Les "excuses" de Cécile Bourgeon à sa fille : "Elle ne méritait pas de finir comme ça"

Le jeudi 10 décembre 2020, se tenait le 8ième jour du 4ième procès de Berkane Makhlouf et Cécile Bourgeon pour la mort de la petite Fiona, âgée de 5 ans. Les derniers jours de Fiona ont été passés à la loupe.

Pour rappel, Cécile Bourgeon et ancien compagnon Berkane Makhlouf sont accusés du meurtre de la petite Fiona par ʺcoups mortels aggravésʺ. L’on espère pourvoir enfin découvrir exactement ce qui s’est passé.

LES EXCUSES DE CÉCILE BOURGEON

Le 10 décembre 2020, Cécile Bourgeon a longuement été interrogée. Elle a voulu s’adresser à sa défunte fille pour lui présenter ses excuses :

 ʺJe tiens déjà à m’adresser à ma fille Fiona. Même si ça peut paraitre minable de ma part, je lui dois quand même des excuses. Parce qu’elle ne méritait pas de finir comme ça, elle avait la vie devant elleʺ.

Une déclaration qu’elle a faite devant la cour en plein procès.

L'ÉVOCATION DES VIOLENCES

Lorsqu’il lui a été demandé si elle pense que son ancien compagnon a tué sa fille, l’accusée a répondu en disant qu’elle ne sait pas s’il lui a ôté la vie, mais elle confirme qu’il a eu à la violenter plusieurs fois.

D’après ses dires, Berkane Makhlouf avait des crises incontrôlables marquées par des accès de violences physiques et des cris. La maman a également évoqué le coup de genoux qu’il avait appliqué sur l’abdomen de sa défunte fille.

L’HÉMATOME DE FIONA

Le président de la cour est revenu sur un fait qui s’est produit du vivant de la petite Fiona. Cette dernière ne s’était pas rendue à l’école à cause d’un hématome qu’elle avait autour de l’œil. Il serait dû à un coup porté par Berkane Makhlouf. Cécile aurait essayé de masquer ledit hématome pour ne pas attirer l’attention.

Elle est aussi revenue sur les fois où sa défunte fille était éveillée à 4 ou 5 h du matin. Une situation qui la dérangeait, car sa fille semblait très fatiguée. Autant de détails que la cour examine avec beaucoup d’attention.

L'AFFAIRE DE FIONA : LES DÉCLARATIONS DU MÉDECIN LÉGISTE

Le procès portant sur l’affaire Fiona se poursuit. De nouveaux témoignages ont une fois de plus été prononcés à l’encontre du beau-père de la petite Fiona.

Le légiste qui avait examiné en 2013 la dépouille de la fillette avait parlé d’un traumatisme abdominal qui serait la cause du décès. Retour sur ses déclarations.

Les postes connexes
Affaire Fiona : "J’étais une mère indigne", témoigne Cécile Bourgeon
Twitter/LeParisien_FDiv Twitter/le_Parisien
Actu France Dec 09, 2020
Affaire Fiona : "J’étais une mère indigne", témoigne Cécile Bourgeon
L'affaire de Fiona : un docteur évoque un coup de genou, un "traumatisme abdominal fatal"
Twitter/le_parisien
Actu France Dec 09, 2020
L'affaire de Fiona : un docteur évoque un coup de genou, un "traumatisme abdominal fatal"
Affaire Fiona : Cécile Bourgeon dit que sa fille "avait mangé les coups" de son beau-père
twitter.com/lamontagne_fr
Santé Dec 05, 2020
Affaire Fiona : Cécile Bourgeon dit que sa fille "avait mangé les coups" de son beau-père
Affaire Fiona sur la ligne d'arrivée : retour sur l'horrible histoire de la disparition de la petite fille
Youtube/BFMTV
Actu France Dec 01, 2020
Affaire Fiona sur la ligne d'arrivée : retour sur l'horrible histoire de la disparition de la petite fille