La tragédie de "Dropped" : cinq ans plus tard, un premier acte d'accusation pour "homicide involontaire"

Le 9 mars 2015, deux hélicoptères ont eu un terrible accident en Argentine alors qu'ils se trouvaient sur le tournage du programme "Dropped" et dix personnes ont malheureusement perdu la vie.

De nombreuses personnes incontournables de la scène sportive sont décédées dans ce tragique incident comme par exemple Camille Muffat, championne olympique de natation, Alexis Vastine, boxeur médaillé olympique et Florence Arthaud, navigatrice talentueuse.

D'après les informations partagées par l'AFP, le directeur de la production de cette émission de télé-réalité qui aurait dû être diffusée sur TF1 a été mis en examen pour homicides involontaires le 7 octobre 2020. Il s'appelle Nicolas Roussel et avait au départ été placé sous le statut de témoin assisté tout comme son employeur, la société de production ALP.

Au départ, seul Peter Högberg, l'homme d'origine suédoise embauché pour veiller sur la sécurité des participants et de la production de manière générale, avait été mis en examen pour homicides involontaires, au mois de février 2019. Il a donc depuis été rejoint par Nicolas Roussel qui fait aussi face à des charges d'homicides involontaires depuis le 7 octobre 2020. 

CE QUI LUI EST REPROCHÉ

D'après les informations rapportées par une source très proche de ce dossier sensible, les juges d'instruction font plusieurs reproches à Nicolas Roussel. Le directeur de production de "Dropped" avait en effet revu le budget alloué aux moyens aériens. Ainsi, les hélicoptères et les pilotes ont été choisit dans un souci d'économie d'argent plutôt que de sécurité et de compétence. Les passagers ont donc embarqué dans ces hélicoptères qui leur ont malheureusement coûté la vie sans que les normes de sécurité soient respectées.

Cette mise en examen du directeur de la production inquiète aussi sûrement la société ALP puisqu'elle pourrait bien être la suivante à être mise en cause. Devant ces accusations, les avocats de la défense ne sont pas restés silencieux et ont déclaré :

"Nicolas Roussel, tout comme les équipes d'ALP demeurent profondément bouleversés par l'accident qui a coûté la vie à leurs collègues, aux pilotes et à certains participants à l'émission et restent déterminés à démontrer qu'aucune faute dans l'organisation du tournage ne peut leur être reprochée."

LES PROCHES DES VICTIMES VEULENT LA VÉRITÉ

Pour les victimes, l'avancée de l'enquête et ces mises en examen sont un pas dans la bonne direction. L'espoir qu'enfin après des années de bataille la vérité éclate et qu'ils puissent faire leur deuil en toute tranquilité. La présidente de l'Association des proches des victimes de ce terrible accident a déclaré :

"Pour nous tous, c'est enfin la vérité qui arrive. C'est magnifique. C'est un soulagement, vous n'imaginez pas. C'est dingue."

Plusieurs avocats liés au dossier se sont aussi exprimés et ont déploré les découvertes faites par l'enquête qui permettent d'imputer ce terrible accident ayant coûté la vie à une dizaine de personnes à des coupes budgétaires et à un manque de précautions. 

En Argentine une enquête pénale a été ouverte sur l'accident et de nombreuses procédures d'indemnisation ont été lancées en France. Espérons que les familles des victimes y verront un moyen d'apaiser leur souffrance.

Les postes connexes
twitter.com/BFMTV
Actu France Oct 29, 2020
Tournage tragique de l'émission "Dropped" : le décès de trois stars du sport en un jour
Getty Images
Célébrités Oct 28, 2020
La mère de Camille Muffat sur le souvenir de sa fille : "Tout ça ne me [la] ramènera pas"
Getty Images
Divertissement Oct 28, 2020
Virginie Ledoyen ("Capitaine Marleau") : la triste histoire derrière son personnage
Getty Images
Santé Oct 30, 2020
Nicolas Bedos, Laurent Ruquier : les célébrités qui protestent contre les mesures liées à la Covid