Un agresseur sorti de prison à cause de la Covid : les parents d’une ado portent plainte

Les parents d’une adolescente de 14, victime d’abus, ont décidé de porter plainte contre l’État pour “faute grave”. 

Patrice et Delphine sont en colère contre le système judiciaire français. Pour cause, leur fille âgée a été abusée par un homme, déjà condamné pour un cas similaire et ayant bénéficié d’une libération anticipée à cause de la pandémie de covid-19. Une version démentie par le parquet de Lyon.

RAPPEL DES FAITS 

Le 24 octobre 2020, la fille de Patrice et Delphine, âgée de 17 ans et originaire d'Isère, croise le chemin d’un homme d’environ 35 ans et avec une carrure imposante. Ce dernier incite l'adolescente à boire ; par la suite, il la drogue et profite d’elle, insistent ses parents.  

Pour rappel, l’agresseur a déjà été condamné à plusieurs reprises. Huit fois pour être plus précis et sa dernière condamnation remonte en décembre 2018. Il a notamment été accusé pour avoir séquestré, agressé, et abusé son ex-compagne. 

Pour tous ces chefs d’accusation, il a écopé de cinq d’emprisonnement dans la maison d’arrêt de Lyon-Corbas dont le taux d’occupation dépasse les 130 %.

UNE VERSION DÉMENTIE PAR LE PARQUET DE LYON

Et le 4 mai 2020, après avoir purgé la moitié de sa peine, celui-ci, tout comme des milliers de détenus, sort du bagne, après avoir bénéficié d’une libération anticipée, et ce, dans le but de ralentir la propagation de l’épidémie dans les prisons françaises.

Seulement voilà, le parquet de Lyon contredit cette version soutenue par les parents de la victime et leur avocat, Me Fabien Rajon. Selon le parquet, l’homme a été libéré par une décision du juge d’application des peines.

Image illustrant une poste de police. | Photo : Shutterstock

Image illustrant une poste de police. | Photo : Shutterstock

Par ailleurs, dans un communiqué cité par BFMTV, le parquet affirme également que le risque de récidive du condamné était “faible”.

DES PARENTS INDIGNÉS

“Cela me prend aux tripes. Comment on peut libérer des individus d’une extrême violence. Combien de criminels errent encore dans nos rues?”.

Tels étaient les propos du père de la victime lors de son passage à RMC. Quant à la matriarche, elle estime que la justice n’a pas accompli son devoir.

Voiture de police. | Photo : Shutterstock

Voiture de police. | Photo : Shutterstock

Concernant sa fille, Delphine ajoute également que celle-ci est traumatisée. Néanmoins, elle veut combattre et ne souhaite pas que cela passe sous silence.

À noter que depuis, l’agresseur est placé en détention provisoire. Il a également été mis en examen par le parquet de Grenoble. 

PIERRE MÉNÈS : ACCUSÉ D'AGRESSION 

Depuis l’affaire Weinstein conduisant à la naissance du mouvement Me too, de nombreuses affaires d’agression ont fait la une des médias.

En France notamment, le célèbre journaliste sportif Pierre Ménès est accusé d’abus par Marie Portolano. Découvrez tous les détails.  

Les postes connexes
Décès du petit Tony : le parquet demande 30 ans contre son beau-père, cela a fait polémique
Getty Images
Actu France Feb 05, 2021
Décès du petit Tony : le parquet demande 30 ans contre son beau-père, cela a fait polémique
Meurtre de Victorine : le suspect, marié et jeune papa, entendu dans une affaire d'abus
twitter.com/le_Parisien / twitter.com/F_Desouche
Actu France Feb 03, 2021
Meurtre de Victorine : le suspect, marié et jeune papa, entendu dans une affaire d'abus
"Sand Van Roy était un petit rayon de soleil dans mon existence" : témoigne Luc Besson  
Getty Images
Célébrités Jan 26, 2021
"Sand Van Roy était un petit rayon de soleil dans mon existence" : témoigne Luc Besson  
Affaire Agnès Le Roux : Maurice Agnelet décède quelques semaines après sa sortie de prison
GettyImages
Actu France Jan 21, 2021
Affaire Agnès Le Roux : Maurice Agnelet décède quelques semaines après sa sortie de prison