Cédric Jubillar a menti, des voisins ont entendu des cris : le procureur donne les détails

Six mois après la disparition mystérieuse de l’infirmière de 33 ans dans le Tarn, alors qu’on croyait l’affaire stagner, qu’elle connaît un nouveau rebondissement. 24 heures après la garde à vue de Cédric Jubillar, de nouvelles révélations font surface. Retour sur la mise au point du procureur.

L’affaire Delphine Jubillar a repris son cours. Alors que son conjoint a été placé en garde à vue le 17 juin 2021, de nouvelles révélations ont fait leurs apparitions 24 heures plus tard. Comme l’a rapporté LCI, le procureur a révélé les mensonges de Cédric Jubillar.

CÉDRIC JUBILLAR FACE AUX FAITS QUI LUI SONT REPPROCCHÉS

Placé en garde à vue le 17 juin 2021, le père de famille de 33 ans a de nouveau été interrogé par les éléments de la gendarmerie en charge de cette enquête. Et comme au début de l’affaire, le présumer coupable a continué  de clamer son innocence.

Cependant, comme l’a rapporté LCI, le trentenaire vivait très mal l’idée de sa possible séparation, alors il se montrait souvent violent, et jouait les enquêteurs sur les appareils électronique de sa femme.

Alors qu’il avait nié fermement être au courant de la présence d’un amant dans la vie de sa femme, le procureur de la République de Toulouse, Dominique Alzeari a inscrit en faux les dire du trentenaire.

Celui-ci a déclaré que le trentenaire était très bien informé sur la relation extra-conjugale de sa femme. Une découverte qui était d’ailleurs une source de conflit.

DES MENSONGES MIS À NU

Violent et agressif envers sa femme, celle-ci avait pour projet de quitter le domicile conjugal, mais aussi son époux. Donc aucun projet de disparaître définitivement. Cependant, le procureur a révélé quelques anomalies sur les dires du conjoint.

La trentenaire aurait quitté la maison lors d’une nuit d’hiver, mais celui-ci a tenu à rappeler qu’elle avait peur du noir. Il a aussi déclaré que la lampe torche de son mobile n’avait pas été actionnée.

Le magistrat a renchéri qu’à l’arrivée des enquêteurs sur les lieux de la disparition, le téléphone de la femme portée disparue avait arrêté de fonctionner, un mobile qui n’a d’ailleurs jamais été retrouvé jusqu’aujourd’hui.

 Dans la suite de ses propos, il s’est attardé sur un fait marquant : notamment les cris que les voisins ont entendus provenant de son domicile. Alors une seule question reste posée, celle de savoir si le trentenaire à tuer sa femme. Pour l’heure, il a été mis en cause pour homicide, en attendant des éclaircis sur cette affaire. 

LE CLAN JUBILLAR, TOUS IMPLIQUÉS ?

L'affaire Delphine Jubillar fait depuis quelques jours la une des tabloïds. Alors qu'elle connait un nouveau rebondissement, les enquêteurs en charge de cette affaire ont découvert des nouveaux indices, notamment à propos du clan Jubillar, qui font preuve de plusieurs incohérences dans leurs propos.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News

Les postes connexes
Delphine Jubillar : Cédric, son mari, présenté à un juge - ce qu’il va se passer
twitter.com/bleuoccitanie | Getty Images
Actu France Jun 18, 2021
Delphine Jubillar : Cédric, son mari, présenté à un juge - ce qu’il va se passer
Mystère autour de Delphine Jubillar : de la nuit du 15 décembre à l'arrestation de Cédric
facebook.com/delphine.aussaguel
Actu France Jun 17, 2021
Mystère autour de Delphine Jubillar : de la nuit du 15 décembre à l'arrestation de Cédric
Cédric Jubillar est retourné vivre dans sa maison : il a édifié des murs de parpaing
facebook.com/delphine.aussaguel
Actu France Mar 12, 2021
Cédric Jubillar est retourné vivre dans sa maison : il a édifié des murs de parpaing
Delphine Jubillar : "Je vais l’enterrer, personne va la retrouver", aurait déclaré Cédric
twitter.com/Midilibre Getty Images
Actu France Mar 03, 2021
Delphine Jubillar : "Je vais l’enterrer, personne va la retrouver", aurait déclaré Cédric