"Au nom de la terre" (France 3) : le destin tragique du père d'un réalisateur qui était agriculteur

Bon nombre de films sont inspirés de faits réels. C’est notamment le cas avec “Au nom de la terre”, un film dans lequel le réalisateur Edouard Bergeon retrace le destin tragique de son père.

Les films s'inspirant de la réalité ont la particularité d’émouvoir le public, et plus encore si l’histoire est triste ou dramatique. La preuve en est avec “Au nom de la terre”, d’Edouardo Bergeon. Dans ce long-métrage, ce dernier évoque le fait que son père s’est ôté la vie en raison des difficultés auxquelles il a dû faire face.

SON INFORTUNE

Vivant principalement de l’agriculture, Christian Bergeon, le père du réalisateur s’est retrouvé dans une situation très précaire.

Edouard Bergeon participe à la téléconférence "César - Révélations 2020" au Petit Palais le 13 janvier 2020 à Paris, France.  | Photo : Getty Images

Edouard Bergeon participe à la téléconférence "César - Révélations 2020" au Petit Palais le 13 janvier 2020 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Dans les années 80, l’agriculteur fait partie des innombrables victimes de la réforme PAC. Avec la mondialisation, le marché devient très concurrentiel avec l’entrée des produits étrangers, vendus à petit prix, sur le territoire français.

Comme le réalisateur l’avait révélé dans l’émission “20h30 le dimanche”, son père s’est appliqué à agrandir sa ferme alors que les prix devenaient de plus en plus bas.

Comme si cela ne suffisait pas, il a par la suite subi les revers d’une sécheresse qui n’a fait que l'empêtrer dans ses problèmes financiers.

Cela dit, il reçoit le coup de grâce en 1997 quand un incendie ravage sa ferme.

“ll a vu partir en fumée vingt-cinq ans de travail en dix minutes. Et là, j’ai vu dans son regard qu’il y avait quelque chose qui avait changé. C’était fini, quelque chose s’était cassé en lui”, s’est ému son fils.

COMMENT A-T-IL MIS FIN À SES JOURS

Toujours est-il que l’agriculteur a eu du mal à supporter la situation d’infortune dans laquelle il se trouvait. Les circonstances étaient telles que celui qui était décrit par son fils comme étant, un homme fort qui aimait son métier, a fini par être broyé par le système.

Au plus mal, il a même eu recours aux antidépresseurs. Il va sans dire que cela n’a pas été très efficace puisqu’il a fini par attenter à sa vie en ingérant des pesticides.

Naturellement, ce drame a énormément marqué l'adolescence d'Edouard Bergeon qui n'avait que 16 ans au moment des faits. D’autant plus avec les derniers mots de son père : 

“Avant de mourir, il est venu me voir, en souffrant, en agonisant et en me criant qu’il ne voulait pas mourir. Il n’a jamais voulu mourir."

Hélas, le père de famille a rendu son dernier souffle le 31 mars 1999. Le réalisateur souligne d’ailleurs que la détresse des agriculteurs est encore d’actualité puisque plusieurs d’entre eux ont également mis un terme à leur vie, ces dernières années.

LE MESSAGE VÉHICULÉ PAR LE FILM

Extrêmement émouvant, “Au nom de la terre”, a rencontré énormément de succès auprès du public. De plus, Edouard Bergeon n’est pas vraiment novice en la matière.

En 2010, il avait également sorti “Les fils de la terre”, un film du même genre, axé sur le désespoir des agriculteurs.

Quoi qu’il en soit, ce film s’inspirant de son drame familial, a fait 1,85 millions de spectateurs, lors de sa sortie en salle, en septembre 2019.

À noter que le réalisateur a voulu véhiculer un message de première importance à travers ce film, à savoir, sensibiliser le public sur le sort des agriculteurs.

“Ce film a réveillé de nombreuses prises de conscience (...) Notre petite histoire de famille a fini par raconter la grande histoire agricole et j’en suis forcément très fier”,

s’est réjouit le réalisateur.

UN FILM BASÉ SUR UNE HISTOIRE VRAIE

Certains films marquent plus que d’autres. Tout comme “Au nom de la terre”, le film “Les femmes du 6e étage”, est également inspiré d’une histoire vraie, a su trouver son public. Zoom sur l’histoire qui se cache derrière, le film à succès, qui a été diffusé sur W9, le 13 août 2020.

Capture d'écran du film "Les femmes du 6e étage" de Philippe Le Guay | Photo : Youtube/Studio France Télévisions

Capture d'écran du film "Les femmes du 6e étage" de Philippe Le Guay | Photo : Youtube/Studio France Télévisions

Les postes connexes
twitter.com/Tele7
Media Jun 10, 2020
"Mention particulière" : L'histoire vraie qui a inspiré le téléfilm populaire
Getty Images
Célébrités Aug 07, 2020
Bulle Ogier : la mort de sa fille, le mystère de son nom, sa carrière et sa famille
Getty Images
Célébrités Sep 03, 2020
Dorothy Dandridge est morte à 42 ans : Retour sur sa vie difficile
twitter.com/CourrierPicard
Célébrités Jul 27, 2020
"Bienvenue à Marly-Gomont" (TF1) : la véritable histoire derrière la comédie