ActualitésPeople

16 septembre 2021

La colère de Christiane Taubira : "On humilie dans ce pays et on trouve ça normal !"

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

Le jeudi 16 septembre 2021, Christiane Taubira, l’auteure de “Ces morceaux de vie… comme carreaux cassés” et ancienne garde des Sceaux, était l’invitée de France Inter. 

Alors qu’elle venait présenter son nouveau livre, l’ancienne ministre de François Hollande s’est emportée sur certains sujets évoqués sur France Inter.

TROP DE CANDIDATURES

Visiblement, Christiane Taubira n’est pas prête pour l’élection présidentielle. En effet, la femme politique pense qu’il y a déjà beaucoup de candidats à gauche. 

Chargement...
Chargement...

Annonces

Des personnes qui, selon elle, devraient comprendre que l’enjeu est colossal. Sans doute, car d’après la sexagénaire, depuis des années, la société a été travaillée par différentes idées comme le rejet ou encore l’exclusion.

“C’est un pays où on humilie tranquillement, et on trouve ça normal !(...) l'injustice sociale produit de la colère, de la rage (...)”,

s’est-elle emportée au micro de France Inter, avant d’expliquer davantage sur la candidature d’Eric Zemmour.

Chargement...

Annonces

SES POINTS DE VUE

Interrogée par Léa Salamé sur la candidature d’Eric Zemmour, l’ancienne ministre de François Hollande a notamment déclaré qu’elle ne croit pas qu’il faille du crédit aux propos de l’homme politique.

Pour elle, cela n’est pas une pensée politique, mais des objurgations. L’ancienne garde des Sceaux a également expliqué qu’il y en aura toujours d’autres “Zemmour”. D’après elle, il s’agit notamment des personnes qui sont dans un confort matériel et social.

Chargement...

Annonces

Visiblement, car personne ne conteste leur haine, ni même les marginalise ou les stigmatise dans leur incapacité d’accepter la société, ainsi que la présence des autres, comme l’a déclaré Christiane Taubira.

AUTRES SUJETS

Plusieurs sujets concernant la société ont été évoqués lors du passage de l’ancienne épouse de Roland Delannon sur France Inter. Parmi eux, il y a les femmes. Comme l’a analysé l’invitée de Léa Salamé, ces dernières sont “durablement maltraitées”.

Chargement...

Annonces

Une situation qui n’a fondamentalement pas changé, malgré la mise en évidence de leur importance durant la crise sanitaire.

Par ailleurs, Christina Taubira a aussi parlé de la “vieillesse”. D’après la femme politique, il s’agit notamment d’un autre moment néfaste pour les hommes. Mais qui offre pourtant des opportunités, comme des cadeaux ou bien des trésors. 

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News

Chargement...
Chargement...

Annonces