Benjamin Biolay à propos de sa vie artistique de "Stella" aux "Apparences"

Benjamin Biolay est un artiste talentueux à part entière. Le musicien français porte en effet de nombreuses casquettes et il lui arrive souvent de passer devant les caméras, une expérience qu'il a pourtant longtemps refusée.

Au cours d'un entretien accordé au Parisien, Benjamin Biolay a abordé de nombreux sujets, notamment son rapport avec le cinéma et la raison pour laquelle il a mis tant de temps à se lancer devant les caméras.

Pourtant, depuis qu'il a commencé il ne semble plus vouloir s'arrêter et l'un des films dans lequel il joue est d'ailleurs actuellement au cinéma : "Les apparences". 

UN BESOIN DE COMPARTIMENTER

Il a longtemps évité les caméras et pourtant, ce n'était pas par manque de propositions de la part des producteurs car son charisme est évident et il avait déjà l'habitude de la scène. Mais dans les années 2000, le musicien était marié à Chiara Mastroianni, une comédienne française talentueuse, et il ne voulait pas tout mélanger comme il l'explique dans l'interview :

"Ça ne me donnait pas spécialement envie de jouer. Je me disais : 'Le cinéma, c'est son truc à elle et la musique, mon truc à moi. Chacun sa vie artistique.'"

Benjamin Biolay et sa femme Chiara Mastroianni. | Photo : Getty Images

Benjamin Biolay et sa femme Chiara Mastroianni. | Photo : Getty Images

Pendant longtemps il a campé sur cette position, refusant de mélanger la chanson et la comédie jusqu'à l'année 2004 quand il cède enfin et qu'il apparaît dans le film "Pourquoi (pas) le Brésil". Un début plutôt simple puisqu'il incarne son propre personnage et qui lui a permis de découvrir les coulisses du septième art.

L'INSISTANCE D'UNE RÉALISATRICE

C'est cependant aussi par manque de confiance en lui que le musicien refusait de jouer dans des films et il a fallu qu'une réalisatrice insiste énormément pour finir par le convaincre comme il le raconte dans l'entretien accordé au Parisien :

"En vérité, les premiers films qu'on m'a proposés, je les ai refusés. Je ne me sentais pas du tout à la hauteur. C'est la réalisatrice Sylvie Verheyde qui m'a convaincu de faire Stella [sorti en 2008, NDLR]. Je lui ai dit d'accord, mais je lui ai demandé de m'aider à préparer ça."

Il continue en expliquant que Sylvie Verheyde a fait preuve d'une grande patience et d'une grande bienveillance à son égard et qu'elle lui a permis de prendre ses marques sur le plateau de tournage et de donner le meilleur de lui-même.

Sans elle, il n'aurait jamais tourné dans les 28 films auxquels il a participé et se serait concentré sur sa carrière, pétrifié par la peur de ne pas réussir dans le septième art :

"J'avais tellement peur. La tentation de tout planter. J'y suis quand même allé, par professionnalisme. Quand je suis arrivé, je n'étais pas très beau à voir."

Mais il a depuis parcouru bien du chemin et semble être totalement à l'aise et dans son élément devant les caméras. Si à l'aise à vrai dire qu'il a envie d'apporter sa propre pierre à l'édifice et qu'il aimerait réaliser son propre film. Un projet qui lui tient à cœur et qu'il décrit au Parisien :

"Ce serait un film musical. Pour y mettre mes deux passions. Il me semble que c'est de cette façon que je serais plus légitime."

Des confidences intéressantes de la part de celui qui a réussi à s'imposer comme étant un artiste français incontournable.

Les postes connexes
facebook.com/SABINE.PATUREL.MUSIC.COMEDY
Exclusivité Jun 15, 2020
Sabine Paturel : Interview avec l'artiste qui vient de sortir un nouveau single
Parentalité Jun 16, 2020
"Romance" : La vie privée de Pierre Deladonchamps, l'acteur de la nouvelle série
Getty Images
Vie Jul 04, 2020
Aperçu de la vie privée d'Emmanuelle Bercot, proche de Catherine Deneuve
Getty Images
Célébrités Sep 09, 2020
Virginie Efira sur le plateau de "Police" : "J'ai dû courir, faire des heures de pompes et de crochetages"