youtube.com/John GOZ
La source: youtube.com/John GOZ

Patricia Casini-Vitalis (Affaire conclue) : ses confidences sur son parcours et sa famille.

Sedera Raliniainjanahary
17 avr. 2021
15:40
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Patricia Casini-Vitalis, l'une des commissaires-priseurs d'Affaire Conclue, a été mise à l’honneur dans les colonnes de Femme Actuelle. Elle s’est notamment allée à certaines confidences sur sa vie personnelle.

Annonces

Patricia Casini-Vitalis, lors de cette interview accordée à Femme Actuelle, est revenue sur ses débuts en tant que commisaire-priseur, mais a également laissé echapper quelques confidences sur sa petite famille.

“J’ai été admise à Sciences Po mais ça ne m’intéressait pas”

Ce n’est qu’en 2018 que Patricia Casini-Vitalis a été, pour la première fois, mise en relation avec la Warner Bros, maison de production d’Affaire conclue. D’ailleurs, ce premier contact n’était même pas de son initiative mais celle d’une casteuse de l’émission qui est venue à sa rencontre. 

Annonces

La semaine suivante, elle commençait déjà les tournages. Et pourtant, rien ne l’aurait laissée penser qu’elle présenterait un jour ce genre d’émission. D’ailleurs, c’est tout à fait par concours de circonstances qu’elle est devenue commissaire-priseur.

D’abord destinée à réussir en Sciences Po, la présentatrice, âgée de 16 ans à l’époque n’y trouve pas goût et se tourne vers des études de Droit à Nice. De fil en aiguille, elle se retrouve à faire un stage chez un commissaire-priseur à Avignon. 

Annonces

Et si au début, c’était plus la curiosité qui l’y a poussée, Patricia Casini-Vitalis, après 3 ans de formation, réussit ses examens de commissaire-priseur judiciaire. Et la voilà désormais, aux côtés de Sophie Davant, subjuguant des millions de téléspectateurs par son expertise.

UNE ÉQUIPE SOUDÉE

Bien que Patricia Casini-Vitalis avoue avoir une “affinité générationnelle” avec Harold Hessel, Marie Renoir ainsi que Diem Crenais, la présentatrice se vante tout de même d’être au sein d’“une équipe vraiment très soudée”.

Annonces

“Nous appartenons à une petite profession où nous sommes à la fois confrères et concurrents. Nous nous apprécions mutuellement mais je ne les vois pas en dehors du métier”,

a-t-elle notamment déclaré lors de ce fameux entretien.

Interrogée sur sa relation avec Sophie Davant, Patricia Casini-Vitalis ne dit que du bien d’elle et la voit même comme une amie. Elle a également avoué que depuis son apparition à l’émission, elle a acquis une certaine notoriété, qui, selon elle, n’a fait que du bien à ses activités professionnelles. 

Annonces

QU’EN EST-IL DE LA FAMILLE ?

Celle qui se dit avoir “la chair de poule devant un bel objet” partage sa passion avec sa fille Lorenza depuis maintenant des années. Apparemment, celle-ci, à tout juste 6 ans, était déjà animée par la même passion que sa mère.

“C'était inscrit dans ses gênes, avec une grand-mère antiquaire et une mère commissaire-priseuse ! C'est mon associée maintenant”,

a-t-elle avoué.

Quant à sa fille aînée, elle travaille chez un notaire à Châlons-en-Champagne.

Annonces

D’AUTRES PASSIONS À PART LA BROCANTE ?

La liste est bien longue mais apparemment la femme de Jacques Vitalis fait de la plongée sous-marine, pilote des avions, fait de la musique et voue une passion tout aussi profonde pour la voiture, un virus transmis par son père.

UN SALE QUART D’HEURE POUR UNE CANDIDATE

Bien qu’elle soit devenue commissaire-priseur par hasard, Patricia Casini-Vitalis ne fait pas dans la dentelle lorsqu’il s’agit de donner son expertise sur un objet. C’est notamment ce qu’a découvert Marilou, une candidate venue avec un tableau du peintre François. 

Annonces
Annonces

UNE NOUVELLE RECRUE

La fameuse émission présentée par Sophie Davant vient d'accueillir dans leur rang une nouvelle recrue du nom d’Adeline Jaquet. Découvrez la nouvelle acheteuse, spécialiste en créations intemporelles et décoration d'intérieur.

Annonces