L'histoire de Valérie Bacot, la "nouvelle Jacqueline Sauvage"

Le calvaire de Valérie Bacot avait pris fin en 2016, après qu’elle ait tué l’homme qui l’avait violée et l'avait martyrisée pendant plus de 24 ans. Son procès devant avoir lieu dans les prochains jours, un comité de soutien s’est mobilisé en faveur de la jeune femme.

Pendant plusieurs années, une jeune Française du nom de Valérie Bacot a vécu l’inimaginable. La jeune femme est accusée d’avoir tué son mari.

4 ans après que Jacqueline Sauvage ait obtenu une grâce présidentielle pour des faits similaires, la communauté se mobilise autour de Valérie Bacot.

UN CALVAIRE INFINI

Valérie Bacot n’avait que 12 ans qu’elle fit la connaissance de Daniel Polette par l’intermédiaire de sa mère. Cette dernière l’avait pris pour compagnon. Deux ans plus tard, le calvaire commençait pour Valérie Bacot. Son beau-père, qui avait 25 ans plus qu’elle, l’avait sommé d’avoir des relations sexuelles avec lui.

En 1995, la justice condamnait Daniel Polette à une peine d’emprisonnement de 4 ans pour viol sur mineur de moins de 15 ans. À sa sortie de prison, Daniel Polette revint s’installer chez la mère de Valérie. La cohorte des viols continua.

Lorsqu’à 17 ans, Valérie Bacot tomba enceinte de son beau-père, sa mère la mit à la porte. Abandonnée de tous, elle n’eut d’autres choix que de s’installer chez son beau-père. Celui-ci l’épousa et la petite famille s’installa à Baudemont, en Saône-et-Loire.

Ils n’avaient aucune relation avec le voisinage et l’on ne connaissait aucun ami au couple. Valérie Bacot subissait au quotidien des menaces de mort, des insultes et des humiliations. Daniel Polette l’avait même menacé à plusieurs reprises avec un pistolet.

Dans sa volonté d’asseoir son pouvoir sur elle, son mari ira même jusqu’à l’obliger à se prostituer. Pour faciliter ses activités, Daniel Polette avait le bouchon jusqu’à aménager le monospace de la famille et il avait aussi équipé sa femme d’une oreillette au travers de laquelle il lui donnait des instructions.

UNE LUEUR D’ESPOIR

Au fil des années, le couple eut 4 enfants. La naissance des enfants ne réussit pas à adoucir le cœur de Daniel Polette. Tentant d’échapper à la violence de son mari, la jeune femme et ses enfants se rendent à deux reprises dans les locaux de la gendarmerie, mais là, personne ne les croit.

Alors que sa fille venait tout juste de fêter ses 14 ans, Daniel Polette avait demandé comment celle-ci était sexuellement. Pour cette mère de famille, ce fut comme si la foudre s’abattait sur elle. Il fallait qu’elle protège ses enfants à tout prix.

Le 13 mai 2016, alors qu’elle venait d’être livrée une fois de plus à un client particulièrement violent, poussée par la peur qui la tenaillait, la jeune femme de 35 ans avait pris l’arme que son mari gardait dans le monospace. Elle avait alors fait feu, tuant Daniel Polette sur le coup.

En octobre 2017, Valérie Bacot et sa progéniture avaient été interpellées. À la suite de quoi, elle avait été placée en détention provisoire. En 2019, ses trois fils, qui étaient mineurs au moment des faits, avaient été condamnés à 6 mois de prison avec sursis pour recel de cadavre.

Valérie Bacot de son côté attend son procès qui devrait avoir lieu du 21 au 25 juin 2021. Elle encourt une condamnation à perpétuité. Pour l’heure, elle découvre les joies de la liberté après plus de 24 ans de captivité.

À 40 ans, Valérie Bacot exerce enfin une activité professionnelle tout en respectant les conditions de son contrôle judiciaire. Un comité de soutien a été mis en place et celui-ci milite pour que la quadragénaire puisse enfin acquérir la liberté qui lui a longtemps été refusée.

4 DISPARITIONS INQUIÉTANTES

En trois mois, 4 femmes ont été portées disparues dans l’hexagone. Tout d’abord, il y a eu Delphine Jubillar, Aurélie Vaquier, Magali Blandin et enfin Anne-Frédéric Obszynski. Selon les enquêteurs, il pourrait y avoir un fil conducteur.

Les postes connexes
Quatre disparitions inquiétantes de femmes en trois mois : les enquêteurs recherchent d'éventuels liens
Shutterstock
Célébrités Mar 08, 2021
Quatre disparitions inquiétantes de femmes en trois mois : les enquêteurs recherchent d'éventuels liens
Emprisonné à tort à perpétuité alors qu'il n'avait que 16 ans : le drame de Patrick Dils
Getty Images
Actu France Feb 23, 2021
Emprisonné à tort à perpétuité alors qu'il n'avait que 16 ans : le drame de Patrick Dils
Cécile, 44 ans, mère de trois enfants, tuée par son mari malgré plus de 20 plaintes
shutterstock.com
Histoires Jan 22, 2021
Cécile, 44 ans, mère de trois enfants, tuée par son mari malgré plus de 20 plaintes
Affaire Valérie Bacot : son comité de soutien mène une lutte acharné pour sa liberté
Twitter/BFMTV
People Jan 22, 2021
Affaire Valérie Bacot : son comité de soutien mène une lutte acharné pour sa liberté