Décès d'Adrien Perez : les frères El Habid condamnés à 15 ans de prison

Vendredi 2 juillet 2021, la cour d’assises de l’Isère a enfin rendu la sentence des frères El Habib quant à leur implication dans le décès d’Adrien Perez.

Les faits remontent au 29 juillet 2018. Alors qu’il venait de fêter ses 26 ans, Adrien Perez a succombé à ses blessures après avoir été violemment agressé, à la sortie d’une discothèque.

Toujours est-il que les frères El Habib, Yanis et Younès ont rapidement été interpellés par la police. En attente de jugement depuis près de deux ans, ils ont enfin reçu leur sentence. Autant dire que ces derniers ont écopé d’une lourde condamnation suite à une décision de la justice rendue à la cour d’assises de l’Isère.

Livres avec des juges en bois gavés sur table dans une salle d'audience. | Photo : Shutterstock

Livres avec des juges en bois gavés sur table dans une salle d'audience. | Photo : Shutterstock

LES CIRCONSTANCES DE SON DÉCÈS

Ce drame a été initié par une altercation entre un ami d’Adrien Perez et Yanis El Habib. Les choses ont rapidement dérapé quand ce dernier a demandé le compte Instagram d'une ex de l’ami d’Adrien.

Une fois sortis de la discothèque, Adrien Perez et ses amis ont été suivis par les frères El Habib ainsi qu’un ami à eux.

C’est alors que les coups sont partis dans tous les sens. La bagarre fut d’une telle violence que le jeune homme de 26 ans s’est retrouvé à terre après avoir été poignardé en plein cœur. Ce qui a provoqué son décès.

Lire aussi : Une femme de 34 ans a succombé à ses blessures après avoir reçu plusieurs coups de couteau chez son petit ami

LE VERDICT RENDU

Si le procès a débuté le 21 juin 2021, la sentence a enfin été rendue. Certes, les deux frères ont été disculpés de toute intention de tuer, mais ils ont tout de même écopé de 15 ans de réclusion criminelle pour “violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner avec arme”, sur la personne d’Adrien Perez. Quant à Liam Djadouri, l'ami qui était avec eux au moment des faits, il a écopé de 2 ans de prison avec sursis.

Cela aurait été pire, car Jacques Dallest, l’avocat général, avait requis une peine de vingt ans de prison à leur encontre.

Livres avec des juges en bois gavés sur table dans une salle d'audience. | Photo : Shutterstock

Livres avec des juges en bois gavés sur table dans une salle d'audience. | Photo : Shutterstock

PESSIMISTE SUR SON SORT

Ayant des circonstances atténuantes, Valérie Bacot a écopé d'une condamnation moins sévère que les frères El Habib. Ayant assassiné son mari violent, elle a pu éviter la prison étant donné qu’elle avait déjà fait un an de détention provisoire et qu’elle n’a été condamnée qu’à 4 ans de prison dont 3 avec sursis. Très pessimiste sur son verdict, elle s'était déjà préparée à retourner en prison en disant au revoir à ses enfants.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News

Les postes connexes
Procès de Valérie Bacot : jour du verdict, arrivée au tribunal, découvrez le programme
Getty images
Actu France Jun 25, 2021
Procès de Valérie Bacot : jour du verdict, arrivée au tribunal, découvrez le programme
Valérie Bacot s'évanouit à l'énoncé des réquisitions annoncées par l'avocat général
Getty Images
Actu France Jun 25, 2021
Valérie Bacot s'évanouit à l'énoncé des réquisitions annoncées par l'avocat général
Valérie Bacot, accusée de meurtre après 24 ans de calvaire : "Tout le monde savait"
twitter.com/7a8
Actu France Jun 21, 2021
Valérie Bacot, accusée de meurtre après 24 ans de calvaire : "Tout le monde savait"
L'histoire de Valérie Bacot, la "nouvelle Jacqueline Sauvage"
twitter.com/LCI
Actu France May 11, 2021
L'histoire de Valérie Bacot, la "nouvelle Jacqueline Sauvage"