Horrible histoire d'Aïcha, 36 ans, étranglée et enterrée par son mari

En 2016, la commune de Montreuil a été témoin d’un féminicide. Aïcha, une jeune femme de 36 ans, a été étranglée et enterrée par son mari. Un drame qui a suscité la colère des Français et des associations féministes.

Le 31 octobre 2016, la dépouille d’Aïcha a été découverte dans la cave d’un immeuble dans la commune de Montreuil. Son compagnon Gurpreet Singh, âgé de 37 ans, l’avait étranglé et dissimulé son corps. Selon Le Parisien, ce dernier est passé devant le juge le mardi 1er septembre 2020.

UNE AFFAIRE DE FÉMINICIDE

Gurpreet Singh n’a jamais nié avoir assassiné sa compagne. C’est d’ailleurs lui qui a indiqué l’emplacement du corps d’Aïcha aux gendarmes.

Après une violente dispute de couple, le meurtrier a empoigné sa femme par l’arrière, avant de serrer son cou de toutes ses forces. La jeune femme a péri des suites d’une asphyxie.

Une scène d’une brutalité excessive, selon le tribunal de Montreuil (Seine-Saint-Denis). En effet, pendant quatre minutes, Gurpreet Singh a comprimé la trachée de sa femme, qui n’avait aucune chance de survie.

Une marche féministe organisée à Paris | Photo : Shutterstock

Une marche féministe organisée à Paris | Photo : Shutterstock

"Ce dossier est un condensé de féminicide"

Au cours de l’audience de trois jours, la famille de la victime a fait part de sa colère, au point où la séance a dû être suspendue. L’émotion était à son comble et les proches de la défunte Aïcha n’ont pas pu s’empêcher de pousser des cris enragés.

Gurpreet Singh avait l’air du couple parfait le jour de leur mariage en 2015. Ensemble, ils ont eu un enfant. Cependant, la jeune femme était victime de la brutalité et des coups de son conjoint.

Une marche féministe organisée à Buenos Aires | Photo : Shutterstock

Une marche féministe organisée à Buenos Aires | Photo : Shutterstock

En une année, la musulmane qui a épousé le sikh a vécu l’enfer, jusqu’à ce qu’elle se fasse tuer.

"Il y a aussi l'emprise, la séparation, la violence. Ce dossier est un condensé de féminicide",

a exprimé maître Sylvie Boitel, l’avocate de la famille d’Aïcha.

Au cours de leur vie ensemble, Aïcha a porté plainte à deux reprises. Quatre mois avant son meurtre, elle a signalé des actes de violences de son mari, avec des images choquantes comme preuve.

Aïcha soupçonnait son mari de lui être infidèle. Le couple a fait face à de nombreux problèmes, notamment la religion, la brutalité et les tromperies.

Un acte de violence impardonnable à l’encontre d’une femme, qui a indigné toute la France.

LA DISPARITION DE JACQUELINE SAUVAGE

Photo de Jacqueline Sauvage interviewée sur TF1 | Photo : TF1

Photo de Jacqueline Sauvage interviewée sur TF1 | Photo : TF1

De nombreuses femmes sont victimes de violences conjugales dans l'Hexagone. Jacqueline Sauvage, considérée comme le symbole de la lutte anti-féminicide, est morte en juillet 2020. Une triste nouvelle qui a entraîné une vive émotion.

Les postes connexes
twitter.com/le_Parisien
Actu France Jul 29, 2020
Jacqueline Sauvage, symbole de la lutte contre la violence domestique, est décédée
Getty Images
Actu France Aug 21, 2020
Affaire Estelle Mouzin : l'ex-femme de Michel Fourniret dit qu'il l’a kidnappée et tuée
Twitte/TF1LeJT
Actu France Sep 01, 2020
Le chauffeur de bus de Bayonne a frappé en premier : la nouvelle version des faits
twitter.com/le_Parisien
Relation Jul 30, 2020
Jacqueline Sauvage : sa vie après la réhabilitation de François Hollande