youtube.com/l'école des loisirs
La source: youtube.com/l'école des loisirs

Susie Morgenstern est veuve: elle a retrouvé un nouvel amour 20 ans après la mort de son mari

Pauline Nadege Eyebe
01 mai 2021
07:00
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

L’écrivaine de renommée mondiale, Susie Morgenstern vit une belle histoire d’amour. Après avoir perdu son mari il y a quelques années, elle a redécouvert l’amour. Zoom sur cette histoire hors du commun.

Annonces

La mort de Jacques Morgenstern en 1994, avait laissé son épouse, la romancière américaine Susie Morgenstern complètement démunie. Avec son départ, elle perdait l’homme de sa vie.

Mais le destin fait bien les choses. Alors qu’elle croyait qu’elle finirait sa vie toute seule, elle avait retrouvé l’amour grâce à internet en la personne de Georges Rosenfeld.

Annonces

UN AMOUR PERDU

Née à Newark, dans le New Jersey  en 1945, Susie Morgenstern est devenue célèbre grâce à ses ouvrages destinés à la jeunesse. En septembre 2015, elle avait publié son premier livre pour adulte intitulé 'Jacques a dit".

Il s’agit d’un livre autobiographique où l’artiste parle de son défunt mari. Le récit sonne comme une lettre qu’elle aurait écrite au mathématicien français Jacques Morgenstern.

De regretté mémoire, il avait partagé sa vie pendant 27 ans avant de succomber à la maladie. C’est grâce à Jacques qu’elle avait découvert la France en 1967. Le couple s’était installé à Nice à leur arrivée en France.

Annonces

En dehors de l’amour pour le judaïsme qu’ils avaient en commun, le couple partageait le même sens de l’humour, la même philosophie face à la vie. Cependant, ils étaient aussi différents que l’eau et le feu.

 Son humeur joyeuse s’opposait à la mélancolie de son mari, son caractère fantasque au sérieux affiché par le mathématicien. Le plus surprenant dans ce couple aux antipodes, ce sont leurs différences qui les reliaient.

L’écrivaine Susie Morgenstern | photo : Getty Images

Annonces

Au-delà de l’homme de savoir qu’il était, Jacques Morgenstern représentait l’archétype du macho qui se repose entièrement sur son épouse. Dans son livre, Susie dira qu’il n’était pas un homme avec qui, on s’accommodait facilement, mais il était facile à aimer.

De leur amour étaient nées deux filles qui ont illuminé l’existence de leurs parents. Malgré sa nature taciturne, Jacques Morgenstern était très fier de sa progéniture.

UN AMOUR POUR LA VIE

Après la mort de Jacques Morgenstern, Susie Morgenstern avait cru qu’elle aurait à faire une croix sur les hommes. D’ailleurs, elle avait passé une dizaine d’années à pleurer son amour disparu.

Annonces

Puis, un jour, grâce à l’intervention de son gendre, elle s’était inscrite sur un site de rencontres. Aller à la rencontre des autres n’était pas évident pour elle dans un premier temps.

En effet, elle s’imaginait qu’elle trahissait son mari en sortant avec d’autres hommes. Mais peu à peu, elle avait repris goût à la vie. À 60 ans, Susie s’était dit qu’il fallait oser.

L’écrivaine Susie Morgenstern | photo : Getty Images

Annonces

Cette idée en tête, elle avait écrit à un homme qui était aussi un veuf, Georges Rosenfeld. Il avait perdu sa femme quelques années plus tôt d’un cancer. Ils avaient été mariés pendant 40 ans.

Pendant des mois, tous deux s’étaient courtisés en ligne, apprenant ainsi à se connaître. Ayant décidé de se voir, ils s’étaient fixé un rendez-vous à Paris. Cette première rencontre avait été le début d’une belle histoire.

Seulement un problème se posait. Les deux tourtereaux ne vivaient pas dans la même ville. Georges Rosenfeld s’était installé à Neuchâtel en Suisse, pendant que Susie poursuivait sa vie à Nice.

Dans un premier temps, Susie était allé passer quelques jours chez Georges qui en avait fait autant quelque temps plus tard. Petit à petit, une petite routine s’était installée entre eux.

Annonces

Depuis treize, ils continuent à vivre leur amour, sans pour autant vivre ensemble. Malgré le bonheur qu’ils vivent, ils ont décidé de ne pas passer par la case mariage.

La seule chose qui compte pour eux, c’est de vivre pleinement leur histoire, pendant qu’il en est encore temps.

Annonces

UNE HISTOIRE INCROYABLE

Quand on dit qu’il n’a pas d’âge pour s’aimer, un couple canadien l’a démontré. Séparés par la vie après leurs années de lycée, Frederick Paul et Florence Harvey se sont retrouvés 70 ans plus tard. Ils ont fini par se marier. Suivez leur belle histoire.

Annonces