Meurtre d’Eric Masson : "il n’a pas pu commettre cet acte", déclare le père du suspect

Le père du jeune homme suspecté d’être l'auteur du meurtre d’un policier à Avignon est catégorique : son fils n’a pas pu commettre cet acte. 

L’enquête concernant le meurtre du brigadier Eric Masson, survenu le 05 mai 2021, durant une opération antidrogue, avance petit à petit.

Quelques jours après cette tragédie, les autorités ont mis en examen et écroué un individu âgé de 19 ans. Au micro de BFMTV, son paternel clame son innocence.

LES CRIS DE DÉTRESSE D’UN PÈRE

“Gentil”, “peureux”, tels sont les mots employés par ce père pour décrire son fils qui, actuellement, est impliqué dans une sombre affaire d’assassinat contre un représentant des forces de l’ordre.  

Le suspect a vécu une enfance difficile à cause du divorce de ses parents. Âgé seulement d’un an à l’époque, il a d’abord habité avec sa mère avant de vivre en famille d'accueil, puis récupéré par son père.

C’est en 2016 qu’il commence à déraper en fréquentant les mauvaises personnes. Cela se traduisait par des absences à l’école, des comportements déplacés, etc. 

Toujours selon son père, le mis en cause était “un petit dealer”. Par ailleurs, il raconte qu’une fois, sur son fils, il avait trouvé de la drogue, un téléphone et 200 €. 

N’ayant plus de contact avec son enfant, le père de famille refuse de croire à la culpabilité de ce dernier et espère qu’il n’y aura pas d'erreur judiciaire. Invité sur BFMTV, il a notamment déclaré

"Il n'est pas coupable. Je sais que mon fils n’a pas pu commettre cet acte (...) Je ne veux pas entendre que c’est lui sans preuve.”

IL NIE EN BLOC

Mis en examen pour “homicide involontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique”, le principal suspect, de son côté, réfute également les accusations portées à son encontre.  Me Louis-Alain Lemaire, son avocat, a notamment fait savoir auprès de l’AFP  : 

“Mon client conteste les faits et il n'est pas établi dans la procédure que l'auteur des tirs était au courant de la qualité de policier de la victime".

Pour information, lors de son arrestation, le 9 mai 2021, au péage de Remoulins, le jeune homme était accompagné d’un autre individu. D’après les enquêteurs, ils prévoyaient de s’enfuir en Espagne. 

Également mis en examen, l’individu qui l’accompagnait, âgé de 20 ans, reconnaît que tous les deux étaient bel et bien présents sur la scène du crime. Par ailleurs, un collègue du défunt, présent également sur le lieu le jour-j, affirme l’avoir reconnu

Aux dernières nouvelles, le procureur de la république d’Avignon a annoncé qu'une troisième personne a été mise en examen.

UN VIBRANT HOMMAGE

Éric Masson est mort en héros. Le brigadier de 36 ans laisse derrière lui sa compagne et ses deux petites filles. Très apprécié par ses collègues, ces derniers, accompagnés de plusieurs citoyens, ont salué sa mémoire 4 jours après sa disparition.

Les postes connexes
Meurtre d’Eric Masson : le tireur présumé identifié, fin de garde à vue de 2 personnes
twitter.com/Prefet84 shutterstock.com/photofort 77
Actu France May 11, 2021
Meurtre d’Eric Masson : le tireur présumé identifié, fin de garde à vue de 2 personnes
Meurtre d’Eric Masson : la police lance un appel aux dons pour sa famille
Shutterstock
Actu France May 10, 2021
Meurtre d’Eric Masson : la police lance un appel aux dons pour sa famille
Magali Blandin : aveux du mari, implication des parents - informations sur l’affaire en cours
Shutterstock
Actu France Mar 22, 2021
Magali Blandin : aveux du mari, implication des parents - informations sur l’affaire en cours
Disparition du petit Jonathan : l’affaire a été relancée 17 ans après
Shutterstock
Actu France Mar 10, 2021
Disparition du petit Jonathan : l’affaire a été relancée 17 ans après