Mon mari a eu un accident avec une autre, je dois adopter son enfant : histoire du jour

La vie est pleine de rebondissements inattendus. Je l'ai compris le jour où mon mari a eu un accident de voiture et que j'ai dû adopter l'enfant de sa maîtresse.

Quand j'étais jeune, j'étais une gymnaste célèbre. Mais malheureusement, j'ai eu un jour un grave accident qui a mis fin à ma carrière et m'a rendue stérile. Cette nouvelle a été dévastatrice pour moi, c'est le moins que l'on puisse dire. Mais lorsque j'en ai parlé à mon mari Josh, il m'a beaucoup soutenue et m'a dit de ne pas m'inquiéter, car nous pourrions toujours adopter un enfant.

Je ne peux pas vous dire à quel point je me suis sentie soulagée lorsque Josh a dit cela. Cependant, au fil du temps, ses paroles ont perdu leur sens. Chaque fois que je demandais à Josh s'il voulait adopter un enfant, il haussait simplement les épaules. "J'ai hâte d'y être aussi, chérie, mais je pense que nous devrions être mieux préparés pour cela", disait-il.

J'ai toujours pensé qu'il était anxieux à l'idée de devenir père, et qu'il n'arrivait pas à se décider. Après tout, vous savez comment sont ces nouveaux parents, ils ont toujours peur de ne pas pouvoir s'occuper correctement de leur enfant. Mais plusieurs années ont passé ainsi, et Josh a repoussé l'adoption de toutes les manières possibles.

Cet accident de voiture a changé toute ma vie | Photo : Shutterstock

Cet accident de voiture a changé toute ma vie | Photo : Shutterstock

Peu à peu, j'ai commencé à penser que Josh n'avait jamais voulu d'enfant au départ, et qu'il avait accepté simplement parce que j'avais toujours voulu que nous ayons un enfant. Mais après un certain temps, j'ai réalisé que ce n'était pas le cas. 

Un jour, j'ai reçu un appel m'informant que mon mari et son amant étaient morts dans un accident de voiture. Oui, Josh m'avait trompée. Il n'était pas un mari fidèle. Mais mon coeur s'est effondré quand j'ai entendu la nouvelle. Je ne pouvais pas m'arrêter de pleurer.

Cependant, alors que j'étais sur le point de couper l'appel, l'homme m'a dit quelque chose qui m'a laissé sous le choc. "Madame, vous avez de la chance que leur enfant ait survécu. Elle a été emmenée d'urgence à l'hôpital et nous espérons qu'elle se remettra vite."

"Qu'est-ce que vous venez de dire ?" J'ai demandé, anxieuse. "Un enfant ? !"

Je me suis sentie désorientée après avoir écouté l'homme au téléphone | Photo : Pexels

Je me suis sentie désorientée après avoir écouté l'homme au téléphone | Photo : Pexels

"Oui, madame", poursuit l'homme. "Ils avaient leur fille avec eux, mais elle a survécu."

Je me suis sentie désorientée pendant un instant et je me suis agrippée fermement aux extrémités d'une table. "Vous êtes sûr d'avoir appelé le bon numéro ?" J'ai demandé à l'homme.

Je voulais juste qu'il me dise que tout était une erreur, que rien de tout cela n'était vrai et qu'il avait composé le mauvais numéro. Mais malheureusement, la réponse de l'homme a anéanti tous mes espoirs.

"Oui, madame. C'est le bon numéro", a-t-il répondu. "Nous avons obtenu ce numéro à partir du téléphone de la victime. Il était là dans la liste des contacts d'urgence, alors nous vous avons appelée."

J'ai eu le cœur brisé quand j'ai appris que Josh avait eu un enfant en dehors de notre mariage | Photo : Pexels

J'ai eu le cœur brisé quand j'ai appris que Josh avait eu un enfant en dehors de notre mariage | Photo : Pexels

J'avais le coeur brisé. Josh et moi étions ensemble depuis cinq ans, et il n'y a pas eu un seul moment où j'ai soupçonné qu'il n'était pas heureux avec moi. Pourquoi as-tu fait ça, Josh ? Pourquoi ne m'as-tu pas simplement dit que tu voulais me quitter ? Je ne m'attendais vraiment pas à ce que tu me trompes ! me suis-je dit avant de m'effondrer sur le lit en pleurant.

Le lendemain matin, j'ai été réveillée par un appel de l'hôpital de la ville. "Bonjour, madame, nous avons appris que vous êtes un parent de l'enfant qui a été amené à l'hôpital après l'accident de véhicule d'hier. L'enfant, malheureusement, ne se porte pas bien", m'a dit un médecin.

"Qui s'en soucie ?" J'ai rétorqué. "De toute façon, je ne suis pas de sa famille, alors ça ne m'intéresse pas. S'il vous plaît, ne me rappelez plus", ai-je ajouté et j'étais sur le point de raccrocher lorsque le médecin m'a coupé la parole.

"Ce n'est qu'une petite fille, madame", poursuit le médecin. "Et elle n'a personne pour s'occuper d'elle. Je ne vous force pas à vous occuper d'elle, mais pensez-y, s'il vous plaît."

