Getty Images
La source: Getty Images

Cyril Hanouna se bat pour les étudiants et tacle Jean-Michel Blanquer : les fans en colère

Cathya Harena Raoelina
04 mai 2021
01:13
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Cyril Hanouna est connu pour être très proche de ses fans. Le célèbre animateur a voulu soutenir les étudiants en organisant le lundi 3 mai un débat au tour du contrôle continu sur TPMP.

Annonces

Afin de débattre autour de ce sujet important aux yeux des étudiants, l’animateur a convié Jean-Michel Blanquer,  le ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports sur le plateau de son émission. Malheureusement, ce dernier n’a pas accepté cette invitation.

LA CRAINTE DES ÉTUDIANTS

L’animateur de 46 ans a beaucoup parlé d’éducation depuis la fin du mois d’avril 2021. Ce jour-là, l’ami de Benjamin Castaldi s’est rendu compte des difficultés qu’endurent les étudiants en BTS. 

Annonces

Dans un contexte de crise sanitaire, ces derniers sont contraints de suivre des cours depuis leurs domiciles. Le souci réside dans le fait qu’il est prévu qu’ils soient soumis à un examen final unique au lieu d’un contrôle continu. 

Ils craignent donc d’être obligé de se rassembler dans des salles d'examens avec les risques que cela implique en matière de propagation de la Covid. Cette inquiétude a poussé de nombreuse personne à lever la voix sur la toile. Un appel à l’aide qui est naturellement tombé aux oreilles de Cyril Hanouna.

Annonces

LE MINISTRE AVAIT D’AUTRE “PRIORITÉS”

L’animateur de TPMP a alors invité le ministre sur le plateau de son émission afin que celui-ci débate du format qu’auront ces examen face aux premier concernés..

“C'est juste incroyable ce qui se passe. On essaiera de trouver des solutions demain dans TPMP et ce serait top que le ministre Jean-Michel Blanquer vienne sur le plateau face aux étudiants", 

écrivait l’animateur dans l’un de ses tweets.

Malheureusement, le ministre n’a pas donné suite à cette invitation. Face à la situation,  le papa de Lino et Bianca n’a pas pu cacher sa déception.

Annonces
Annonces

LA RÉPONSE DE JEAN-MICHEL BLANQUER 

La grogne, aura au moins fait sortir le ministre de son silence. Jean-Michel Blanquer a évoqué sur la situation lors d’une interview accordé au micro d’Europe 1. Il a tenu à être rassurant en se disant “ouvert” à des “aménagements”.

“Notre boussole : accompagner avec bienveillance les élèves vers la réussite. Pour leur permettre de réussir les examens sur une base sûre”,

expliquait le ministre.

Annonces