À propos AM
Célébrités

08 octobre 2021

Brigitte Bardot insulte les autres : l’actrice a été condamnée à 25 000 euros

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

Brigitte Bardot était jugée devant le tribunal judiciaire de Saint- Denis, le jeudi 7 octobre 2021, pour avoir insulté les Réunionnais, en 2019.

Après plusieurs perquisitions, le parquet a requis une amende de 25 000 euros contre l’actrice du film “Et Dieu créa la femme”. Découvrez tous les détails de cette affaire.

DES INJURES RACIALES

Pour rappel, en mars 2019, Brigitte Bardot a envoyé des lettres à Amaury de Saint-Quentin, alors préfet de La Réunion. Dans celles-ci, la militante des droits des animaux avait notamment dénoncé “la barbarie que les habitants de l’île exercent sur les animaux”.

Chargement...
Chargement...

Annonces

Et ce n’est pas tout, mis à part le fait d'avoir caractérisé les Réunionnais de “sauvages”, elle a également comparé l’île comme étant “l’île de diable”, avec “une population dégénérée encore imprégnée des coutumes ancestrales”, etc.

Chargement...

Annonces

Bien évidemment, les violentes paroles de la comédienne ont fortement scandalisé les concernés, mais surtout Annick Girardin, ministre des Outre-mer à l’époque. La femme politique avait même adressé une lettre à Brigitte Bardot, déclarant que le racisme est un délit et non une opinion.

Chargement...

Annonces

ELLE S’EST EXCUSÉE

Force est de constater que de nombreuses personnalités ont été choquées suite aux injures de Brigitte Bardot. Parmi elles, le politicien Jean-Hugues Ratenon, qui a dénoncé l’ancienne comédienne.

D’ailleurs, le député n’était pas le seul, puisque la Cria (une fondation qui lutte contre le racisme et l’antisémitisme) ainsi que le SOS Racisme et Mrap l'ont également été.

Chargement...

Annonces

Étant donné les circonstances, l’octogénaire avait alors présenté ses excuses aux habitants de la Réunion, et ce, en expliquant sa colère sur ce qu’elle estime être “le sort tragique” que subissent les animaux sur l’île.

Malgré cela, la mère de famille a tout de même été jugée pour avoir insulté les autres.

Chargement...

Annonces

DÉCISION DU TRIBUNAL

Le 7 octobre dernier, la mère de Nicolas-Jacques Charrier a été jugée devant le tribunal pour injures raciales. Un comportement que la procureure Bérengère Prudhomme juge comme étant inadmissible.

“Une injure raciale est quelque chose d’inadmissible, quel que soit son contexte”,

a-t-elle déclaré dans un communiqué transmis à l’AFP.

Chargement...

Annonces

Pour sa part, Axel Vardin, l’avocat de Jean-Hugues Ratenon et des associations hindoues a déclaré que les réminiscences de cannibalisme dont Brigitte Bardot disait, sont des réminiscences de pensée colonialiste.

De son côté, Maître Catherine Moissonnier, l’avocate de l’ancienne comédienne et de Bruno Jacquelin, a notamment déclaré que la détresse animale est “une réalité dans l’île”.

Notons que dans cette affaire, l’attaché de presse de Brigitte Bardot était également poursuivi pour complicité d’injures publiques.

Chargement...

Annonces

C’était notamment lui qui avait transmis la lettre ouverte de Brigitte Bardot à plusieurs médias.

Ainsi, comme décision finale, le tribunal a requis une amende de 25 000 euros contre l’actrice du film “La Bride sur le cou” et 5 000 euros contre Bruno Jacquelin. Une décision mise en délibérée et rendue le 4 novembre 2021.

Pour l’instant, la militante des droits des animaux n’a pas encore réagi face à la décision du parquet. Par ailleurs, elle n’était pas venue à l’audience le 7 octobre 2021 avec son complice. 

Chargement...

Annonces

Pour information, elle a déjà été condamnée à 5 reprises pour incitation à la haine raciale.

ATTAQUÉE AVEC UNE FOURCHETTE

Brigitte Bardot est une des actrices emblématiques de l’hexagone. Toutefois, sa notoriété n’est pas toujours aussi bénéfique. Un jour, l’ancienne comédienne a été attaquée par une infirmière.

 Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Chargement...
Chargement...

Annonces