Meurtre du petit Jonathan en Loire-Atlantique : révélations sur les auditions du tueur en série

L'étau se resserre autour de l’homme soupçonné du meurtre du petit Jonathan, en Loire-Atlantique. En effet, ce dernier a évoqué des termes assez troublants, lors de son audition.

Les affaires de meurtre sont souvent délicates. Surtout lorsque le doute persiste ou que la justice ne dispose pas de suffisamment de preuves pour inculper l’accusé. D’ailleurs, ce genre d'affaires traîne souvent en longueur. Évidemment, une longue procédure est particulièrement éprouvante pour la famille.

Le cas de Jonathan en est d’ailleurs la parfaite illustration. L’affaire est toujours en cours, et ce, 17 ans après les faits. Le Parisien ainsi que RTL ont toutefois révélé des propos troublants qui ont quelque peu trahi le suspect, lors de son audition.

UN TERRIBLE MEURTRE

Il faut savoir que les faits remontent en avril 2004, un petit garçon du nom de Jonathan disparaît subitement, alors qu’il est dans un camp de vacances de Saint-Brévin-Les-Pins.

Dans un premier temps, la police pense à un kidnapping. D’autant que l’enlèvement s’est passé en pleine nuit. L'enfant était d'ailleurs en pyjama, au moment des faits.

Néanmoins, ses parents ont espéré en vain, puisque le jeune garçon n’est jamais revenu. Pire encore, son corps a été retrouvé, plus d'un mois après cette nuit tragique.

Leur douleur était encore plus vive en découvrant que leur fils d’à peine 10 ans, avait été assassiné de manière atroce. En effet, le petit corps a été ligoté et lesté avec un parpaing pour qu’il s’enfonce dans un étang, situé à Guérande.

Visiblement, le meurtrier ne s’est pas vraiment foulé pour se débarrasser de la dépouille de la victime. Étant donné que cet étang se trouve à une trentaine de kilomètres de l'endroit où l’enfant avait disparu.

DES SOI-DISANT AVEUX AU CO-DÉTENU

Peu après, les autorités chargées de l’affaire ont émis des soupçons sur Martin Ney, un éducateur d’origine allemande. Finalement, il s’est avéré que cet homme est un tueur en série récidiviste. Il est notamment impliqué dans plusieurs affaires de meurtre et de viol d’enfants. Les autorités de son pays l’ont d'ailleurs reconnu coupables de ses faits sur trois petits garçons. Il a même écopé d'une peine d’emprisonnement à vie.

Néanmoins, cet homme n’a pas encore été condamné pour le meurtre du petit Jonathan. Ayant de forts soupçons à son égard, la justice n’avait pas vraiment de preuves irréfutables pour complètement l'inculper.

Ces dernières années, il semblerait toutefois que l’affaire ait connu des rebondissements. Un co-détenu affirme qu’en 2017, ce quinquagénaire aurait confié ce meurtre. Si ces déclarations ont été longtemps étudiées, la justice a pris les choses en main.

En janvier 2021, le parquet de Nantes l'a donc mis en examen pour le meurtre de Jonathan, survenu en Loire-Atlantique.

Lire aussi : Michel Fourniret est décédé : Zoom sur les secrets non résolus de celui qui fut surnommé “l’ogre des Ardennes”

PROPOS TROUBLANTS DURANT L’AUDITION

Si ce témoignage pourrait grandement faire avancer l'enquête, il a nié en bloc lors de son audition du 21 juin 2021.

En même temps, il est difficile de se fier aux paroles de son co-détenu, qui est lui-même un repris de justice. Cela dit, son témoignage n’est pas caduc pour autant, puisqu’il avait bien trop de détails, concernant l’enquête et qui n’ont jamais été rendues publiques.

Martin Ney se serait vanté de ne pas avoir été interpellé dans le cadre de cette affaire, alors même qu’un vieil homme avec un chien passait au moment précis où il se débarrassait du corps du pauvre Jonathan.

Lors de cette fameuse audition, il a évidemment réfuté cette précision, mais ce jour-là, un agriculteur retraité avait bien signalé un homme correspondant à sa description, à bord d’une voiture avec une plaque allemande et dont le coffre était orienté vers l’étang.

Deux policiers | Photo : Shutterstock

Deux policiers | Photo : Shutterstock

S’ajoutant à cela, les propos troublants qu’il a évoqué lors de son audition : 

“Dans mon cas aussi, ce sont des enfants qui disparaissent des camps de vacances. Je ne peux pas nier qu’il y a beaucoup de similitudes.”

En tenant ces propos, ils voulaient se justifier de l'éventuelle méprise des enquêteurs quant à son implication. Mais du point de vue de ces derniers, ces paroles semblent toutefois l'incriminer.

Pour l’heure, cet homme reste présumé innocent du meurtre de Jonathan, ou du moins jusqu’au jugement.

LE TUEUR QUI AURAIT PU L’INFLUENCER

Il est malheureux de constater que des actes de barbarie continuent d'avoir lieu. Depuis plus de 10 ans, les autorités françaises sont d'ailleurs aux prises avec l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès, un homme suspecté d’avoir assassiné sa femme et leurs quatre enfants. Il se murmure même qu’un tueur en série américain aurait pu l’influencer.

Abonnez-vous‌ ‌à‌ ‌AmoMama‌ ‌sur‌ ‌‌Google‌ ‌News‌ ‌!‌

Les postes connexes
Estelle Mouzin : les fouilles dans le lieu indiqué, la situation "commence à se tendre"
Getty Images
Célébrités Sep 03, 2021
Estelle Mouzin : les fouilles dans le lieu indiqué, la situation "commence à se tendre"
Delphine Jubillar : enquêteurs sur le lien entre cette affaire et le dossier Daval
Getty Images
Actu France Aug 30, 2021
Delphine Jubillar : enquêteurs sur le lien entre cette affaire et le dossier Daval
Disparition de Cécile Vallin : Les combats de son père Jonathan, qui a encore de l'espoir
youtube.com/France 3 Normandie
People Jul 23, 2021
Disparition de Cécile Vallin : Les combats de son père Jonathan, qui a encore de l'espoir
Affaire Daval : comment Jonathann a tué Alexia ? Retour sur ses aveux
facebook.com/alexia.fouillot | Getty Images
Actu France May 25, 2021
Affaire Daval : comment Jonathann a tué Alexia ? Retour sur ses aveux