Robert Maudsley (le vrai Hannibal Lecter) : sa nièce sors du silence

Claire Maudsley est la nièce du célèbre tueur en série Robert Maudsley, surnommé "le vrai Hannibal Lecter". La jeune femme, âgée de 37 ans, a raconté avoir vécu des relations difficiles. Apparemment, les crimes de son oncle ont eu un impact sur sa vie amoureuse.

Connu comme le prisonnier le plus célèbre et le plus dangereux de Grande-Bretagne, Robert Maudsley est aussi le seul détenu à avoir vécu le plus longtemps dans une cellule d'isolement, sans contact avec le monde extérieur. Il y a passé 39 ans, soit après avoir été condamné pour le meurtre de John Farrell. 

Dans une interview au Daily Mirror, Claire Maudsley a évoqué l’influence de son oncle dans ses histoires d’amour toxiques. 

TOUT SUR ROBERT MAUDSLEY

Robert Maudsley a vu le jour en juin 1953 à Liverpool. Il est issu d'une famille de 12 frères et sœurs. Selon les médias, il a eu une enfance difficile où il a été battu et probablement abusé sexuellement, puis placé dans un orphelinat catholique.

Il s'est ensuite plongé dans le monde de la drogue en tirant parti de son corps pour pouvoir gagner de l'argent. C'est d'ailleurs dans ce métier qu'il a rencontré sa première victime, John Farrell, qui était l'un de ses clients. 

Robert n'avait que 21 ans à l'époque. Et apparemment, c'est après avoir vu des photos compromettantes chez son client qu'il aurait décidé de l'étrangler. 

L'oncle de Claire a eu différents surnoms dans sa vie. Il a d'abord été surnommé "Blue" (bleu) en référence au visage de John Farrell, puis "Spoon" (cuillère) parce qu'il a assassiné sa dernière victime avec cet ustensile de cuisine. 

Le frère du père de la trentenaire a assassiné quatre personnes, dont trois dans la prison où il a été incarcéré avant d’être placé en isolement dans une geôle avec un mur épais en verre situé au sous-sol de la prison de haute sécurité de Wakefield. 

C’est une cellule dans laquelle se trouve un lit en béton, une chaise et une table fabriqués avec du carton compressé ainsi que des toilettes rivées au sol. D’après certaines informations, après avoir demandé de lui laisser mettre fin à ses jours, mais en vain, le meurtrier de Bill Roberts a écrit une lettre à une documentariste.

“Les autorités pénitentiaires me perçoivent comme un problème et la solution qu'ils ont trouvée a été de me mettre à l'isolement (...) de m'enterrer vivant (...) Ça leur est égal que je sois fou ou mauvais...”,

aurait-il écrit.

Les médias britannique l’ont d’ailleurs surnommé “le vrai Hannibal Lecter”, en faisant référence au personnage joué par Anthony Hopkins dans thriller policier américain “Le silence des agneaux”. 

LES HISTOIRES D'AMOURS DE SA NIÈCE

Même si Robert Maudsley n'a plus de contact avec le monde extérieur depuis plus de 30 ans, il a toujours une influence sur la vie de sa nièce. Cette dernière a d'ailleurs livré des témoignages de ce qu'elle a vécu dans ses relations amoureuses dans les colonnes du Daily Mirror. 

Mais tout d'abord, Claire Maudsley a raconté que lorsqu'elle était encore jeune, le frère de son père lui avait toujours envoyé des cartes d'anniversaire et l'avait même appelée "petite princesse". Un surnom que la trentenaire trouvait un peu "bizarre" à l'époque puisqu'ils ne se sont jamais rencontrés. 

C'est en grandissant que la jeune femme a connu la vérité sur la véritable identité de son oncle. Elle avoue même qu'elle était "fascinée". Mais cette fascination s'est transformée en cauchemar lorsqu'elle a grandi et a connu des histoires d'amour toxiques avec différents hommes.

Elle pense même qu'elle n’attire que les mauvais conjoints dans sa vie sentimentale. 

“J'attire vraiment les pires sortes de psychopathes (...) Je me demande si ça a quelque chose à voir avec mon oncle Bob...”,

a-t-elle dit.

Son dernier compagnon, Ronnie Whitby, a même été condamné à 18 mois de prison et à une interdiction de l'approcher pendant deux ans après l'avoir sauvagement agressée dans une chambre d'hôtel. Pourtant, selon Claire, il était un homme "gentil", "sympa" et avait "un très bon sens de l'humour" lorsqu'elle l'a rencontré.

Et si Ronnie semblait s'intéresser "à un degré normal" à l'histoire de Robert Maudsley, tout a changé.

“Après ce qui s'est passé, je réalise que c'était un malade, attiré par la violence et le crime”,

a-t-elle confié. 

Claire Maudsley a même ajouté que son ancien compagnon l'avait forcée à tatouer son nom sur ses parties intimes.

L’HISTOIRE DE MICHEL FOURNIRET

TF1 a diffusé le téléfilm "La Traque" le lundi 15 mars 2021. Il s'agit d'un film basé sur une histoire vraie, à savoir celle du tueur en série Michel Fourniret. Si beaucoup ne le connaissent pas, découvrez quelques faits à considérer sur son histoire.

Les postes connexes
La Traque (TF1) : L'histoire terrifiante de Michel Fourniret, un tueur en série
Getty Images
TV Mar 18, 2021
La Traque (TF1) : L'histoire terrifiante de Michel Fourniret, un tueur en série
Michel Fourniret : ses 3 ex-épouses et 5 enfants qui l'ont renié
Getty Images
Popularité Mar 16, 2021
Michel Fourniret : ses 3 ex-épouses et 5 enfants qui l'ont renié
Une bataille de compensation financière entre Jonathann Daval et les parents d'Alexia
PLUS DE 800.000 €
Actu France Feb 23, 2021
Une bataille de compensation financière entre Jonathann Daval et les parents d'Alexia
17 ans après la disparition de la fille de 9 ans : zoom sur le combat de ce père
Getty images
Actu France Dec 08, 2020
17 ans après la disparition de la fille de 9 ans : zoom sur le combat de ce père