À propos AM
ActualitésPeople

23 septembre 2021

La petite-fille de Juliette Gréco révèle la vie brisée de la star : retraite misérable et fin de vie

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

En septembre 2020, une étoile s'est éteinte. Il s'agit de Juliette Gréco. La chanteuse s'en est allée à 93 ans.

Dans une interview accordée à Gala, Julie-Amour Rossini, la petite-fille de la chanteuse et actrice française, s’est confiée sur les derniers instants de vie de sa grand-mère, marqués par des problèmes financiers.

DES DIFFICULTÉS FINANCIÈRES

Après 70 ans de carrière, Juliette Gréco, l'une des plus grandes chanteuses françaises décède le 23 septembre 2021.

Chargement...
Chargement...

Annonces

Talentueuse, la muse de Saint-Germain-des-Prés avait connu le succès grâce aux nombreux titres qu'elle avait brillamment interprétés et en vendant des millions de disques. Toutefois, de son vivant, l’interprète de la chanson “Un petit poisson, un petit oiseau” n’a pas roulé sur l’or.

Une triste réalité que sa petite-fille a décidé de relater dans les colonnes de Gala, le 23 septembre 2021, soit un an après sa disparition.

Chargement...

Annonces

Lors de son entretien, Julie-Amour Rossini a notamment expliqué que, malgré les nombreuses années de carrière, sa grand-mère n’empochait pas les fameuses royalties.

Sans doute car elle n’a interprété que des chansons composées par d’autres célèbres artistes à l’instar de Jacques Prévert, Boris Vian ou encore Serge Gainsbourg.

“Elle ne touchait rien. Elle n’avait rien mis de côté et disposait d’une petite retraite”,

a confié la fille de Laurence-Marie Lemaire, avec amertume.

Chargement...

Annonces

Étant donné la circonstance, Juliette Gréco ne pouvait alors compter que sur le soutien moral et financier de sa petite-fille pour pouvoir s’en sortir. D’autant plus que la plupart des gens lui ont littéralement tourné le dos au cours des derniers instants de sa vie.

Une situation que l’interprète de la chanson “Jolie môme” avait bien comprise. Malgré cela, avant de s’en aller, Juliette Gréco avait tout de même compris que son bonheur n’était pas l’argent, mais l’amour que sa petite-fille lui avait donné.

FIN DE VIE PAISIBLE  

Étant dévouée à prendre soin de sa grand-mère, Julie-Amour Rossini avait tout fait pour que la chanteuse emblématique se sente bien.

Chargement...

Annonces

Chargement...

Annonces

Surtout depuis mars 2016, lorsque celle-ci a été victime d’un AVC. Un vrai coup dur pour la défunte d’ailleurs, car elle était contrainte d’annuler toutes les dates de ses concerts. Notons que cette situation l’empêchait de faire ses adieux à ses nombreux fans.

Cependant, l’ancienne épouse de Philippe Lemaire avait eu l’honneur de chanter pour ses proches, comme l’a confié la fille de Laurence-Marie Lamaire.

“Elle chantait dans son salon à Ramatuelle où elle a fini ses jours. Elle s’y sentait bien, c’était son havre de paix”,

a-t-elle déclaré dans son interview.

Chargement...

Annonces

Il s’avérait que Juliette Gréco n’avait jamais perdu sa bonne humeur ainsi que sa joie de vivre, en dépit de toutes les dures épreuves qu’elle a dû faire face avant son décès.

Chargement...

Annonces

Bref, la nonagénaire s’en est allée tout en douceur, là où elle voulait rendre son dernier souffle, à savoir dans sa maison à Ramatuelle, en laissant derrière elle sa petite-fille adorée.

Une dure épreuve pour cette dernière qui a déjà perdu sa mère, décédée à 62 ans, en 2016, à la suite d’un cancer.

Chargement...

Annonces

UNE FEMME LIBRE

Née le 7 février 1927 à Montpellier, Juliette Gréco était connue comme une figure féminine libre et scandaleuse, choquante et à la fois très enviée.

Ces traits de personnalité, la chanteuse les ont démontrés à travers son parcours, ses relations, ses amitiés, ses mariages, les commentaires du public, mais surtout à travers ses faits et gestes.

Pour lire davantage d'articles sur vos stars préférées, abonnez-vous à AmoMama sur Google News

Chargement...
Chargement...

Annonces