twitter.com/BFMTV
La source: twitter.com/BFMTV

Nordahl Lelandais, "prédateur froid", ne peut pas regarder les parents d’Arthur

Eteme Severine Celestine
04 mai 2021
13:55
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Le lundi 3 mai 2021 marque le début du procès tant attendu de Nordahl Lelandais. Il est soupçonné dans le cadre du meurtre en 2017 d’Arthur Noyer. Il n’avait que 23 ans.

Annonces

C’est la première phase d’un long périple qui attend l’ancien maître-chien. Que faut-il retenir de cette première journée d’audience ? Les éléments de réponse.

IL A PRÉSENTÉ SES EXCUSES

Thibaut Solano était de passage dans l’émission  ʺC à vousʺ sur France 5. Le journaliste a relaté les faits marquants de cette première journée d’audience devant la cour d’assises de Savoie.

Annonces

L’accusé aurait reconnu avoir accidentellement donné la mort au jeune militaire en 2017. Après quoi, il a tant bien que mal présenté ses excuses aux proches du défunt. Malgré une volonté apparente de repentance, Nordahl Lelandais n’a pas réussi à effacer cette image de ʺprédateur froidʺ qui lui colle à la peau.

LE PORTRAIT DU DEFUNT

La famille d’Arhtur Noyer s’est présentée au procès avec un portrait géant de leur fils. D’après Anne-Elisabeth Lemoine, ce procès aura un aspect psychologique très important.

Annonces

La simple présence de ce portrait devrait influencer les jurés. C’est déjà le cas de l’accusé puisqu’il n’a pas croisé un seul instant le regard des parents du défunt. De même, il n’a pas jeté le moindre regard sur son portrait.

UNE VÉRITABLE GUERRE PSYCHOLOGIQUE

Pour expliquer le fait de ne pas avoir regardé dans les yeux les parents de sa victime, Nordahl Lelandais a dit à leur avocat :

"S’ils me le demandent, je peux les regarder dans les yeux. Je ne me permets pas de le faire par respect".

Annonces

De leur côté, les parents du défunt militaire ont fait preuve de courage et de détermination en fixant l’accusé dans les yeux. Ils se disent confiants dans la justice et espèrent un procès juste.

LA MÈRE DE NORDAHL LELANDAIS : "CE N’EST PLUS LE NORDAHL QUE J’AI CONNU"

Après le premier jour du procès de Nordahl Lelandais devant la cours d’assises de Savoie, beaucoup d’experts s’accordent à dire que le combat se fera aussi sur le plan psychologique.

Il y a plusieurs années, la maman de l’accusé s’était confiée à RTL et avait exprimé son désarroi face aux actes de son fils. Nous vous proposons de découvrir ses propos.

Annonces