Violence conjugale : menaçant de quitter son compagnon, celui-ci lui a rasé la tête

Mai 2021 s’est terminé de manière très mouvementée pour une habitante de Saint-Max, en Meurthe-et-Moselle. Victime de violence conjugale, elle s’est retrouvée avec le crâne rasé.

Les faits de violences conjugales sont plus fréquents qu'on ne le croit. Dans la nuit du 27 au 28 mai 2021, une femme a d’ailleurs été retrouvée en piteux état après avoir subi les assauts de son conjoint. Leur altercation était d’une telle violence que son compagnon lui a rasé la tête.

COMMENT EN SONT-ILS ARRIVÉS LÀ ?

À en croire les déclarations d’Est Républicain, la situation a dégénéré après que la femme a menacé de quitter son conjoint. Furieux, celui-ci se serait mis à la gifler, et ce, en présence des enfants. Respectivement âgés de 26 et 29 ans, cette femme et son compagnon sont en effet parents.

Une femme sans cheveux. | Photo : Shutterstock

Une femme sans cheveux. | Photo : Shutterstock

Lors de cette altercation, il lui aurait demandé de choisir entre un tabassage prolongé et un rasage de crase. Préférant la deuxième option, elle n’était pas pour autant à l'abri des coups de son homme.

La mère de famille a donc préféré fuir, ce qui lui a été salvateur puisqu’elle a été secourue dans la rue, par des gens qui se sont interposés entre elle et son assaillant.

Lire aussi : Victime de violence conjugale, Ghislaine Arabian raconte son calvaire

TRADUIT EN TRIBUNAL

Ayant réussi à fuir son agresseur, cette mère de famille de 26 ans s’est vu prescrire une Interruption Temporaire de Travail (ITT) de quatre jours par le médecin qui l’a prise en charge.

Une vraie femme sans cheveux. | Photo : Shutterstock

Une vraie femme sans cheveux. | Photo : Shutterstock

Son agresseur a été placé en garde à vue. D’ailleurs, ce dernier est déjà passé aux aveux, ou du moins pour une partie des faits. Il a reconnu l'avoir agressée, mais affirme que le rasage de crâne est lié à un pari convenu entre lui et sa compagne.

Quoi qu'il en soit, il devra se présenter devant un tribunal correctionnel, le 1er octobre 2021. Pour l'heure, il a été remis en liberté, mais placé sous contrôle judiciaire. De plus, il s’est vu retirer ses droits parentaux.

Voiture de police. | Photo : Shutterstock

Voiture de police. | Photo : Shutterstock

BOULEVERSANT TÉMOIGNAGE

Lambdas ou célébrités, beaucoup ont livré de poignants témoignages, faisant état de violences conjugales. De passage sur le plateau de Jordan De Luxe, Romane Serda s’est notamment confiée sur son calvaire. Découvrez les détails.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News.

Les postes connexes
"Ça me fait mal" : Anne Nivat outrée par les mots du procureur suite à un 43ème féminicide
twitter.com/cavousf5
Célébrités May 26, 2021
"Ça me fait mal" : Anne Nivat outrée par les mots du procureur suite à un 43ème féminicide
Chahinez, 31 ans, retrouvée brûlée à Mérignac : elle avait porté plainte contre son compagnon
youtube.com/France 3 Nouvelle-Aquitaine
Actu France May 05, 2021
Chahinez, 31 ans, retrouvée brûlée à Mérignac : elle avait porté plainte contre son compagnon
Gérard Lanvin : face à Anne-Elisabeth Lemoine, Manu Lanvin s'est confié sur son père
Getty images
Célébrités Mar 14, 2021
Gérard Lanvin : face à Anne-Elisabeth Lemoine, Manu Lanvin s'est confié sur son père
"Il me bastonnait comme un malade" : battue, Romane Serda donne un témoignage poignant
youtube.com/Touche pas à mon poste !
Célébrités Mar 08, 2021
"Il me bastonnait comme un malade" : battue, Romane Serda donne un témoignage poignant