Bernard Tapie : mis en examen, Eric Woerth, ex-ministre, témoigne sur un "cadeau" fiscal

Dans le cadre de l’affaire qui oppose Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais, Éric Woerth est accusé d’avoir octroyé un avantage fiscal à l’ancien président de l’homme.

L’affaire Tapie - Crédit lyonnais, appelée également affaire Adidas, est un conflit qui dure depuis plusieurs années. Les décisions du tribunal arbitral, en 2008, étant contestées, l’affaire n’a cessé de connaître pas mal de rebondissements au fil des années. Actuellement, l’ancien ministre du Budget fait l’objet d’une enquête pour sa présumée implication dans un cadeau fiscal en faveur de Bernard Tapie.

Découvrez les réponses d'Eric Woerth face à son chef d'accusation.

Eric Woerth | Photo : Getty Images

Eric Woerth | Photo : Getty Images

LES DÉTAILS DE L’AFFAIRE

Lors de l'arbitrage qui a été rendu il y a 13 ans, la balance a penché en faveur de l’homme d'affaires. Pour l’occasion, le Crédit Lyonnais lui avait concédé une somme de 403 millions d’euros pour s'acquitter de leur différend concernant la vente d’Adidas.

Par la suite, l'argent a été partiellement versé au Groupe Bernard Tapie. Un capital, qui comme toute société enregistrée dans l’administration fiscale, devait être taxé de 33,3 %.

Toutefois, il paraît que GBT avait demandé qu’un régime fiscal  plus favorable soit appliqué pour la société.

À la fin, le cabinet ministériel d’Éric Woerth aurait pris la décision de taxer seulement de deux tiers des indemnités à 1,67 %, à Bernard Tapie, et le reste à 33,3 %.

Bernard Tapie, homme d'affaires français, arrive au palais de justice de la Porte de Clichy à Paris, France, le mercredi 20 mars 2019. | Photo : Getty Images

Bernard Tapie, homme d'affaires français, arrive au palais de justice de la Porte de Clichy à Paris, France, le mercredi 20 mars 2019. | Photo : Getty Images

Une décision qui a été communiquée dans une lettre le 2 avril 2009, comme l’avait révélé Le Parisien.

Lire aussi : Bernard Tapie : Son avocat donne de ses nouvelles

ERIC WOERTH NIE TOUT

Le mardi 6 juillet 2021 sur France 2, le président de la commission des Finances de l’Assemblée nationale a tenu à défendre son cas. Selon ses dires, aucun coup de pouce fiscal n’a été offert à Bernard Tapie, et que son dossier a été traité normalement.

“Je suis même très serein, on m’exonérera de tout ça, car j’ai bien fait mon métier”

a-t-il ajouté lors de l’interview.

DE NOUVEAU AU TRIBUNAL

Suite à la découverte de nouveaux éléments, la décision de l'arbitrage de 2008, concernant l’affaire Tapie a été annulée. Suite à quoi, Bernard Tapie fait l’objet d’une enquête pour escroquerie et détournement de fonds. AmoMama vous propose d’en savoir un peu plus sur l’issue de l’affaire.

Bernard Tapie | Photo : Getty Images

Bernard Tapie | Photo : Getty Images

N’oubliez-pas de vous abonner à AmoMama sur Google News !

Les postes connexes
A combien s’élève l’héritage de Bernard Tapie ?
Getty Images
Relation May 29, 2021
A combien s’élève l’héritage de Bernard Tapie ?
Bernard Tapie hospitalisé : "Les chances statistiques à ce stade-là sont épouvantables"
Getty Images
Célébrités May 27, 2021
Bernard Tapie hospitalisé : "Les chances statistiques à ce stade-là sont épouvantables"
"Il ne va pas bien" : en colère, le fils de Bernard Tapie s'en prend au tribunal
Getty Images | twitter.com/voici
Actu France May 27, 2021
"Il ne va pas bien" : en colère, le fils de Bernard Tapie s'en prend au tribunal
Bernard Tapie est traduit devant les juges pour fraude : il risque jusqu'à 7 ans de prison
Getty Images
Actu France May 10, 2021
Bernard Tapie est traduit devant les juges pour fraude : il risque jusqu'à 7 ans de prison