Le médecin m'a demandé de m'occuper de la jeune fille | Photo : Pexels

Le médecin m'a demandé de m'occuper de la jeune fille | Photo : Pexels

Je ne sais pas pourquoi, mais je n'ai pas pu fermer l'oeil de la nuit. Chaque fois que je fermais les yeux, mes pensées revenaient à la fille. J'avais dit fermement au médecin que je ne me souciais pas de l'enfant, mais au fond de moi, je continuais à m'inquiéter pour elle après ce que le médecin m'avait dit. J'ai donc décidé de lui rendre visite le lendemain.

Je suis allée à l'hôpital et j'ai rempli les formalités. J'ai même convenu que je paierais le traitement de l'enfant. Cependant, j'ai décidé de l'envoyer dans un orphelinat après sa guérison. Sinon, elle me rappellerait mon mari qui m'avait trompée, et je ne pourrais pas le supporter. Mais le destin est le destin, et peu importe les efforts que nous faisons, nous ne pouvons pas le changer.

J'étais sur le point de quitter l'hôpital, quand j'ai vu la porte de la salle des filles légèrement entrouverte. Son petit corps était bandé, et elle semblait se sentir très seule. J'ai décidé de m'asseoir à côté d'elle pendant quelques minutes, puis de partir, mais je n'ai pas réalisé à quel point le temps passait vite. J'ai fini par rester plusieurs heures, mais les choses ne se sont pas arrêtées là.

Je suis resté assis à côté de la fille pendant plusieurs heures sans m'en rendre compte | Photo : Pexels

Je suis resté assis à côté de la fille pendant plusieurs heures sans m'en rendre compte | Photo : Pexels

J'ai commencé à rendre visite à cette fille tous les jours. Je changeais sa literie, ses vêtements et lui lisais même des histoires le soir. J'espérais qu'elle se rétablirait rapidement. Heureusement, le traitement était également efficace. Mais alors que tout semblait se mettre en place, un nouveau problème est venu frapper à ma porte : J'avais épuisé mes économies car le traitement était cher.

Mes amis m'ont conseillé de ne plus m'occuper de l'enfant et de chercher plutôt un nouveau travail. Je n'avais pas d'autre choix. Je suis allée à l'hôpital et je les ai informés que je ne pouvais plus payer le traitement de l'enfant. Après cela, je suis allée voir la fille et je me suis assise avec elle pendant des heures, lui tenant les mains et pleurant de ne pas pouvoir m'occuper d'elle.

"Je suis tellement désolée", ai-je dit en sanglotant. "J'espère que tu trouveras quelqu'un pour s'occuper de toi."

Soudain, la fille a ouvert les yeux. "Maman, pourquoi tu pleures ?" m'a-t-elle demandé à voix basse.

J'étais stupéfaite. Je ne savais pas comment réagir.

J'ai été choquée quand la fille m'a appelée maman | Photo : Pexels

J'ai été choquée quand la fille m'a appelée maman | Photo : Pexels

La fille a encore parlé. "Maman, tu vas bien ?"

À ce moment-là, je n'ai pas pu retenir mes larmes. J'avais rêvé de ça toute ma vie. J'ai toujours voulu un enfant, et j'avais l'impression que ce rêve se réalisait enfin. 

J'ai pris sa main dans la mienne. "Ne t'inquiète pas, ma chérie, je suis là", lui ai-je assuré.

Elle m'a fait un sourire agréable. "Je suis si heureuse de te voir, maman. Je veux rentrer à la maison."

Vous ne me croirez pas, mais la femme en moi qui était déterminée à envoyer cette enfant dans un orphelinat s'est transformée en une personne qui voulait la garder pour toujours. Alors, oui, j'ai décidé de l'adopter. 

J'ai adopté la fille de mon mari | Photo : Pexels

J'ai adopté la fille de mon mari | Photo : Pexels

Après sa guérison, j'ai commencé les démarches administratives et, en quelques mois, tout était finalisé. Je l'appelle Claire, et je suis vraiment heureuse de l'avoir dans ma vie. Mais j'ai décidé que lorsque Claire aura 18 ans, je lui dirai tout sur notre rencontre et sur l'identité de ses parents biologiques. Je ne veux rien cacher à ma fille.

Abonnez-vous à Amomama dur Google News, et découvrez l'histoire de cette femme qui, après d'être levé plus tôt que d'habitude, à découvert qu'elle avait dormi avec un étranger.

Les postes connexes
Ma voisine n’a pas appelé d’ambulance pour son bébé : histoire du jour
shutterstock
Histoires Aug 07, 2021
Ma voisine n’a pas appelé d’ambulance pour son bébé : histoire du jour
Ma soeur m’a trahie deux fois pour aider notre père, méchant : histoire du jour
Shutterstock
Histoires Aug 06, 2021
Ma soeur m’a trahie deux fois pour aider notre père, méchant : histoire du jour
Un père déteste son beau-fils et découvre la vérité - Histoire du jour
Shutterstock
Histoires Aug 01, 2021
Un père déteste son beau-fils et découvre la vérité - Histoire du jour
Mon mari m'a dit qu'il nous mettrait dehors si j'avais une fille : histoire du jour
shutterstock
Histoires Jul 24, 2021
Mon mari m'a dit qu'il nous mettrait dehors si j'avais une fille : histoire du jour