logo
Getty Images
La source: Getty Images

Roselyne Bachelot a été placée sous "oxygénothérapie renforcée"

Mahatony Rajaofera
25 mars 2021
20:05
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

Décidément, les temps sont durs pour Roselyne Bachelot. En effet, la ministre de la Culture a contracté le coronavirus.

Annonces

Depuis plus d’un an, le monde est sous l'emprise du coronavirus. Autant dire que depuis, les dégâts sont considérables, tant sur le bilan humain que sur les enjeux économiques.

Évidemment, un grand nombre de personnalités publiques ont déjà contracté le virus. La dernière en date, Roselyne Bachelot. Cette dernière fait notamment l'objet d’un traitement renforcé.

Annonces

TESTÉE POSITIVE

Le 21 mars 2021, Roselyne Bachelot a provoqué une vague d'inquiétude après un post des plus explosifs. Et à juste titre, puisque dans ce fameux tweet, la ministre de 74 ans, avait annoncé avoir été testée positive au coronavirus.

La septuagénaire a notamment expliqué avoir éprouvé des symptômes respiratoires. Cette dernière avait également affirmé être en isolement, comme l’exige sa situation.

Malgré son état, elle n’a pas voulu tourner le dos à ses obligations. En isolement, elle avait même assuré aménager son programme pour la semaine. Cela dit, elle n’est pas la première à en faire de même.

Annonces

De nombreuses personnalités politiques avaient opté pour le télétravail, quand ils ont contracté la Covid.

Roselyne Bachelot | Photo : Getty Images

Annonces

Il faut savoir que la ministre n’a pas pu échapper à cette maladie, alors même qu’une première dose de vaccin lui a été administrée, pas plus tard que le 17 mars 2021.

De toute évidence, une seule dose de vaccin ne confère pas une immunité totale contre le virus. Néanmoins, il a été établi que l'objectif premier de la vaccination était de contrer le développement des formes graves de coronavirus, et ce, avant sa contagion.

PLACÉE SOUS OXYGÉNOTHÉRAPIE RENFORCÉE

De toute évidence, son cas est à surveiller de près. Mercredi 25 mars, une source a notamment révélé via l’AFP que la ministre de la Culture a dû être hospitalisée, tout en précisant que les médecins avaient pris la peine d’augmenter la dose d’oxygène qui lui a été administrée.

Annonces
Annonces

Si la ministre avait promis de donner de ses nouvelles, elle a tenu cet engagement, surtout après les révélations plus qu’inquiétantes, délivrées à l’AFP.

Jeudi 25 mars, Roselyne Bachelot s’est donc saisie de son compte Twitter pour donner de ses nouvelles.

“Je suis prise en charge par des soignants exceptionnels et bénéficie désormais d’une oxygénothérapie renforcée. Prenez bien soin de vous et de vos proches.”

Très émue par les nombreux messages de soutien qu’elle a reçus, elle a également tenu à remercier ses fans, de manière très chaleureuse.

Annonces

PLUSIEURS POLITICIENS CONTAMINÉS

Il faut savoir qu’avant Roselyne Bachelot, plusieurs membres du gouvernement ont été contaminés. En même temps, cela n’a rien d'étonnant puisque leur fonction les amène à être souvent en contact avec les citoyens.

D’ailleurs, Franck Riester, l’ancien ministre de la Culture a été l’un des premiers à avoir été contaminés. En effet, il a été testé positif dès la première vague du coronavirus, en mars 2020.

En septembre de la même année, Bruno Le Maire y a également écopé. Il a même livré un témoignage des plus glaçants, en déclarant qu’un matin, il s’était levé en étant incapable de respirer.

Annonces
Annonces

Même Emmanuel Macron, qui est censé être surprotégé, a contracté le virus. Ayant bénéficié d’un traitement élyséen, le chef d'État s’en est heureusement remis, assez rapidement.

Lundi 22 mars, Elisabeth Borne, la ministre du Travail, a également été hospitalisée, cela dit, elle a été autorisée à sortir deux jours plus tard, à savoir le mercredi 24 mars 2021. Avec un peu de chance, Roselyne Bachelot pourra peut-être s’en remettre aussi rapidement.

LES FORMES GRAVES DE LA COVID-19

Les mois passent et la covid-19 continue de surprendre. D’autant que plusieurs malades ont eu des complications. Une étude d'Oxford affirme même qu’un patient sur cinq développe une maladie mentale.

Annonces
Annonces