Sandra, 23 ans, décédée dans le Val-de-Marne : les preuves qu’ont les enquêteurs

Le phénomène de meurtre de jeunes femmes en France ces derniers mois est assez récurrent. C’est ainsi qu’une mère de famille avait retrouvé sa fille décédée dans sa voiture le 12 mai 2020, mais faute de preuves tangibles pour inculper une tierce personne, l’enquête sur ce meurtre a dû suivre son cours.

Par ailleurs, afin d’élucider cette situation assez tragique les proches de la jeune femme se sont rendus au Franprix de Quincy-sous-Sénart, où la victime avait été aperçue pour la dernière fois mais ils ont plutôt été intrigué par le comportement étrange d’un employé. Est-ce un fait révélateur ?

ELLE SOUHAITE ÉLUCIDER LE MEURTRE DE SA FILLE

Décidée de ne pas laisser le meurtre de Sandra impuni, la maman de la jeune étudiante de 23 ans s’active personnellement dans cette enquête afin de l’élucider dans les jours à venir.

Alors cette mère de famille se repasse sans cesse le film en boucle depuis qu’elle a appris que le principal suspect du meurtre de sa fille aurait travaillé au Franprix de Quincy-sous-Sénart où la dépouille de sa progéniture a été trouvée dans le coffre de sa voiture.

Après le triste constat de la disparition de Sandra, le 9 mai 2020, sa maman avec l’aide de quelques membres de la famille, ont tenté de refaire l’itinéraire de la défunte le jour de sa disparition.

Ils ont donc fait escale au Franprix de Quincy un magasin très peu fréquenté, et situé en face d’un stade municipal.

Étant sur les lieux,  la maman est tombée sur un employé à qui elle a demandé s’il n’avait pas aperçu Sandra dans les parages le jour de sa disparition. Et bien sûr le frère de Shamran le principal accusé a répondu par un non.

Toutefois, cette réponse n’a pas convaincu Djaouida car comme elle-même  l’a révélé, le jour que sa fille a disparu, elle s’y trouvait dans ces lieux. La maman a appuyé ses propos par le fait que la défunte lui aurait passé un coup de fil.

De nombreux indices ainsi que l’attitude de l’employé de ce Franprix étaient assez intrigants pour cette maman désemparée, comme quand elle a voulu placarder les affiches avec le visage de Sandra, un refus catégorique de l’employer s’en est suivi.

Mais au vu de l’insistance des proches de Djaouida, ce dernier  a fini par accepté que soient scotchées ces affiches à la porte d’entrée.

Par ailleurs, lorsque la famille de Sandra a demandé que leur soit montré les caméras de surveillance elle a été malheureusement confrontée à un nouveau refus sous prétexte que celles-ci seraient hors services

Pour Djaouida l’attitude de cet employé était réellement étrange car, tout au long de leur confrontation ce dernier était seulement sur la défensive.

Malgré l’abnégation de toute la famille de Sandra à vouloir élucider le meurtre de leur fille, cette journée s’est malheureusement soldée en échec. Ils sont donc retournés à leur domicile avec une impression de "bizarre".

L’AFFAIRE XAVIER DUPONT SUSCITE DE L’INQUIÈTUDE

Apparemment l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès concernant le meurtre de cinq membres de sa famille avait défrayé la chronique. D’ailleurs, jusqu’à maintenant cette tuerie n’a pas été élucidée et dès lors cela suscite l’interrogation de l’opinion publique.

Les postes connexes
Twitter/GALAfr
Actu France Jul 28, 2020
Dupont de Ligonnès : une photo postée sur la page Facebook de sa femme après sa mort
Twitter/le_Parisien
Actu France Jul 24, 2020
Sarah, 11 ans, disparue dans le Rhône : son corps retrouvé, son père placé en détention
twitter.com/le_Parisien
Actu France Sep 23, 2020
Michel Fourniret : des ADN le liant à d’anciennes affaires trouvés sur son matelas
Getty Images
Célébrités Jul 17, 2020
Le père de Naya Rivera cherche sa fille dans le lac : cette photo a fait pleurer Slimane