Getty Images
La source: Getty Images

Découvrez les raisons du décès de Georges Brassens

Mahatony Rajaofera
25 avr. 2021
09:40
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Une interview posthume de Georges Brassens, produite par VERTIGO, circule sur Internet. C’est une vidéo satirique qui dévoilerait les raisons de la mort du chanteur. Elle n’a pas du tout fait l’unanimité. 

Annonces

La chaîne suisse RTS, en collaboration avec Vertigo productions, a lancé sur son compte Youtube une série de vidéos avec un concept assez singulier. C’est une chronique de l’au-delà intitulée “Entrevue de la mort qui tue”, dont le contenu sont des interviews “posthumes” de célébrités d’antan. 

Les internautes ont notamment pu découvrir parmi les “invités” principalement des artistes français(es) tels que Gainsbourg, Dalida, Arletty ou encore Jean Gabin. Le 13 mars 2017, c’était au tour de Georges Brassens d’être mis à l’honneur. Ils sont notamment revenus sur les raisons de sa mort

Portrait de Georges Brassens, auteur-compositeur-interprète français, en France, circa 1950. | Photo : Getty Images

Annonces

UN HUMOUR QUI NE PASSE PAS

Dès les premières minutes de la vidéo, Pierre Philip Cadert s’adresse à Georges Brassens en le comparant à une poule. En effet, celui-ci, apparemment atteint “de pica”, mangerait comme l’animal, “des choses non comestibles comme des cailloux et des graviers”. 

Sur sa lancée, l’animateur revient également sur la consommation d’opium du chanteur, de sa réputation de glandeur et sur sa maladie. Tout cela bien entendu avec dérision. 

Mais cette vidéo produite sur le ton de l’humour n’a pas fait l’unanimité. En effet, quand on voit la réaction des gens dans la section commentaires, cela nous rappelle que, finalement, peut-être qu’on peut rire de tout, mais qu’on ne peut pas tout dire sous prétexte de vouloir faire rire. 

Annonces

Georges Brassens chante dans l'émission "" TV Paris "" | Photo : Getty Images

“Grotesque”, “Lamentable”, “Absurde”, “Insupportable même”, “Insultant”, “Inutile”, tous des adjectifs avec lesquels les internautes ont qualifié cette vidéo. 

Annonces

“La douleur pouvait durer un mois”

La terrible maladie qui a tué Georges Brassens n’est définitivement pas “le pica”, comme l’a laissé entendre Pierre Philip Cadert dans cette interview posthume. L’artiste souffrait de coliques néphrétiques récurrentes, une maladie beaucoup plus sérieuse et qui, malheureusement, avait totalement gâché son quotidien.

"Ses souffrances étaient terribles. La douleur pouvait durer un mois, jusqu'à ce que la pierre s'évacue",

avait avoué sa femme, Johanna Heiman, en 1990 au magazine VSD.

Un portrait du chanteur Georges Brassens, en novembre 1968. | Photo : Getty Images

Annonces

Mais en plus de cette maladie, il a également dû se battre contre un cancer de l'intestin généralisé. Avec un mental qui ne lâchait rien, mais un corps qui n’arrivait plus à suivre, Georges Brassens, non sans se battre, rendit son dernier souffle le 29 octobre 1981, à l’âge de 60 ans. 

À part la souffrance qu’il a dû endurer, son épouse se rappelle ce qu’il lui avait dit quelques jours avant sa mort, lorsque celle-ci lui avait demandé "s'il n'aurait pas aimé vivre comme tout un chacun et n'avoir pas souffert“. Georges Brassens lui aurait répondu :

"Non, je préfère avoir souffert et laisser quelque chose derrière moi."

Annonces

Portrait de Georges Brassens, vers 1970, en France. | Photo : Getty Images

UN MONSTRE SACRÉ DE LA CHANSON FRANÇAISE

Georges Brassens était plus qu’une voix et une guitare. C’était un grand Monsieur, qui, par ses œuvres, avait changé la vie de plein de gens et en avait inspiré tant d’autres. L’homme, qui disait démissionner si Dieu lui avait attribué la mission de refaire le monde, l’a finalement changé, sans le savoir, grâce à sa poésie intemporelle.

Annonces

Georges Brassens, un homme de lettres, un homme de cœur, un homme du monde, qui, malgré sa souffrance, a laissé quelque chose derrière lui.

DES FANS VISITENT SA TOMBE

Chacun, à sa façon, avait essayé de rendre hommage à l’un des plus grands poètes français. 

Annonces

Tandis que des stars de cinéma telles que Pierre Richard, Audrey Tautou ou encore Karin Viard avaient décidé de le faire à travers un album hommage à l’œuvre du maestro, quarante ans après sa mort, des gens ont choisi de parcourir des kilomètres pour venir se recueillir devant sa tombe.

Georges Brassens (1921 - 1981) après avoir reçu le Grand Prix de Poésie de l'Académie Française, le 9 juin 1967. | Photo : Getty Images

Annonces