrer souriant sur le plateau du référendum du soir. | Photo : Getty Images

Nino Ferrer souriant sur le plateau du référendum du soir. | Photo : Getty Images

“Heureusement que j'ai rencontré une forte femme qui a été capable de m'aider, d'assurer les arrières. Sans elle, je serais devenu clochard ou alcoolique !”,

a déclaré l’interprète de “Mirza”.

LA VIE ET LA MORT DE PIERRE BACHELET

On se souvient également de la disparition du célèbre chanteur français Pierre Bachelet, qui a célébré le 15 février 2020 le quinzième anniversaire de sa mort. En hommage au chanteur, on va faire un come-back sur la vie et la mort de ce dernier.

Pierre Bachelet en concert à l'Olympia de Paris le 9 avril 1988, France. | Photo : Getty Images

Pierre Bachelet en concert à l'Olympia de Paris le 9 avril 1988, France. | Photo : Getty Images

Les postes connexes
youtube.com/Les archives de la RTS
Musique Jul 19, 2020
La vie et la mort d’un cancer de Gérard Palaprat, chanteur de "Pour la fin du monde"
Getty Images
Célébrités Jul 16, 2020
'Les corons' : quelques faits sur la chanson emblématique de Pierre Bachelet
Getty Images
Célébrités May 25, 2020
Pierre Bachelet aurait eu 75 ans : zoom sur la vie et la mort du célèbre chanteur français
instagram.com/jesuisclaraluciani
Célébrités Jul 10, 2020
Clara Luciani a 28 ans : découvrez sa soeur Ehla qui est aussi chanteuse