Yuriy, attaqué à Paris : tout sur les images qui ont permis d'identifier neuf suspects

Deux semaines après la violente agression qui a eu lieu à Beaugrenelle sur un adolescent, neuf suspects ont été appréhendés par les policiers du 3e district de Paris.

Les internautes ont encore en horreur, les violentes images du 15 janvier 2021. Ce jour, un adolescent prénommé Yuriy âgé de 15 ans, avait été l’objet d’un massacre sans précédent par des individus qui jusqu’alors n’avait pas été identifié. Deux semaines après, neuf personnes ont été mises aux arrêts.

LE POINT SUR L’ENQUÊTE EN COURS

Selon des sources provenant du journal le Point, jeudi 28 janvier 2021, neuf individus parmi lesquels huit mineurs et un majeur ont été mis aux arrêts par le tribunal de Paris pour association de malfaiteurs, tentative d’assassinat et vole en réunion avec violence.

Des informations provenant de l’enquête font état de ce que les jeunes qui auraient agressé le jeune Yuriy provenaient d’un quartier voisin à celui de Beaugrenelle notamment celui de Vanves et seraient venus en riposte à une attaque ultérieure.

Par ailleurs, grâce à des recherches appuyées, les enquêteurs ont pu mieux démasquer les agresseurs à travers des vidéos de surveillances prises du métro parisien, mais également la participation de la police scientifique a permis de déceler des empreintes qui ont conduit à une analyse d’ADN...

Et même si selon des avis de ses camarades de classe et de ses encadreurs qui font de lui le témoignage d’un parfait élève, la présence sur lui d’un tournevis alimente la polémique.

NATALIYA KRUCHENYK À L’ORIGINE DE L’AGRESSION DE SON FILS ?

D’après la publication du journal Libération du 26 janvier 2021, une affaire d’exploitation au sein d’une entreprise a été dénoncée par 11 Ukrainiennes. Et la patronne dudit établissement n’est autre que Nataliya Kruchenik, la mère de Yuriy.

Cela fait un an, que 11 femmes demandent réparation pour travail abusif, auprès de la structure qui les a employées depuis leur pays d’origine l’Ukraine, en les faisant miroiter un travail en or accompagné d’un CDI. Malheureusement pour elles, le rêve s’est transformé en cauchemar.

Puisqu’elles ont dû apprendre à leur dépends qu’elles n’avaient aucune couverture sociale ce qui les a rendus dépendantes de leur patronne qui en a profité pour les abuser. Mais pour l’heure, aucun lien n’a été fait avec l’agression de Yuriy, mais aux oreilles des enquêteurs, cette affaire prête à confusion.

AFFAIRE YURIY : SA MÈRE ACCUSÉ DE MALTRAITANCE

Onze Ukrainiennes auraient travaillé illégalement pendant des années comme femmes de ménage pour une société de conciergerie à Paris. Selon le journal Libération, leur patronne n'était autre que Nataliya Kruchenyk, la mère de Yuriy.

Image illustrant une femme triste. | Photo : Getty Images

Image illustrant une femme triste. | Photo : Getty Images

Les postes connexes
Yuriy, battu à Paris : "Libération" lie sa mère à la "traite des êtres humains"
Facebook/nataliya.farhat.kruchenyk
Actu France Jan 27, 2021
Yuriy, battu à Paris : "Libération" lie sa mère à la "traite des êtres humains"
Agression de Yuriy : "C'est un bon gamin avec le sourire", selon son ancien entraîneur
Twitter/franceinfo
Actu France Jan 25, 2021
Agression de Yuriy : "C'est un bon gamin avec le sourire", selon son ancien entraîneur
"Il a beaucoup trop mal" : la mère de Yuriy donne des nouvelles de son état de santé
Twitter/BFMTV
Histoires virales Jan 25, 2021
"Il a beaucoup trop mal" : la mère de Yuriy donne des nouvelles de son état de santé
Agression de Yuriy : une massette et une barre de fer ont été trouvées - détails de l'enquête
Twitter/franceinfo
Actu France Jan 25, 2021
Agression de Yuriy : une massette et une barre de fer ont été trouvées - détails de l'enquête