Affaire Béatrice Edouin : la femme engage deux tueurs pour assassiner son amant

Ayant éclaté au début des années 2000, l’Affaire Béatrice Edouin avait défrayé la chronique. Et à juste titre, puisque cette femme avait engagé deux assassins pour supprimer son amant.

Le 1er août 2021, RMC Story est revenu sur l’affaire Béatrice Edouin dans “Faites entrer l’accusé”. Un reportage des plus intéressants évoquant une idylle à l’issue fatale. De toute évidence, Béatrice et son amant ne se sont pas contentés de rompre, puisque la quadragénaire en est venue au meurtre. Zoom sur cette liaison meurtrière.

LES CIRCONSTANCES DE CET ASSASSINAT

En 1998, Claude Bichet, un employé municipal, s'embourbe dans une liaison dangereuse avec une femme fatale du nom de Béatrice Edouin. Pour cette dernière, il décide de tout quitter, sa femme et même sa maison.

Trois ans plus tard, il décide toutefois de mettre le hola sur leur relation. Il faut dire que sa maîtresse ne lui facilitait pas les choses. En effet, la quadragénaire ne regardait pas à la dépense avec l’argent de son amant.

Humiliée par leur rupture, Béatrice Edouin veut prendre sa revanche. Ne voulant pas se salir les mains, elle décide alors d’engager des assassins pour s’occuper de son ancien amant. Elle n’avait plus qu’à l’attirer dans un coin, sous un prétexte fallacieux et donner l'opportunité à ses hommes de main de lui régler son compte.

Résultat, monsieur Bichet disparaît mystérieusement en avril 2001, avant d’être retrouvé enseveli sous 1m50 de terre, dans le poulailler d’un ancien détenu.

Une voiture de police. | Photo : Pixabay

Une voiture de police. | Photo : Pixabay

Lire aussi : Zoom sur le meurtre de Chahinez : son mari mis en examen pour “homicide volontaire”

DÉTAILS SORDIDES

Il va de soi qu’après la découverte du corps, Béatrice Edouin a dû répondre de ses actes devant la justice. Autant dire qu’elle était mal partie. Nice-Matin n’a d’ailleurs pas tardé à la décrire comme étant une femme “jalouse, manipulatrice et dangereuse”.

De nombreux proches avaient également livré des détails sordides sur leur relation et surtout sur la personnalité plus que douteuse de sa maîtresse. Il semblerait d’ailleurs qu’avant cet épisode, il aurait voulu la quitter à maintes reprises.

Pierre Bichet, le fils de la victime, avait même affirmé que cette femme avait fait appel à la sorcellerie et que son père, envouté, était devenu une marionnette.

Une voiture de police. | Photo : Pixabay

Une voiture de police. | Photo : Pixabay

Dans les colonnes de Libération, son avocat avait quant à lui, évoqué le profil psychologique instable de Béatrice Edouin : 

"C'est une femme qui a une grande faille narcissique, et ne supporte pas qu'on la quitte."

CONDAMNÉE À UNE LOURDE PEINE

Concernée de près par une affaire d’assassinat, Béatrice Edouin peinait à convaincre les juges. La défense avait néanmoins soutenu que ce meurtre n’était pas prémédité, qu’elle avait juste voulu faire peur à son amant, mais que les choses ont échappé à leurs contrôles.

Malgré les plaidoiries de la défense, l’avocat général avait à l’époque, requis une peine de trente ans de prison. Cela dit, le tribunal a fixé vingt ans de réclusion criminelle pour la maîtresse vengeresse. Une peine très significative puisque cette dernière avait déjà la quarantaine bien tassée, au moment des faits.

Une voiture de police. | Photo : Pixabay

Une voiture de police. | Photo : Pixabay

Ne se résignant pas à cette condamnation, Béatrice Edouin a soumis une demande d’appel, par l'intermédiaire de son avocate, Tina Colombani. Elle avait d'ailleurs tourné les propos des psychologues à leur faveur. 

Si ces derniers avaient décrit l’accusée comme étant une femme fragile et immature, en perpétuelle quête de protection, la défense a souligné le fait que les experts avaient montré qu’elle était

“Beaucoup trop confuse et infantile pour être capable de manipulation."

De toute évidence, la demande d’appel a été fructueuse puisque sa peine a été réduite de six ans. Concrètement, elle n'écope plus que de 14 ans de prison au lieu des 20 années initialement prononcées.

Image de deux policiers. | Photo : Pixabay

Image de deux policiers. | Photo : Pixabay

Certains médias pensent même qu’elle pourrait déjà être libre, à l’heure actuelle. Ce qui est tout à fait plausible, puisque le procès remonte au début des années 2000.

DÉJÀ PRÉPARÉE À ALLER EN PRISON

L’affaire Béatrice Edouin est sans rappeler celle de Valérie Bacot. Cette dernière a elle-aussi assassiné son conjoint, bien que contrairement à l’autre, elle en est arrivée à cette extrémité, après des années de brimades. Persuadée de finir en prison à l’issue de sa condamnation, elle avait déjà dit au revoir à ses enfants.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Les postes connexes
Valérie Bacot : sa mère et son frère la traînent en justice pour diffamation
Getty Images
Actu France Jul 16, 2021
Valérie Bacot : sa mère et son frère la traînent en justice pour diffamation
Affaire Troadec : La vie du fils d'Hubert Caouissin aujourd'hui
Getty Images
Histoires virales Jun 28, 2021
Affaire Troadec : La vie du fils d'Hubert Caouissin aujourd'hui
"On est censé faire quoi en fait pour survivre ?" : le Web et le jugement de Valérie Bacot
Getty Images
Actu France Jun 25, 2021
"On est censé faire quoi en fait pour survivre ?" : le Web et le jugement de Valérie Bacot
Corse : mère de deux enfants a perdu sa vie, son ex condamné à la réclusion à perpétuité
facebook.com/julie.douib.9
People Jun 18, 2021
Corse : mère de deux enfants a perdu sa vie, son ex condamné à la réclusion à perpétuité