Geneviève, veuve de Michel Delpech, à propos du cas de Nordahl Lelandais : "Je savais qu'elle était morte"

Plusieurs personnes affirment avoir des dons particuliers de voyances ou de pouvoir discuter avec des morts, est-ce vrai, ou faux ? Ce qu’on sait, c’est qu’il doive s’agir de quelque chose de particulièrement merveilleux si cela peut s’avérer exacte.

Geneviève Delpech fait partie des personnes qualifiées de médiums, avec pour particularité qu’elle réussit à communiquer avec des morts. Un don qu’elle a décidé, de mettre au profit de la société civile. À l’occasion de la sortie de son livre, elle a décidé de se dévoiler dans une série d’interviews sur ce don particulier qui est le sien.

La veuve de Michel Delpech, Geneviève | source : Getty images

La veuve de Michel Delpech, Geneviève | source : Getty images

UNE FEMME AUX ATOUTS EXCEPTIONNELS

Michel Delpech, un grand artiste français, a quitté la scène brutalement après une longue maladie, le chanteur de pop n’est plus de nos jours, mais son nom de famille continue de retentir sur les magazines français. À l’occasion de la sortie de son œuvre littéraire dénommée "Les Enquêtes d'une médium - quand la police a recours à l'invisible", Geneviève Delpech a conduit quelques échanges avec des magazines français.

Tout comme dans la série américaine "Ghost Whisperer", diffusée sur les antennes de la chaîne TF1, des personnes décédées viennent à Geneviève Delpech, pour lui demander de passer des messages à leurs proches restés en vie. Mais pour garder les pieds sur terre, le médium tient à faire savoir qu’elle n’a pas accès à tous les défunts.

Le couple Delpech lors d’une soirée en 1986 | source : Getty Images

Le couple Delpech lors d’une soirée en 1986 | source : Getty Images

Lors des différentes enquêtes de la police, la médium n’a pas toujours la communication directe avec la victime, par contre, elle ressent la présence de la personne défunte à des endroits précis. À ces endroits, elle conduit la police. En effet, il faut rappeler qu’elle n’intervient généralement dans les enquêtes que, s’il n’y a pas eu d’indices et que la police se retrouve dans une impasse.

SON COUP DE POUCE À LA RÉSOLUTION D’ENQUÊTES

L’une des enquêtes parmi tant d’autres, qui ont permis la reconnaissance de ses dons, est l’affaire Nordahl Lelandais, cette affaire qui avait fait des choux gras de la presse. En effet, un homme de 37 ans, un ancien dresseur de chiens avait froidement assassiné une gosse de 8 ans, Maëlys de Araujo.

Si jusqu’alors, l’homme avait toujours nié son implication dans ce meurtre, grâce au médium, de nouvelles preuves ont été découvertes et permis après confrontation avec Nordahl Lelandais le 14 février 2018, qu’il reconnaisse les faits et conduise la police auprès du cadavre de la fillette. Un soulagement pour sa famille qui a pu faire son deuil 4 mois après la découverte.

Michel Delpech et sa femme Geneviève en Egypte, en mai 1986 | photo :  Getty images

Michel Delpech et sa femme Geneviève en Egypte, en mai 1986 | photo : Getty images

Lors d’un entretien avec le journaliste Jean Marc Morandini, dans le "Morandini Live", Geneviève Delpech a dit avoir expliqué à la police lors de l’affaire Estelle Mouzin, que le coupable était un certain Michel Fourniret.

Elle avoue que tout le long de l’enquête, c’est cette personne qui lui était indiquée. Mais à cause d’un alibi très solide, la police n’a jamais poussé l’enquête plus loin et pour le médium, c’est vraiment dommage parce que ça fait déjà près d’une vingtaine d’années que le coupable se ballade librement dans la société.

Dans une interview avec le magazine Closer, Geneviève Delpech, explique que le don qu’elle a, elle l’a hérité, c’est pourquoi elle ne peut monnayer ses services. Ayant été la femme d’un chanteur connu, elle aurait pu profiter de cette situation pour approcher des potentiels clients, mais, elle ne cherche pas à convaincre des gens, juste faire ce qu’elle considère comme son devoir.

Si Geneviève était une artiste, on aurait dit que son mari était sa muse. Elle rappelle que dans la vie, il y a deux choses qui sont des facteurs essentiels, l’amour et la peur et malgré son absence, elle reconnaît que son conjoint était son point d’équilibre entre le vivant et l’extraordinaire.

JEAN-JACQUES GOLDMAN ET PATRICK FIORI : UNE LONGUE AMITIÉ

L’amitié entre Jean-Jacques Goldman et Patrick Fiori date d’il y a plusieurs années. Comme l’a expliqué ce dernier, cela a débuté grâce à une lettre.

Les postes connexes
twitter.com/uoregon
Santé Oct 27, 2020
"Je meurs d'un lymphome" : l'histoire d'un père de 36 ans, qui a préparé sa famille à son décès
Getty Images
Parentalité Aug 19, 2020
Marina Foïs à propos de la mort de son frère qui est "insoluble dix-huit ans après"
Pexels
Conseils Aug 15, 2020
Dix erreurs à éviter dans la décoration de la maison
instagram.com/baddiewinkle
Beauté Jul 21, 2020
Maquillage après 50 ans : cinq grandes erreurs à éviter